Information pour les professionnels de la santé

Menu de la publication

Description des maladies évitables par la vaccination

Rougeole

Définition

La rougeole est une infection causée par le paramyxovirus du genre morbillivirus.

Épidémiologie

La rougeole était très fréquente avant la vaccination (voir Impacts des programmes de vaccination, Données canadiennes sur certains programmes de vaccination).

Depuis 2007, des éclosions de rougeole sont survenues au Québec.

La maladie est éliminée des Amériques, mais elle reste présente sur d’autres continents, dont l’Europe (voir le Guide d’intervention santé-voyage Ce lien ouvre une nouvelle fenêtre).

Objectifs du PQI

Par la vaccination, on vise à maintenir l’incidence de la rougeole sous le seuil d’élimination (voir Immunologie de la vaccination, Objectifs des programmes de vaccination).

Réservoir

Les humains sont le seul réservoir pour la rougeole.

Transmission

La rougeole se transmet :

  • Par voie aérienne.
  • Par projection de gouttelettes de sécrétions du nez ou de la gorge d’une personne infectée.

La rougeole est l’une des maladies les plus contagieuses.

Incubation

La période d’incubation de la rougeole dure de 10 à 14 jours.

Présentation clinique et complications

La rougeole dure de 7 à 10 jours. Elle débute par une atteinte de l’état général, une fièvre élevée, une conjonctivite, de la photophobie, de la rhinorrhée et de la toux. Dans certains cas, des taches blanchâtres (taches de Koplik) peuvent s’observer sur la face interne des joues près des molaires. De 3 à 5 jours plus tard, une éruption cutanée maculopapulaire s’ajoute; elle débute sur le visage et dans le cou, puis s’étend au tronc et aux membres. L’éruption dure de 3 à 7 jours.

Les complications de la rougeole sont :

  • Otite (de 7 à 9 % des cas).
  • Infection pulmonaire (de 1 à 6 % des cas).
  • Diarrhée persistante, surtout chez les nourrissons (8 % des cas).
  • Encéphalite causant des dommages permanents au cerveau et un retard mental (1 cas sur 1 000 à 2 000). 
  • Décès (1 cas sur 3 000).

Les complications sont plus fréquentes chez les nourrissons âgés de moins de 1 an, les femmes enceintes et les personnes malnutries, atteintes d’une maladie chronique ou immunodéprimées.

La maladie confère l’immunité.

Traitement

Aucun traitement spécifique n’existe pour la rougeole. Seul un traitement de soutien peut être utilisé.

Dernière mise à jour : 30 avril 2018, 15:49

Sondage

Nous aimerions recueillir vos impressions sur cette section et en apprendre davantage sur vos habitudes d'utilisation.

Répondre Répondre plus tard
Québec.ca
© Gouvernement du Québec, 2019 Haut de page