Information pour les professionnels de la santé

Menu de la publication

Vaccins

TCT : test cutané à la tuberculine

Composition

Une solution de tuberculine, dérivée de protéines purifiées obtenues à partir d’une souche humaine de Mycobacterium tuberculosis, est distribuée au Canada : Tubersol (Sanofi Pasteur).

Chaque dose de 0,1 ml de Tubersol contient :

  • l’équivalent biologique de 5 unités tuberculiniques;
  • de 0,22 à 0,35 % p/v de phénol, comme agent de conservation;
  • 0,0006 % de Polysorbate 80.

Présentation

  • Tubersol :
    • Fiole multidose de 1 ml.

La solution est limpide et incolore.

Indications

Gratuit

Déceler une ITL chez :

  • Les contacts d’un patient souffrant d’une tuberculose contagieuse. Pour des détails additionnels, voir le Guide d’intervention : La tuberculose.
  • Les personnes faisant partie de groupes considérés comme à risque d’acquisition de la tuberculose lors de l’investigation d’une éclosion par les autorités de santé publique.
  • Les personnes infectées par le VIH ou présentant d’autres conditions médicales les mettant à risque élevé de tuberculose active si elles sont infectées. Ces autres conditions médicales sont les suivantes :
    • greffe d’organe associée à un traitement immunodépresseur;
    • silicose;
    • insuffisance rénale chronique nécessitant une hémodialyse;
    • carcinome de la tête ou du cou;
    • maladie fibronodulaire décelée sur une radiographie pulmonaire.
  • Les personnes âgées de 65 ans et moins qui doivent recevoir des inhibiteurs du TNF‑α ou un traitement par des glucocorticoïdes (≥ 15 mg/jour de prednisone), particulièrement si elles ont pu être exposées par le passé à un cas de tuberculose contagieuse.
  • Les enfants et les adolescents âgés de moins de 20 ans qui ont vécu dans un pays où l’incidence annuelle de la tuberculose était supérieure ou égale à 30/100 000 habitants, particulièrement ceux qui ont immigré au cours des 2 dernières années. Pour connaître l’incidence par pays, voir le site Internet de l’OMS Ce lien s'ouvre dans une nouvelle fenêtre..
  • Les réfugiés âgés de 20 à 50 ans en provenance de pays où l’incidence annuelle de la tuberculose est supérieure ou égale à 30/100 000 habitants. Pour connaître l’incidence par pays, voir le site Internet de l’OMS Ce lien s'ouvre dans une nouvelle fenêtre..
  • Les personnes qui ont vécu dans un pays où l’incidence annuelle de la tuberculose était supérieure ou égale à 30/100 000 habitants et qui présentent des conditions médicales les mettant à risque élevé (tout âge) ou modéré (jusqu’à 65 ans) de tuberculose active si elles sont infectées. Pour connaître l’incidence par pays, voir le site Internet de l’OMS Ce lien s'ouvre dans une nouvelle fenêtre..
    • Les conditions médicales amenant un risque élevé sont les suivantes :
      • greffe d’organe associée à un traitement immunodépresseur;
      • silicose;
      • insuffisance rénale chronique nécessitant une hémodialyse;
      • carcinome de la tête ou du cou;
      • maladie fibronodulaire décelée sur une radiographie pulmonaire.
    • Les conditions médicales amenant un risque modéré sont les suivantes :
      • prise d’inhibiteurs du TNF-α;
      • diabète;
      • traitement par des glucocorticoïdes (≥ 15 mg/jour de prednisone);
      • jeune âge au moment de l’infection (0-4 ans).
  • Certains voyageurs, avant ou après le voyage. Pour des détails additionnels, voir le Guide d’intervention santé-voyage, Risques à la santé, Tuberculose, Dépistage Ce lien s'ouvre dans une nouvelle fenêtre..
Gratuit

Obtenir une valeur de base chez les personnes qui sont susceptibles d’être en contact ultérieurement avec le bacille Mycobacterium tuberculosis et chez qui le TCT pourrait être répété. Pour ces personnes, effectuer le TCT en 2 étapes (voir Épreuve en 2 étapes) :

  • Les travailleurs de la santé et les stagiaires des établissements de soins de courte durée qui sont en contact direct avec les patients.
  • Les travailleurs de la santé, les stagiaires et les bénévoles réguliers (≥ 0,5 jour par semaine ou ≥ 150 heures par année) des établissements de soins de longue durée qui sont en contact direct avec les patients.
  • Les employés, les stagiaires et les bénévoles réguliers (≥ 0,5 jour par semaine ou ≥ 150 heures par année) des refuges ou autres établissements qui donnent des services aux personnes itinérantes.
  • Les travailleurs de laboratoire de mycobactériologie, en particulier ceux qui manipulent des cultures de Mycobacterium tuberculosis.

On n’effectuera pas de TCT en 2 étapes et on considérera la valeur de base comme égale à 0 mm chez les travailleurs de la santé, les stagiaires et les bénévoles réguliers qui sont susceptibles d’être exposés à un cas de tuberculose contagieuse et qui répondent à tous les critères suivants :

  • Sont nés au Canada après 1976.
  • N’ont pas été vaccinés avec le vaccin BCG.
  • N’ont pas été exposés dans le passé à un cas de tuberculose contagieuse.
  • N’ont pas fait de séjour d’une durée cumulative de 3 mois à l’extérieur du Canada, des États‑Unis, de l’Australie, de l’Europe de l’Ouest (Allemagne, Autriche, Belgique, Danemark, Finlande, France, Grèce, Irlande, Italie, Luxembourg, Norvège, Pays‑Bas, Royaume‑Uni, Suède, Suisse) et des Antilles (à l’exception d’Haïti et de la République dominicaine).

Contre‑indications

Anaphylaxie suivant l’administration d’une dose antérieure du même produit ou d’un autre produit ayant un composant identique.

Antécédents de réaction locale grave à la tuberculine telle qu’une vésiculation, une ulcération ou une nécrose.

Précautions

Il n’est pas approprié de faire un TCT aux personnes ayant des antécédents documentés de TCT significatif, d’ITL traitée ou d’une tuberculose active traitée ou non traitée. Le TCT n’apporte aucune information additionnelle, et une réaction locale importante est possible.

Interactions

Les vaccins vivants atténués injectables et le vaccin Inf intranasal peuvent diminuer la réactivité à la tuberculine. On peut effectuer le TCT le même jour qu’on administre un de ces vaccins ou à au moins 4 semaines d’intervalle.

Intervalles entre le TCT et les vaccins vivants atténués injectables ainsi que le vaccin Inf intranasal
TCT Vaccins vivants atténués injectables et vaccin Inf intranasal
1 TCT

≥ 4 semaines avant le TCT ou en même temps que le TCT ou n’importe quand après le TCT

TCT en 2 étapes

≥ 4 semaines avant le 1er TCT ou en même temps que le 2e TCT ou n’importe quand après le 2e TCT

Manifestations cliniques après le TCT

Voir Manifestations cliniques, Présentation des manifestations cliniques.

Risque attribuable au TCT

Aucune donnée n’est disponible.

Manifestations cliniques observées

Un risque de réaction allergique aiguë existe pour moins de 1 cas sur 1 million, autant pour les personnes qui n’ont jamais eu de TCT que pour celles qui en ont déjà eu un.

MCO après le TCT
Fréquence Réactions locales Réactions systémiques
Souvent
(1 à 9 %)

Prurit
Inconfort

s.o.

Parfois
(1 à 9 sur 1 000)

Érythème ou éruption cutanée, sans induration, dans les 12 heures qui suivent l’injection

s.o.

Administration

Une fiole entamée peut être conservée durant une période maximale de 1 mois à compter de la date où la 1re dose a été prélevée, car l’oxydation et la dégradation peuvent réduire l’activité du produit.

Le TCT est réalisé par voie ID. Il faut s’assurer qu’une papule se forme (voir Administration des produits immunisants, Techniques d’administration). Si une papule ne se forme pas, on doit reprendre l’injection sur l’autre avant‑bras ou sur le même avant‑bras à un point situé à au moins 10 cm du premier TCT.

Calendrier de Tubersol
Posologie Site
0,1 ml

Face antérieure moyenne de l’avant‑bras

On ignore si le TCT est valide avant l’âge de 6 mois.

Il ne faut pas injecter la solution de tuberculine dans un tatouage ou au site d’une lésion cutanée (ex. : abrasion, éruption, brûlure, eczéma, tuméfaction).

Si aucun des 2 avant‑bras ne peut être utilisé, on se servira de la face externe de l’avant‑bras ou de la partie supérieure du bras.

On doit dire à la personne de ne pas recouvrir le site d’injection d’un bandage ni de le gratter.

La lecture de la réaction doit être faite entre 48 et 72 heures après le TCT. On ne peut pas interpréter le résultat si la lecture du TCT est faite en dehors de cet intervalle de temps. On répétera alors le TCT sans tarder.

Épreuve en 2 étapes

Chez les personnes sensibilisées à la tuberculine, la réaction tuberculinique peut diminuer au cours des années et un 2e TCT produira une réponse plus marquée que le 1er TCT en raison de l’effet de rappel.

Il est important de reconnaître cet effet de rappel afin de ne pas le confondre éventuellement avec un virage tuberculinique causé par une exposition récente à Mycobacterium tuberculosis.

Le résultat de l’épreuve en 2 étapes est considéré comme la valeur de base du TCT. Une fois cette valeur de base obtenue, il n’est plus nécessaire de répéter un TCT en 2 étapes. Tout TCT ultérieur se fera en 1 étape, peu importe le laps de temps qui se sera écoulé depuis le dernier TCT.

Un TCT réalisé il y a moins de 1 an peut être considéré comme le 1er TCT de l’épreuve en 2 étapes s’il n’y a pas eu d’exposition à Mycobacterium tuberculosis au cours de l’année.

Mesures à prendre selon le résultat du TCT en 2 étapes
TCT Lecture Résultat Mesures
1er TCT 48 à 72 heures plus tard < 10 mm d’induration 2e TCT à faire de 1 à 4 semaines après le 1er TCT
1er TCT 48 à 72 heures plus tard ≥ 10 mm d’induration

Résultat considéré comme la valeur de base

Consultation d’un médecin

2e TCT 48 à 72 heures plus tard < 10 mm d’induration

Résultat considéré comme la valeur de base

Aucune intervention

2e TCT 48 à 72 heures plus tard ≥ 10 mm d’induration

Résultat considéré comme la valeur de base

Consultation d’un médecin

Lecture du TCT

La lecture du TCT doit être faite par un professionnel de la santé apte à le faire. Les personnes qui n’ont pas l’expérience de la lecture d’un TCT peuvent ne pas percevoir une induration légère, et le résultat du TCT pourrait être noté 0 mm par erreur.

Le matériel requis est 1 stylo à bille à pointe moyenne et 1 règle millimétrée flexible pour une meilleure précision de la lecture.

Pour réaliser la lecture du TCT :

  • Appuyer l’avant‑bras, légèrement fléchi au coude, sur une surface ferme.
  • Palper le site d’injection.
  • À l’aide du stylo à bille placé à un angle de 45° par rapport à la peau, marquer la limite de l’induration en déplaçant la pointe du stylo vers le point d’injection. La pointe s’arrêtera à la limite de l’induration, s’il y en a une. Répéter le processus du côté opposé.
  • Mesurer la distance entre les marques faites au stylo, de façon perpendiculaire à l’axe d’injection, ce qui correspond au diamètre transversal de l’induration, sans tenir compte de la rougeur.
  • Noter le résultat en millimètres au dossier et au registre de vaccination (dans le champ Commentaires); s’il n’y a pas d’induration, noter 0 mm. Si la mesure tombe entre 2 graduations de la règle (ex. : 4,5 mm), prendre le plus petit des 2 nombres.
Figure 1 Figure 2 Figure 3
Figure 1 Figure 2 Figure 3
Tiré de M. STEBEN, « Les P.P.D., outil privilégié dans la lutte contre la tuberculose », Le Médecin du Québec, p. 49.

Interprétation du TCT

Le Guide d’intervention : La tuberculose ne fournit pas de classification des résultats du TCT, mais plutôt des indications de traitement de l’ITL selon l’interprétation faite du TCT. Cette interprétation est basée sur les critères suivants :

  • Valeur de l’induration cutanée (résultat du TCT exprimé en mm).
  • Probabilité que cette réaction résulte d’une infection par Mycobacterium tuberculosis.
  • Risque de progression vers une tuberculose active s’il y a ITL.

Pour obtenir plus d’explications, voir le Guide d’intervention : La tuberculose, Indications de traitement de l’infection tuberculeuse latente.

Rôle attendu de l’infirmière qui lit un TCT selon le contexte
Contexte Rôle attendu de l’infirmière

TCT fait à la demande d’un professionnel de la DSPublique
(ex. : contact d’un cas de tuberculose contagieuse)

Transmettre le résultat au professionnel de la DSPublique

TCT fait à la demande d’un médecin
(ex. : avant un traitement immunodépresseur)

Transmettre le résultat au médecin

TCT fait par l’infirmière selon les indications du PIQ)
(ex. : stagiaire de la santé)

Diriger la personne vers un médecin qui décidera de la conduite à tenir par la suite en cas de :

Résultat considéré comme significatif

Trois catégories de seuils de signification existent. Lorsque les personnes suivantes atteignent ces seuils, les résultats des TCT sont considérés comme significatifs :

  • Induration ≤ 4 mm : personne immunodéprimée en raison d’une infection par le VIH et ayant une probabilité élevée d’infection tuberculeuse (ex. : anomalie à la radiographie pulmonaire, contact d’un cas de tuberculose contagieuse).
  • Induration ≥ 5 mm :
    • personne infectée par le VIH;
    • personne ayant eu un contact étroit avec un cas de tuberculose contagieuse;
    • enfant soupçonné de souffrir d’une tuberculose active;
    • personne ayant une radiographie pulmonaire anormale avec une maladie fibronodulaire;
    • personne immunodéprimée.
  • Induration ≥ 10 mm : toute autre personne.

Résultat considéré comme non significatif

Lorsque les seuils de signification des 3 catégories précédentes (≤ 4 mm, ≥ 5 mm, ≥ 10 mm) ne sont pas atteints, les résultats des TCT sont considérés comme non significatifs. Ainsi, un résultat de 7 mm chez un stagiaire de la santé est considéré comme non significatif, alors qu’un résultat de 7 mm chez une personne ayant eu un contact étroit avec un cas de tuberculose contagieuse est considéré comme significatif.

Les facteurs suivants peuvent fausser le résultat du TCT :

  • immunodépression (ex. : chimiothérapie ou prise d’inhibiteurs du TNF‑α);
  • prise de corticostéroïdes à une dose supérieure ou égale à 15 mg/jour de prednisone, ou son équivalent, sur une période de 1 mois;
  • malnutrition, en particulier si elle est associée à une perte de poids récente;
  • maladie grave;
  • maladie virale importante (mononucléose, oreillons, rougeole) ou administration, au cours des 4 semaines précédentes, d’un vaccin contre la rougeole, la rubéole, les oreillons, la varicelle ou la fièvre jaune;
  • très jeune âge (moins de 6 mois).

Dernière mise à jour : 29 novembre 2018

Sondage

Nous aimerions recueillir vos impressions sur cette section et en apprendre davantage sur vos habitudes d'utilisation.

Répondre Répondre plus tard
Québec.ca
© Gouvernement du Québec, 2019 Haut de page