Information pour les professionnels de la santé

Menu de la publication

Vaccins

HA : vaccin contre l'hépatite A

Composition

Trois vaccins inactivés contre l’hépatite A sont distribués au Canada :

  • Avaxim (Sanofi Pasteur);
  • Havrix (GSK);
  • Vaqta (Merck).

Il s’agit de vaccins préparés à partir du VHA cultivé sur cellules diploïdes humaines et inactivé par le formaldéhyde.

Il est important de noter que les unités utilisées pour quantifier la teneur en antigène viral de chaque vaccin sont différentes et ne peuvent être comparées entre elles.

Des vaccins combinés HAHB ainsi que HA-Typh-I sont disponibles.

Chaque dose d’Avaxim contient :

  • 80 U ou 160 U d’antigène viral de la souche GBM du VHA;
  • 0,15 mg (format 80 U) ou 0,3 mg (format 160 U) d’hydroxyde d’aluminium;
  • 2,5 µl de 2‑phénoxyéthanol, comme agent de conservation;
  • 12,5 µg de formaldéhyde, des traces de néomycine, du milieu 199 Hanks et de l’eau.

Chaque dose d’Havrix contient :

  • 720 U ELISA ou 1 440 U ELISA d’antigène viral de la souche HM175 du VHA;
  • 0,5 mg/ml d’hydroxyde d’aluminium;
  • des acides aminés, du phosphate disodique et du phosphate monopotassique, moins de 20 ng/ml de sulfate de néomycine, du Polysorbate 20, du chlorure de potassium, du chlorure de sodium et de l’eau stérile.

Chaque dose de Vaqta contient environ :

  • 25 U ou 50 U d’antigène viral du VHA;
  • 0,45 mg/ml d’hydroxyphosphate d’aluminium;
  • 9,0 mg/ml de chlorure de sodium, 70 µg/ml de borate de sodium, moins de 0,8 µg de formaldéhyde, moins de 0,1 µg de protéine non virale, moins de 0,002 µg de néomycine, moins de 0,0001 µg d’albumine bovine et moins de 0,000004 µg d’ADN.

Présentation

  • Avaxim : 
    • Seringue unidose de 0,5 ml contenant 80 U d’antigène viral.
    • Seringue unidose de 0,5 ml contenant 160 U d’antigène viral.
  • Havrix :
    • Fiole ou seringue unidose de 0,5 ml contenant 720 U d’antigène viral.
    • Fiole ou seringue unidose de 1 ml contenant 1 440 U d’antigène viral.
  • Vaqta :
    • Fiole unidose de 0,5 ml contenant 25 U d’antigène viral.
    • Fiole unidose de 1 ml contenant 50 U d’antigène viral.

Les vaccins ont l’aspect d’une solution légèrement opaque et blanchâtre.

Indications

Vérifier les indications du vaccin HB, car plusieurs indications de ce vaccin s’appliquent également au vaccin HA. Lorsque les 2 vaccins sont indiqués, voir le vaccin HAHB.

Au Québec, le programme de vaccination contre l’hépatite A comprend :

Préexposition

Gratuit

Vacciner les personnes âgées de 6 mois et plus atteintes d’une maladie chronique du foie (ex. : porteur de l’hépatite B ou de l’hépatite C, cirrhose) en raison de leur risque accru d’hépatite A fulminante si elles contractent le VHA.

Gratuit

Vacciner les personnes âgées de 6 mois et plus présentant un risque accru d’exposition au VHA :

  • HARSAH.
  • Utilisateurs de drogues par voie orale, par inhalation ou par injection dans des conditions non hygiéniques.
  • Détenus des établissements correctionnels. Le vaccin est gratuit dans le cas des établissements correctionnels de compétence provinciale.
  • Personnes faisant partie des communautés dans lesquelles surviennent des éclosions d’hépatite A (ex. : la communauté hassidique) ou dans lesquelles l’hépatite A est endémique.
  • Contacts domiciliaires d’un enfant adopté qui est arrivé depuis moins de 3 mois et qui provient d’un pays où l’hépatite A est endémique. Idéalement, ces personnes devraient être vaccinées avant l’arrivée de l’enfant.

Pour obtenir des renseignements concernant les régions où l’hépatite A est endémique, voir le Guide d’intervention santé‑voyage Ce lien s'ouvre dans une nouvelle fenêtre..

Recommandé

Vacciner les personnes âgées de 6 mois et plus présentant un risque accru d’exposition au VHA :

  • Personnes qui prévoient séjourner, même avec un court préavis, dans des régions où l’hépatite A est endémique.

    Si la date du départ a lieu dans 2 semaines ou moins, l’administration d’Ig avec la 1re dose du vaccin pourrait être envisagée chez les voyageurs infectés par le VIH et les voyageurs immunodéprimés selon la gravité de l’immunodépression. L’opinion du médecin traitant devrait être prise en considération.

    Pour obtenir des renseignements concernant les régions où l’hépatite A est endémique, voir le Guide d’intervention santé‑voyage Ce lien s'ouvre dans une nouvelle fenêtre..
  • Certaines personnes qui travaillent dans le domaine de la recherche sur le VHA ou dans celui de la production de vaccins HA.
  • Gardiens de zoo, vétérinaires et chercheurs qui travaillent auprès de primates non humains.
  • Travailleurs des eaux usées.
Autorisé

Vacciner les personnes qui souhaitent réduire leur risque de transmettre l’hépatite A dans le cadre de leur travail (ex. : manipulateur d’aliments).

Autorisé

Vacciner les personnes âgées de 1 an et plus qui souhaitent réduire leur risque de contracter l’hépatite A.

Postexposition

Gratuit

Administrer 1 dose de vaccin aux personnes âgées de 6 mois et plus considérées comme non protégées qui ont eu une ou des expositions significatives à un cas d’hépatite A pendant la période de contagiosité de ce dernier si le délai est de 14 jours ou moins depuis la dernière exposition.

On considère comme protégée une personne qui a fait la maladie ou qui a été vaccinée contre l’hépatite A selon le calendrier recommandé pour son âge.

On considère comme une exposition significative à un cas d’hépatite A les situations suivantes : vivre sous le même toit, partager des drogues, avoir eu un contact sexuel, consommer des aliments considérés comme contaminés, si ces aliments n’ont pas subi de traitement approprié par la chaleur après la manipulation.

La période de contagiosité débute 2 semaines avant l'apparition de l’ictère et dure jusqu’à 1 semaine après.

Certaines personnes qui pourraient répondre moins bien au vaccin recevront à la fois le vaccin et les Ig : personnes immunodéprimées, infectées par le VIH ou atteintes d’une maladie chronique hépatique ou rénale.

Les Ig remplaceront le vaccin HA pour les nourrissons âgés de moins de 6 mois et pour les personnes chez qui le vaccin est contre‑indiqué.

En situation d’éclosion d’hépatite A, le vaccin peut être utilisé avec ou sans Ig, selon les recommandations de la DSPublique.

Contre‑indications

Anaphylaxie suivant l’administration d’une dose antérieure du même vaccin ou d’un autre produit ayant un composant identique.

Précautions

Voir Vaccinologie pratique, Précautions.

Les personnes immunodéprimées, infectées par le VIH, atteintes d’une maladie chronique hépatique ou rénale peuvent moins bien répondre au vaccin HA. Voir Administration.

Interactions

L’administration concomitante d’Ig ne nuit pas à la séroconversion, mais les titres d’anticorps sont inférieurs à ceux atteints lorsque le vaccin est administré seul.

Des études démontrent qu’il est préférable de ne pas dépasser la posologie prophylactique minimale lorsque les Ig et un vaccin HA sont administrés simultanément.

Interchangeabilité

Les vaccins disponibles sont interchangeables si la posologie prévue pour chacun est respectée.

Recherche d’anticorps

Avant la vaccination

La détection systématique des anticorps contre le VHA avant la vaccination n’est pas recommandée. Les réactions défavorables ne sont pas plus importantes lorsque le vaccin est administré à des personnes immunes.

La recherche sérologique d’anticorps pourrait être envisagée chez les personnes ayant couru un grand risque d’infection par le VHA dans le passé (ex. : adulte né dans un pays où l’hépatite A est endémique, personne née avant 1945).

La recherche sérologique ne devrait pas retarder la vaccination lorsqu’une exposition est prévisible.

Après la vaccination

La détection des anticorps après la vaccination n’est pas recommandée en raison du taux élevé de séroconversion après l’administration du vaccin HA.

Manifestations cliniques après la vaccination

Voir Manifestations cliniques, Présentation des manifestations cliniques.

Risque attribuable au vaccin

Les données sur le RAV sont très limitées. Une étude réalisée avec le Vaqta auprès d’enfants âgés de 2 à 16 ans n’a démontré aucune différence statistiquement significative entre les manifestations cliniques chez les enfants ayant reçu le vaccin et celles observées chez les enfants ayant reçu un placébo.

Manifestations cliniques observées

Les MCO sont généralement moins fréquentes chez les enfants.

Les MCO sont généralement moins fréquentes après une 2e dose.

MCO après le vaccin HA
Fréquence Réactions locales Réactions systémiques
Dans la majorité des cas
(50 % ou plus)

Douleur (adultes)

s.o.
Très souvent
(10 à 49 %)

Douleur (enfants)
Œdème (adultes)
Érythème (adultes)

Myalgie
Asthénie
Céphalée
Irritabilité (enfants âgés de 12 à 23 mois)

Souvent
(1 à 9 %)

Érythème (enfants)
Œdème (enfants)

Fièvre
Douleurs abdominales, vomissements, diarrhée
Pharyngite, congestion nasale, infection des voies respiratoires supérieures
Éruption cutanée (enfants âgés de 12 à 23 mois)

Comme pour tout médicament ou produit biologique, une réaction allergique reste possible.

Administration

Bien agiter la fiole ou la seringue avant d’administrer le vaccin. Le sel d’aluminium tend à former un dépôt blanc au fond de la fiole ou dans la seringue.

Une fiole entamée d’Havrix (1 440 U) ou de Vaqta (50 U) doit être utilisée le plus rapidement possible au cours d’une même séance de vaccination, car ces vaccins ne contiennent aucun agent de conservation.

Administrer le contenu du format unidose par voie IM.

Exceptionnellement, 2 doses d’un même vaccin HA peuvent s’additionner. Par exemple, 2 doses pédiatriques administrées le même jour sont équivalentes à 1 dose adulte.

Calendrier d'Avaxim, Havrix et Vaqta
Le programme de vaccination contre l’hépatite A au Québec se fait avec le vaccin combiné HAHB.
Âge à la 1re dose

Nombre de doses

Précisions
1 à 19 ans

1

Posologie : 0,5 ml Havrix et Vaqta; 0,5 ml (80 U) Avaxim

Âge minimal : 6 mois

Pour les enfants qui ont reçu une 1re dose avant l’âge de 1 an et dont le risque d’exposition persiste, une 2e dose sera administrée après l’âge de 1 an. L’intervalle minimal est de 5 mois

Administrer une 2e dose chez les jeunes immunodéprimés, infectés par le VIH ou atteints d’une maladie chronique hépatique ou rénale. L’intervalle minimal est de 5 mois. Si la 2e dose est administrée à l’âge de 20 ans ou plus, administrer 1 ml d’Havrix ou de Vaqta ou 0,5 ml (160 U) d’Avaxim

≥ 20 ans

2

Posologie de la 1re dose : 1 ml Havrix et Vaqta; 0,5 ml (160 U) Avaxim

Posologie de la 2dose : 0,5 ml Havrix et Vaqta; 0,5 ml (80 U) Avaxim

La posologie de la 2e dose est la même que celle de la 1re dose chez les personnes immunodéprimées, infectées par le VIH ou atteintes d’une maladie chronique hépatique ou rénale

Intervalle minimal : 5 mois

Si la séquence posologique recommandée a été inversée (1re dose de 0,5 ml ou de 0,5 ml [80 U] et 2e dose de 1 ml ou de 0,5 ml [160 U], il n’est pas nécessaire d’administrer une dose additionnelle

En postexposition, 1 seule dose est nécessaire pour les personnes considérées comme réceptives

Réponse au vaccin

Immunogénicité

Les études sérologiques démontrent que de 97 à 100 % des personnes vaccinées obtiennent des anticorps 4 semaines après la primovaccination.

En général, 4 semaines après l’administration de 1 dose de vaccin, de 89 à 100 % des enfants âgés de plus de 2 ans ont des anticorps détectables.

Chez des nourrissons âgés de moins de 12 mois, l’administration d’une 1re dose de vaccin a été suivie de hauts taux de séropositivité et l’administration d’une 2e dose, de 6 à 12 mois plus tard, a été suivie d’une réponse anamnestique importante.

Certaines personnes peuvent présenter une moins bonne réponse immunitaire, soit les personnes immunodéprimées, infectées par le VIH, celles atteintes d’une maladie chronique du foie ou des reins.

Efficacité

Lorsque les vaccins HA sont administrés en préexposition, ils préviennent la maladie dans 95‑100 % des cas à très long terme.

Dans une étude réalisée chez des enfants en zone hyperendémique, aucun cas d’hépatite A n’est survenu de 18 à 300 jours après 1 seule dose de vaccin.

Les données disponibles permettent de croire que 1 seule dose de vaccin chez les personnes âgées de 1 à 19 ans est suffisante pour assurer la protection à long terme.

La posologie de la 2e dose recommandée chez les adultes en bonne santé diffère de celle indiquée dans les monographies, car les études cliniques démontrent qu’une dose de rappel avec 80 U (Avaxim), 720 U (Havrix) ou 25 U (Vaqta) est suffisante pour conférer une protection à long terme.

Une étude d’efficacité en postexposition effectuée auprès de contacts familiaux de cas d’hépatite A a démontré une efficacité de 79 % lorsque le vaccin était administré dans un délai de 7 jours après le début des symptômes chez le cas index.

Chez les personnes qui répondent habituellement bien au vaccin, une étude récente démontre que l’efficacité de l’administration du vaccin seul, dans un délai de 14 jours après une exposition significative, n’est statistiquement pas différente de celle de l’administration d’Ig, avec l’avantage d’une protection à plus long terme.

Dernière mise à jour : 03 mai 2019

Sondage

Nous aimerions recueillir vos impressions sur cette section et en apprendre davantage sur vos habitudes d'utilisation.

Répondre Répondre plus tard
Québec.ca
© Gouvernement du Québec, 2019 Haut de page