Information pour les professionnels de la santé

Menu de la publication

Programmes et noms commerciaux des vaccins

Programme québécois d'immunisation

Le tableau ci-dessous présente le PQI, qui comprend l’ensemble des programmes de vaccination soutenus financièrement par le MSSS.

Le PQI est accessible gratuitement à toute personne vivant au Québec sans égard à son statut ou à sa couverture d’assurance, incluant les personnes en attente de statut légal.

D’autres programmes de vaccination pour des populations ciblées peuvent être soutenus financièrement par d’autres instances (gouvernement fédéral, employeurs).

Programmes de vaccination soutenus financièrement par le MSSS

Programme

Population ciblée

Diphtérie, coqueluche, tétanos, poliomyélite, rougeole, rubéole, oreillons, varicelle

Toute la population

Infections invasives à Hæmophilus influenzæ de type b

Toute la population jusqu’à l’âge de 59 mois

Personnes non immunisées âgées de 5 ans et plus à risque accru d’infection invasive à Hæmophilus influenzæ de type b (asplénie anatomique ou fonctionnelle, états d’immunodépression, implant cochléaire)

Hépatite A

Préexposition

  • Nourrissons nés à partir du 1er juin 2019
  • Élèves en 4e année du primaire (vaccin HAHB)
  • Personnes atteintes d’une maladie chronique du foie (ex. : porteur de l’hépatite C, cirrhose)
  • HARSAH
  • Utilisateurs de drogues par voie orale, par inhalation ou par injection dans des conditions non hygiéniques
  • Détenus des établissements correctionnels de compétence provinciale
  • Personnes faisant partie des communautés dans lesquelles surviennent des éclosions d’hépatite A (ex. : la communauté hassidique) ou dans lesquelles l’hépatite A est endémique
  • Contacts domiciliaires d’un enfant adopté qui est arrivé depuis moins de 3 mois et qui provient d’un pays où l’hépatite A est endémique (voir le Guide d’intervention santé-voyage Ce lien s'ouvre dans une nouvelle fenêtre.).

Postexposition

  • Contacts réceptifs d’un cas d’hépatite A

Hépatite B

Préexposition

  • Nourrissons
  • Élèves en 4e année du primaire
  • Adolescents âgés de moins de 18 ans au moment de leur 1re dose
  • Personnes atteintes d’une maladie chronique du foie (ex. : porteur de l’hépatite C, cirrhose)
  • Personnes qui ont subi une GCSH
  • Personnes qui attendent ou qui ont subi une transplantation d’organe plein
  • Personnes immunodéprimées et PVVIH
  • Personnes ayant une déficience congénitale en anticorps ou une autre déficience immunitaire congénitale (ex. : syndrome de Di George)
  • Personnes hémodialysées et personnes sous dialyse péritonéale ainsi que personnes pour lesquelles une dialyse est prévisible (ex. : insuffisance rénale chronique)
  • Personnes atteintes d’hémophilie et personnes qui sont appelées à recevoir fréquemment des produits sanguins
  • HARSAH
  • Personnes qui ont plusieurs partenaires sexuels
  • Personnes qui ont eu récemment une ITS et leurs partenaires sexuels
  • Utilisateurs de drogues par injection
  • Utilisateurs de drogues dures par inhalation (ex. : crack, cocaïne) qui partagent leur matériel de consommation (ex. : paille, cuillère)
  • Détenus des établissements correctionnels de compétence provinciale 
  • Pensionnaires des établissements pour déficients intellectuels
  • Personnes qui ont des contacts sexuels ou qui vivent avec un porteur du VHB ou avec un cas d’hépatite B aiguë (cela inclut les services de garde en milieu familial)
  • Enfants vivant sous le même toit qu’une personne qui utilise des drogues par injection ou qu’une personne infectée par le VIH ou le VHC
  • Personnes, enfants ou adultes, qui fréquentent le même service de garde qu’un enfant infecté par le VHB
  • Étudiants qui courront un risque professionnel d’être exposés au sang et aux produits sanguins ou qui risqueront de subir des piqûres ou des coupures accidentelles
  • Contacts domiciliaires d’un enfant adopté qui provient d’un pays où l’endémicité de l’hépatite B est modérée ou élevée (voir le Guide d’intervention santé-voyage Ce lien s'ouvre dans une nouvelle fenêtre.)
  • Enfants dont la famille élargie provenant de régions où l’endémicité de l’hépatite B est modérée ou élevée (voir le Guide d’intervention santé-voyage Ce lien s'ouvre dans une nouvelle fenêtre.) a immigré au Canada et qui risquent d’être exposés à des porteurs du VHB dans leur famille
  • Personnes faisant partie de communautés dans lesquelles l’hépatite B est endémique
  • Bénévoles qui courent un risque d’être exposés au sang et aux produits sanguins ou qui risquent de subir des piqûres ou des coupures accidentelles, sur présentation d’une preuve d’affiliation
  • Travailleurs des organismes communautaires qui courent un risque d’être exposés au sang et aux produits sanguins ou qui risquent de subir des piqûres ou des coupures accidentelles, sur présentation d’une preuve d’affiliation

Postexposition

  • Contacts réceptifs d’une source infectée ou d’une source à haut risque d’infection

Grippe

Personnes à risque élevé de complications en raison de leur âge ou de leur état de santé :

  • Personnes âgées de 75 ans et plus
  • Personnes âgées de 6 mois et plus atteintes de certaines maladies ou de certaines conditions chroniques (voir les vaccins Inf injectable et Inf intranasal)
  • Enfants et adolescents (âgés de moins de 18 ans) sous traitement prolongé à l’acide acétylsalicylique
  • Résidents de tout âge des centres d’hébergement et de soins de longue durée ainsi que des ressources intermédiaires
  • Femmes enceintes présentant certaines maladies ou certaines conditions chroniques, quel que soit le stade de la grossesse (voir les vaccins Inf injectable et Inf intranasal)
  • Femmes enceintes en bonne santé qui sont au 2e ou au 3e trimestre de la grossesse (13 semaines et plus)
  • Voyageurs qui présentent certaines maladies ou certaines conditions chroniques (voir les vaccins Inf injectable et Inf intranasal) et qui se rendront dans une région où les virus de l’influenza circulent (région des tropiques : à l’année; hémisphère Sud : d’avril à septembre; voir le Guide d’intervention santé-voyage Ce lien s'ouvre dans une nouvelle fenêtre.)

Personnes susceptibles de transmettre la grippe à des personnes à risque élevé de complications :

  • Personnes vivant sous le même toit que des personnes à risque élevé de complications (incluant les enfants âgés de 0 à 6 mois) et celles qui en prennent soin à leur domicile (aidants naturels)
  • Travailleurs de la santé (voir les vaccins Inf injectable et Inf intranasal)
  • Personnes vivant dans les communautés éloignées et isolées (voir les vaccins Inf injectable et Inf intranasal)

Personnes à risque d’exposition dans des contextes particuliers :

  • Advenant une éclosion de grippe aviaire, personnes qui, en raison de leur travail, seraient susceptibles de venir en contact direct avec de la volaille infectée durant les opérations d’abattage
  • Contacts étroits d’un cas de grippe aviaire

Infections invasives à méningocoque de sérogroupe C

Élèves en 3e année du secondaire

Personnes âgées de 1 à 17 ans

Personnes âgées de 2 mois et plus ayant eu un contact étroit avec un cas d’infection invasive à méningocoque causée par une souche du sérogroupe C

Infections invasives à méningocoque de sérogroupes A, C, W et Y

Personnes âgées de 2 mois et plus à risque accru d’infection invasive à méningocoque à cause de certaines conditions médicales (voir le Tableau synthèse des vaccins contre le méningocoque)

Personnes âgées de 2 mois et plus ayant eu un contact étroit avec un cas d’infection invasive à méningocoque causée par une souche du sérogroupe A, W ou Y

Infections invasives à méningocoque de sérogroupe B

Personnes âgées de 2 mois et plus à risque accru d’infection invasive à méningocoque à cause de certaines conditions (voir le Tableau synthèse des vaccins contre le méningocoque)

Personnes âgées de 2 mois et plus ayant eu un contact étroit avec un cas d’infection invasive à méningocoque causée par une souche du sérogroupe B, un sérogroupe non contenu dans un des vaccins disponibles ou encore un méningocoque non sérogroupable

Infections invasives à pneumocoque, vaccin conjugué

Enfants âgés de 2 à 59 mois

Personnes âgées de 5 à 17 ans à risque accru d’infection invasive à pneumocoque (voir le Tableau synthèse des vaccins contre le pneumocoque et la Liste des autres conditions)

Personnes âgées de 18 ans et plus à risque accru d’infection invasive à pneumocoque à cause de certaines conditions (voir le Tableau synthèse des vaccins contre le pneumocoque et la Liste des autres conditions)

Infections invasives à pneumocoque, vaccin polysaccharidique

Personnes âgées de 65 ans et plus

Personnes âgées de 2 à 64 ans à risque accru d’infection invasive à pneumocoque (voir leTableau synthèse des vaccins contre le pneumocoque et la Liste des autres conditions)

Rage

Personnes ayant eu une exposition significative à une source potentiellement rabique

Gastroentérites à rotavirus

Nourrissons âgés de 2 à 7 mois

Infections par les VPH

Élèves de la 4e année du primaire

Filles âgées de 9 à 17 ans (moins de 18 ans au moment de leur 1re dose)

Femmes âgées de 18 à 26 ans immunodéprimées ou infectées par le VIH

Garçons ayant fait leur 4e année du primaire depuis 2016-2017

Garçons lors de la mise à jour du statut vaccinal en 3e année du secondaire

Garçons âgés de 9 à 13 ans à risque élevé d’être exposés aux VPH

Garçons âgés de 9 à 17 ans (moins de 18 ans au moment de leur 1re dose) qui fréquentent les centres jeunesse, qui sont des jeunes de la rue ou qui sont sous la protection de la jeunesse

Garçons et hommes âgés de 9 à 26 ans immunodéprimés ou infectés par le VIH

HARSAH âgés de 26 ans et moins

Dernière mise à jour : 03 mai 2019

Sondage

Nous aimerions recueillir vos impressions sur cette section et en apprendre davantage sur vos habitudes d'utilisation.

Répondre Répondre plus tard
Québec.ca
© Gouvernement du Québec, 2019 Haut de page