Information pour les professionnels de la santé

Menu de la publication

Immunologie de la vaccination

Composants des vaccins

Les vaccins sont des produits biologiques fabriqués à partir de divers constituants dont on a enlevé, par différents procédés, la capacité de produire la maladie tout en conservant celle d’induire une réponse immunitaire adaptative active. Cette capacité des vaccins est appelée immunogénicité.

Les vaccins contiennent différents composants. Un antigène et le liquide de suspension sont toujours présents, et les autres composants sont présents ou non selon les vaccins.

Précisions sur les composants des vaccins

Composants

Précisions

Antigènes

Vaccin monovalent : 1 antigène (ex. : vaccin HB)

Vaccin polyvalent : plusieurs antigènes d’un même agent infectieux (ex. : vaccin Pneu‑P)

Vaccin combiné : plusieurs antigènes de plusieurs agents infectieux (ex. : vaccin dcaT)

Liquide de suspension

Solution saline, eau stérile ou liquide complexe (ex. : milieu 199 Hanks)

Excipients

Substances différentes des antigènes spécifiques à la réponse immunitaire recherchée, mais qui facilitent la préparation, l’administration ou la réponse à un vaccin

Les excipients servent aussi de véhicules transportant le principe actif

Ils sont classés en 3 groupes : agents de conservation ou antibiotiques, agents de stabilisation et adjuvants

Milieux de culture

Support permettant la culture des agents infectieux qui serviront à la fabrication des vaccins

Les milieux de culture incluent les composants indispensables pour leur multiplication en grand nombre, dont différentes lignées cellulaires ou différents micro‑organismes en guise de substrats

Les milieux les plus fréquents sont des cellules d’embryon de poulet, des œufs embryonnés de poule, des cellules de rein de singe (ex. : cellules Vero), des cellules diploïdes humaines (ex. : MRC-5) et des levures

Le produit final purifié peut contenir certaines protéines de ces milieux de culture à l’état de traces

Agents de conservation ou antibiotiques

Substances qui permettent d’éviter la prolifération bactérienne dans le vaccin

Les principaux agents de conservation sont le formaldéhyde, le phénol, le 2‑phénoxyéthanol, le glutaraldéhyde et le thimérosal

Les principaux antibiotiques sont la néomycine et la polymyxine B

Agents de stabilisation

Substances utilisées pour la stabilisation des antigènes tout au long de la fabrication du vaccin ou pour la prévention de l’adhérence des antigènes aux parois des fioles de verre, ce qui réduirait l’immunogénicité

Les principaux agents de stabilisation sont l’albumine bovine ou le sérum bovin, l’albumine humaine, la gélatine, la glycine, le lactose, le sorbitol, le sucrose et le saccharose

Les Polysorbates 20 et 80 sont des surfactants qui assurent l’homogénéité du produit. On les trouve aussi dans certaines préparations à gâteau ou comme émulsifiants dans certains cosmétiques ou produits pharmaceutiques

Adjuvants

Substances qui prolongent la présence des antigènes au point d’injection, permettant leur libération sur une période de temps variable ainsi que l’activation des cellules présentatrices d’antigènes (ex. : cellules dendritiques et macrophages) et la sécrétion de certaines cytokines

Les adjuvants sont utilisés pour augmenter l’immunogénicité du vaccin et ainsi obtenir une meilleure réponse immunitaire et assurer une immunité plus durable, avec une quantité plus faible d’antigènes et un plus petit nombre de doses

Pour des renseignements additionnels, voir Présence d’un adjuvant

Dernière mise à jour : 30 avril 2018, 15:50

Sondage

Nous aimerions recueillir vos impressions sur cette section et en apprendre davantage sur vos habitudes d'utilisation.

Répondre Répondre plus tard
Québec.ca
© Gouvernement du Québec, 2019 Haut de page