Information pour les professionnels de la santé

Menu de la publication

Description des maladies évitables par la vaccination

Hépatite A

Définition

L’hépatite A est une infection du foie causée par le VHA.

Épidémiologie

La maladie est présente partout dans le monde. Le taux d’infection est plus faible au Canada que dans les pays où les conditions sanitaires et l’hygiène sont précaires.

Au Québec, depuis 2011, moins de 50 cas d’hépatite A sont déclarés chaque année. Aucun facteur de risque n’est observé dans environ la moitié des cas. Les autres cas surviennent parmi les HARSAH ou sont liés à divers comportements à risque, par exemple voyage en pays endémique, consommation de drogues dans des conditions non hygiéniques.

Objectifs du PQI

Par la vaccination, on vise à :

  • Réduire l’incidence des cas déclarés d’hépatite A à 2,5 sur 100 000 personnes.
  • Réduire de 80 % les taux d’incidence d’hépatite A et d’hospitalisations dans les cohortes visées par la vaccination.

Réservoir

Les humains sont le seul réservoir du VHA.

Le virus peut survivre durant une longue période dans l’environnement (eau, sol, fruits de mer).

Transmission

L'hépatite A se transmet par ingestion d’eau ou d’aliments contaminés crus ou insuffisamment cuits, en particulier les mollusques comme les moules ou les huîtres (transmission fécale-orale). Elle peut aussi se transmettre au cours des relations orales-anales.

La contagiosité commence 2 semaines avant le début de la maladie et dure jusqu’à 1 semaine après.

Incubation

La période d’incubation de l’hépatite A dure de 15 à 50 jours. Elle est en moyenne de 30 jours. 

Présentation clinique et complications

L’infection est asymptomatique chez 50 à 90 % des enfants âgés de moins de 5 ans. Les enfants plus vieux et les adultes sont le plus souvent symptomatiques, et la gravité des symptômes augmente avec l’âge :

  • Fièvre.
  • Fatigue.
  • Anorexie.
  • Céphalée.
  • Ictère.

La maladie dure généralement de 1 à 2 semaines, mais peut durer plusieurs mois.

La létalité est généralement faible, mais peut atteindre 12 % chez les personnes de 60 ans et plus hospitalisées.

La maladie confère l’immunité.

Traitement

Aucun traitement spécifique n’existe pour l’hépatite A. Seul un traitement de soutien peut être utilisé.

Dernière mise à jour : 21 juin 2018

Sondage

Nous aimerions recueillir vos impressions sur cette section et en apprendre davantage sur vos habitudes d'utilisation.

Répondre Répondre plus tard
Québec.ca
© Gouvernement du Québec, 2019 Haut de page