Information pour les professionnels de la santé

Menu de la publication

Administration des produits immunisants

Techniques d'atténuation de la douleur et de l'anxiété

Les injections sont une cause très fréquente de douleur iatrogénique. Environ 90 % des enfants âgés de 15 à 18 mois et 45 % des enfants âgés de 4 à 6 ans présentent des symptômes d’anxiété importante au moment de la vaccination.

La douleur est aussi une source importante de préoccupation pour les parents, les personnes vaccinées (enfants, adolescents, adultes) et les vaccinateurs. De plus, la douleur ressentie lors de la vaccination peut avoir une influence négative sur la poursuite du calendrier de vaccination.

Pour ces raisons, le CIQ recommande l’adoption de mesures pour diminuer la douleur et l'anxiété liées à la vaccination chez les enfants Ce lien s'ouvre dans une nouvelle fenêtre. ainsi que la mise en place de stratégies visant l’éducation des parents et des professionnels de la santé.

Le tableau ci‑dessous présente les mesures jugées efficaces pour atténuer la douleur et l’anxiété lors de la vaccination selon l’âge. Dans tous les cas, le vaccinateur demeurera calme, à l’écoute et empathique.

Mesures générales recommandées pour atténuer la douleur et l’anxiété lors de la vaccination
Mesures générales
(utilisées de façon systématique)

Pour les
< 3 ans

Pour les 3 à 6 ans

Pour les
7 à 17 ans

Pour les
≥ 18 ans

Utiliser un langage neutre (vaccinateur) :

  • Éviter de dire que ça ne fait pas mal
  • Éviter de dire « je vais piquer », mais dire « maintenant, j’y vais »

oui

oui

oui

oui

Tenir l’enfant durant l’injection en assurant un bon positionnement (parent) oui oui non non
Privilégier un contact peau à peau avec le parent en assurant un bon positionnement oui
nourrissons
non non non
Asseoir l’enfant sur les genoux du parent en assurant un bon positionnement oui oui non non
Asseoir la personne le dos bien droit en assurant un bon positionnement
(l’allonger si elle a tendance à s’évanouir)
non oui oui oui
Ne pas aspirer lors de l’injection oui oui oui oui
Administrer les vaccins en commençant par le moins douloureux oui oui oui oui
Mesures spécifiques recommandées pour atténuer la douleur et l’anxiété lors de la vaccination
Mesures spécifiques
(utilisées selon différents facteurs tels que l’âge, le milieu ou l’environnement)

Pour les
< 3 ans

Pour les 3 à 6 ans

Pour les
7 à 17 ans

Pour les
≥ 18 ans

Allaiter avant ou pendant la vaccination

oui

non

non

non

Administrer une solution sucrée de 1 à 2 minutes avant l’injection (1 sachet de sucre dans 15‑30 ml d’eau)

ou

Donner le vaccin Rota en premier si ce vaccin est indiqué

oui pour les ≤ 2 ans non non non
Distraire l’enfant en lui parlant ou en lui présentant quelque chose de plaisant
(ex. : jouet, appareil électronique, musique)
non oui non non
Distraire la personne en lui demandant de tousser légèrement, de retenir sa respiration non non non oui
Utiliser un anesthésique topique oui oui oui oui

Un anesthésique topique peut être utilisé avec n’importe quel vaccin. La crème ou le timbre EMLA (2,5 % lidocaïne et 2,5 % prilocaïne) et le gel Ametop (4 % améthocaïne) ont démontré leur efficacité.

Les mesures suivantes ne font pas l’objet de recommandations en raison du manque de données d’efficacité :

  • Réchauffer le vaccin avant de l’administrer, par exemple en frottant le contenant entre ses mains.
  • Effectuer une stimulation tactile du site d’injection, par frottage ou pincement.

L’utilisation d’un analgésique ou d’un antipyrétique oral en prévention n’est généralement pas recommandée en raison d’un doute sur l'interférence possible avec l’efficacité du vaccin.

Dernière mise à jour : 03 mai 2019

Sondage

Nous aimerions recueillir vos impressions sur cette section et en apprendre davantage sur vos habitudes d'utilisation.

Répondre Répondre plus tard
Québec.ca
© Gouvernement du Québec, 2019 Haut de page