Information pour les professionnels de la santé

Menu de la publication

Vaccins

Hib : vaccin conjugué contre Hæmophilus influenzæ de type b

Composition

Deux vaccins conjugués inactivés contre Hæmophilus influenzæ de type b sont distribués au Canada :

  • Act‑HIB (Sanofi Pasteur);
  • Hiberix (GSK).

Chaque dose d’Act‑HIB reconstitué contient :

  • 10 µg d’un polysaccharide capsulaire d’Hæmophilus influenzæ de type b, le PRP, purifié et lié par covalence à 18 à 30 µg d’anatoxine tétanique;
  • 42,5 mg de sucrose et 0,6 mg de tris (hydroxyméthyl) aminométhane;
  • le diluant composé d’une solution saline à 0,4 %.

Chaque dose d’Hiberix reconstitué contient :

  • 10 µg d’un polysaccharide capsulaire d’Hæmophilus influenzæ de type b, le PRP, purifié et lié par covalence à environ 25 µg d’anatoxine tétanique;
  • du lactose;
  • le diluant composé d’une solution saline.

Présentation

  • Act‑HIB : 
    • Fiole unidose de vaccin lyophilisé et fiole unidose de 0,5 ml de diluant.
  • Hiberix :
    • Fiole unidose de vaccin lyophilisé et fiole ou seringue unidose de 0,5 ml de diluant.

Les vaccins reconstitués ont l’aspect d’une solution limpide et incolore.

Indications

Gratuit

Vacciner les enfants âgés de 2 à 59 mois.

Le composant contre Hæmophilus influenzæ de type b est le plus souvent combiné avec les composants contre la diphtérie, la coqueluche, le tétanos et la poliomyélite; l’Infanrix hexa contient en plus le composant contre l’hépatite B.

Gratuit

Vacciner les personnes non vaccinées âgées de 5 ans et plus à risque accru d’infection invasive à Hæmophilus influenzæ de type b :

Les personnes qui ont eu une infection invasive à Hæmophilus influenzæ de type b doivent être vaccinées selon leur âge et leurs facteurs de risque, car l’infection ne confère pas nécessairement l’immunité.

Les personnes à risque accru d’infection invasive à Hæmophilus influenzæ de type b devraient également recevoir le vaccin contre le pneumocoque (voir Tableau synthèse des vaccins contre le pneumocoque). De plus, le vaccin contre le méningocoque est recommandé aux personnes aspléniques  (voir Tableau synthèse des vaccins contre le méningocoque).

Si possible, la vaccination devrait être terminée de 10 à 14 jours avant le début d’un traitement immunodépresseur ou avant une chirurgie élective pour splénectomie ou implant cochléaire. Dans le cas d’une splénectomie d’urgence, on vaccine la personne avant son congé de l’hôpital, et ce, dès que sa condition est considérée comme assez stable pour la vaccination.

L’Act‑HIB et l’Hiberix ne doivent pas être utilisés pour immuniser contre le tétanos.

Contre‑indications

Anaphylaxie suivant l’administration d’une dose antérieure du même vaccin ou d’un autre produit ayant un composant identique.

Précautions

Voir Vaccinologie pratique, Précautions.

Manifestations cliniques après la vaccination

Voir Manifestations cliniques, Présentation des manifestations cliniques.

Risque attribuable au vaccin

Le vaccin Hib est rarement administré seul aux enfants. Les données d’essais cliniques menés chez des enfants ont démontré que l’administration du vaccin combiné DCT‑Hib était aussi bien tolérée que l’administration du vaccin DCT seul. Aucune manifestation systémique n’a pu être attribuée au composant contre Hæmophilus influenzæ de type b.

Manifestations cliniques observées

MCO après le vaccin Hib
Fréquence Réactions locales Réactions systémiques
Très souvent
(10 à 49 %)

Douleur
Érythème
Œdème

s.o.
Souvent
(1 à 9 %)
s.o. Fièvre (chez l’enfant)
Très rarement
(1 à 9 sur 100 000)
s.o. Œdème de 1 ou des 2 membres inférieurs

Le vaccin Hib a été associé à l’œdème de 1 ou des 2 membres inférieurs chez les nourrissons. Cette réaction survient au cours des premières heures suivant la vaccination et peut être associée à des pleurs stridents et à une cyanose, à une rougeur ou à un purpura transitoire des membres inférieurs. Elle disparaît spontanément en l’espace de 24 heures, ne laissant aucune séquelle. Cette réaction est rapportée surtout lorsque le vaccin est combiné avec le vaccin DCT.

Comme pour tout médicament ou produit biologique, une réaction allergique reste possible.

Administration

Administrer le vaccin le plus rapidement possible après sa reconstitution.

Administrer le contenu du format unidose par voie IM.

Calendrier d’Act-HIB et Hiberix
Le calendrier régulier inclut 4 doses du composant contre Hæmophilus influenzæ de type b avec les vaccins DCaT-VPI-Hib et DCaT‑HB‑VPI‑Hib à 2, 4, 6 et 18 mois.
Âge à la 1re dose Nombre de doses Précisions

On administrera 1 dose additionnelle à une personne dont la vaccination est complétée et qui doit subir une splénectomie élective, et ce, quel que soit son âge. Cette dose devra être administrée au moins 2 mois après la dernière dose et, si possible, de 10 à 14 jours avant la chirurgie

2 à 6 mois 3

Âge minimal : 6 semaines
Intervalle recommandé : 8 semaines
Intervalle minimal : 4 semaines
Âge minimal de la dose prévue à 18 mois : 12 mois

7 à 11 mois 2 Intervalle recommandé : 8 semaines
Intervalle minimal : 4 semaines
Âge minimal de la dose prévue à 18 mois : 12 mois
12 à 59 mois 1 s.o.
5 ans ou plus
(60 mois ou plus)
1

Cette dose est administrée aux personnes non immunisées en présence d’une condition médicale augmentant le risque d’infection invasive à Hæmophilus influenzæ de type b (voir Indications)

Réponse au vaccin

Immunogénicité

De 95 à 100 % des enfants obtiennent un titre d’anticorps protecteur contre Hæmophilus influenzæ de type b après la 3e dose. Après la 4e dose, près de 100 % des enfants obtiennent ce titre.

Efficacité

Le vaccin confère une protection supérieure à 95 % contre les infections invasives à Hæmophilus influenzæ de type b. Depuis l’introduction des vaccins conjugués au Québec, l’incidence totale de ces infections a chuté de 99 % (voir Impacts des programmes de vaccination, Impact de certains programmes de vaccination au Québec, Infections invasives à Hæmophilus influenzæ de type b). Les échecs vaccinaux sont très rares, et la population non vaccinée bénéficie de l’immunité collective induite par la diminution du portage de la bactérie au sein de la population vaccinée.

La durée de la protection est inconnue, mais les données actuelles laissent croire qu’elle est de plusieurs années.

Dernière mise à jour : 02 novembre 2018, 09:26

Sondage

Nous aimerions recueillir vos impressions sur cette section et en apprendre davantage sur vos habitudes d'utilisation.

Répondre Répondre plus tard
Québec.ca
© Gouvernement du Québec, 2019 Haut de page