Information pour les professionnels de la santé

Menu de la publication

Description des maladies évitables par la vaccination

Oreillons

Définition

Les oreillons sont une infection causée par le paramyxovirus du genre rubulavirus, attaquant les glandes salivaires.

Épidémiologie

Les oreillons étaient très fréquents avant la vaccination. Depuis la vaccination, le nombre de cas diminue (voir Impacts des programmes de vaccination, Données canadiennes sur certains programmes de vaccination). Au Québec, 5 cas en moyenne par année sont déclarés. Des éclosions d’oreillons sporadiques surviennent, pouvant amener près de 700 cas.

Objectifs du PQI

Par la vaccination, on vise à maintenir l’incidence annuelle des oreillons à moins de 5 % de l’incidence prévaccinale.

Réservoir

Les humains sont le seul réservoir pour les oreillons.

Transmission

Les oreillons se transmettent par contact avec les sécrétions respiratoires ou la salive d’une personne infectée.

La contagiosité débute 2 jours avant l’apparition de la tuméfaction des glandes salivaires et dure jusqu’à 5 jours après.

Incubation

La période d’incubation des oreillons dure de 12 à 25 jours.

Présentation clinique et complications

Les oreillons sont asymptomatiques dans 20-30 % des cas. Ils peuvent se présenter comme une infection des voies respiratoires supérieures.

Les symptômes des oreillons sont :

  • Fièvre légère (1-2 jours) suivie d’une parotidite unilatérale ou bilatérale.
  • Atteinte des glandes salivaires sous-mandibulaires ou sublinguales dans 10 % des cas.
  • Épididymo-orchite (atteinte des testicules) dans 25 % des cas chez les hommes pubères.
  • Oophorite (atteinte des ovaires) dans 5 % des cas.

L’atteinte testiculaire ou ovarienne est généralement unilatérale et entraîne rarement la stérilité.

Les complications des oreillons sont : 

  • Méningite dans 1 à 10 % des cas (souvent bénigne et sans séquelles).
  • Pancréatite dans 4 % des cas.
  • Encéphalite dans 1 cas sur 1 000. 
  • Surdité dans 1 cas sur 20 000. 

La maladie confère l’immunité.

Traitement

Aucun traitement spécifique n’existe pour les oreillons. Seul un traitement de soutien peut être utilisé. 

Dernière mise à jour : 30 avril 2018, 15:49

Sondage

Nous aimerions recueillir vos impressions sur cette section et en apprendre davantage sur vos habitudes d'utilisation.

Répondre Répondre plus tard
Québec.ca
© Gouvernement du Québec, 2019 Haut de page