Information pour les professionnels de la santé

Menu de la publication

Description des maladies évitables par la vaccination

Varicelle

Définition

La varicelle est une infection causée par le virus varicelle-zona.

Épidémiologie

Au Québec, avant la vaccination :

  • Plus de 95 % des personnes avaient la varicelle avant l'âge adulte.
  • De 400 à 500 hospitalisations et 2 décès par année étaient déclarés.
  • De 85 à 90 % des hospitalisations et la moitié des décès survenaient chez les enfants âgés de moins de 12 ans.

Depuis la vaccination, les hospitalisations ont diminué de 85 % dans l’ensemble de la population québécoise (voir Impacts des programmes de vaccination, Impact de certains programmes de vaccination au Québec).

Objectifs du PQI

Par la vaccination, on vise à réduire de 95 % le taux d’hospitalisations annuelles pour varicelle dans la population générale.

Réservoir

Les humains sont le seul réservoir du virus varicelle-zona.

Transmission

La varicelle se transmet :

  • Par voie aérienne en présence d’une personne ayant la varicelle ou un zona disséminé.
  • Par contact avec les sécrétions du nez ou de la gorge d’une personne ayant la varicelle.
  • Par contact avec le liquide des vésicules d’une personne ayant la varicelle ou le zona.

La varicelle est très contagieuse, mais la contagiosité peut être moindre si la varicelle survient chez une personne déjà vaccinée. La contagiosité débute 2 jours avant l’apparition des lésions et dure jusqu’à la formation d’une croûte sur la dernière lésion.

Incubation

La période d’incubation de la varicelle dure de 14 à 16 jours, mais peut être de 10 à 21 jours.

Présentation clinique et complications

La varicelle est caractérisée par une fièvre accompagnée d’une éruption maculopapulaire prurigineuse devenant rapidement vésiculaire. L’éruption peut toucher les muqueuses orales, conjonctivales et génitales. Il y a présence simultanée de lésions cutanées d’âge et d’aspect différents (macules, papules, vésicules, croûtes).

Les enfants non vaccinés présentent de 200 à 400 lésions en moyenne, tandis que les enfants vaccinés en présentent moins de 50.
 
La personne guérit habituellement en 1 à 2 semaines.
 
Jusqu’à 30 % des personnes infectées risquent de faire le zona (réactivation du virus) au cours de leur vie.

Les complications de la varicelle sont :

  • Pneumonie.
  • Surinfection bactérienne de la peau et des tissus mous
  • Autres complications rares (ex. : fasciite nécrosante, thrombocytopénie, ostéomyélite, arthrite septique, hépatite, ataxie cérébelleuse, accident vasculaire cérébral, décès).

Les personnes immunodéprimées et les nouveau-nés dont la mère a fait la varicelle 5 jours avant et jusqu’à 2 jours après l’accouchement sont à risque accru de faire une varicelle grave.
 
Le syndrome de varicelle congénitale est rare. Il peut survenir si la mère fait l’infection entre la 13e et la 20e semaine de gestation. Ce syndrome peut causer un faible poids à la naissance, des anomalies oculaires, des cicatrices, une atrophie des membres et une atrophie cérébrale.

La maladie confère l’immunité.

Traitement

La varicelle est traitée par :

  • Antiviraux pour les personnes à risque de varicelle grave comme les personnes immunodéprimées.
  • Traitement de soutien.

Dernière mise à jour : 30 avril 2018, 15:49

Sondage

Nous aimerions recueillir vos impressions sur cette section et en apprendre davantage sur vos habitudes d'utilisation.

Répondre Répondre plus tard
Québec.ca
© Gouvernement du Québec, 2019 Haut de page