Information pour les professionnels de la santé

Menu de la publication

Description des maladies évitables par la vaccination

Rubéole

Définition

La rubéole est une infection causée par un virus du genre rubivirus.

Épidémiologie

La rubéole était très fréquente avant la vaccination.

La rubéole et la rubéole congénitale sont éliminées des Amériques (voir Impacts des programmes de vaccination, Données canadiennes sur certains programmes de vaccination).

Objectifs du PQI

Par la vaccination, on vise à :

  • Maintenir l’incidence de la rubéole sous le seuil d’élimination (voir Immunologie de la vaccination, Objectifs des programmes de vaccination).
  • Réduire l'infection rubéoleuse indigène au cours de la grossesse ainsi que la rubéole congénitale à 0.

Réservoir

Les humains sont le seul réservoir pour la rubéole.

Transmission

La rubéole se transmet :

  • Par les sécrétions du nez ou de la gorge d’une personne infectée.
  • Par voie transplacentaire.

Chez les nourrissons atteints d’infection rubéoleuse congénitale, le virus est excrété en grande quantité dans les urines et les sécrétions nasopharyngées jusqu’à l’âge de 1 an.

Incubation

La période d’incubation de la rubéole dure de 14 à 23 jours.

Présentation clinique et complications

La moitié des cas de rubéole sont asymptomatiques.

Les symptômes de la rubéole sont :

  • Fièvre légère, adénopathies rétroauriculaires, cervicales et occipitales, conjonctivite, coryza. 
  • Éruption cutanée maculopapulaire généralisée, débutant au visage et s’étendant sur tout le corps, pendant 3 jours.
  • Arthrite et arthralgie, généralement transitoires, chez 70 % des femmes ou moins.

Les complications de la rubéole sont : 

  • Encéphalite (1 cas sur 6 000).
  • Thrombocytopénie (1 cas sur 3 000).

Le syndrome de rubéole congénitale est le résultat de la rubéole contractée par une femme enceinte, en particulier au cours des 16 premières semaines de grossesse. Dans la majorité des cas, le syndrome de rubéole congénitale provoque l’avortement spontané, la mort du fœtus ou des malformations (cardiopathie, surdité, cataractes ou retard mental).

La maladie confère l’immunité.

Traitement

Aucun traitement spécifique n’existe pour la rubéole. Seul un traitement de soutien peut être utilisé.

Dernière mise à jour : 30 avril 2018, 15:49

Sondage

Nous aimerions recueillir vos impressions sur cette section et en apprendre davantage sur vos habitudes d'utilisation.

Répondre Répondre plus tard
Québec.ca
© Gouvernement du Québec, 2019 Haut de page