Information pour les professionnels de la santé

Menu de la publication

Vaccinologie pratique

Administration non conforme des vaccins

De façon générale, il faut considérer comme non donnée une dose de vaccin jugée non conforme pour différentes raisons. La conduite à tenir varie selon le type d’erreur.

Bris de la chaîne de froid

Voir Gestion des vaccins.

Administration d’une dose réduite

  • Considérer la dose comme non donnée, et ce, même si le vaccin a été divisé en plusieurs injections totalisant la dose recommandée.
  • Donner une dose complète :
    • Le même jour si l’erreur est constatée sur place.
    • En respectant l’intervalle minimal depuis la dose administrée incorrectement si l’erreur est constatée un autre jour.

S’il s’agit d’un calendrier à dose unique (ex. : vaccin Inf) et qu’une exposition est prévisible à court terme, donner la dose complète lorsque l’erreur est constatée.

Exception :

2 doses pédiatriques du vaccin HA administrées le même jour peuvent, exceptionnellement, s’additionner et sont équivalentes à 1 dose adulte si le même produit est utilisé. De même, 2 doses pédiatriques du vaccin HB administrées le même jour sont équivalentes à 1 dose adulte. Pour le vaccin HAHB, 2 doses pédiatriques administrées le même jour sont équivalentes à 1 dose adulte. Il faut noter que la dose adulte du vaccin HAHB n’équivaut pas à la dose adulte du vaccin HA. 

Péremption du vaccin

  • Considérer le vaccin comme non donné.
  • Donner le vaccin avec un lot non périmé :
    • Le même jour si l’erreur est constatée sur place.
    • En respectant l’intervalle minimal, calculé à partir du vaccin périmé administré, si l’erreur est constatée un autre jour.

S’il s’agit d’un calendrier à dose unique (ex. : vaccin Inf) et qu’une exposition est prévisible à court terme, redonner le vaccin lorsque l’erreur est constatée.

Dose d’une fiole multidose entamée administrée après la période de conservation recommandée

Une fiole multidose entamée peut être utilisée lors de séances ultérieures de vaccination pendant la période précisée dans la monographie du vaccin, pourvu que la chaîne de froid et les mesures d’asepsie soient respectées.

La dose de vaccin administrée après cette période n’a pas à être redonnée, car la préoccupation en est une de stérilité, et non d’immunogénicité.

Non-respect de l’âge minimal, de la voie d’administration ou de l’intervalle minimal

Selon le type d’erreur, voir la section Âge d’administration, Voie d’administration, Intervalles entre les doses d’un même vaccin ou Intervalles entre des vaccins différents (incluant le test cutané à la tuberculine).

Dernière mise à jour : 29 novembre 2018

Sondage

Nous aimerions recueillir vos impressions sur cette section et en apprendre davantage sur vos habitudes d'utilisation.

Répondre Répondre plus tard
Québec.ca
© Gouvernement du Québec, 2019 Haut de page