Information pour les professionnels de la santé

Guides de pratique clinique pour les troubles mentaux

À propos

Le Programme québécois pour les troubles mentaux : des autosoins à la psychothérapie vise à accroître et améliorer l’offre publique de services en santé mentale. Pour ce faire, il fut déterminé que la meilleure approche pour fournir cet accès élargi et plus équitable aux services en santé mentale au Québec était l’utilisation et l’application des guides de pratique clinique développés par National Institute for Health and Care Excellence (NICE), tirés du modèle britannique intitulé Improving Access to Psychological Therapies (IAPT).

Chaque guide, qu’il soit pour l’intervenant ou pour le public, est une traduction française du guide original en anglais. Conformément à la licence d’adaptation obtenue par le ministère de la Santé et des Services sociaux, la traduction tient compte de la structure et de l’organisation des services publics de santé et de services sociaux au Québec. Afin d’en arriver à ce résultat, un comité composé de professionnels œuvrant en santé mentale s’est vu confier la tâche de contextualiser chacun des guides selon la réalité propre au Québec. Ainsi, certains termes, références ou lois dans le texte original ont été remplacés pour les rendre conformes aux pratiques québécoises en la matière. À titre indicatif, la version québécoise des guides NICE fait référence à la version française du DSM-5, la classification la plus utilisée au Québec au moment de l’adaptation alors que la version britannique se base sur le CIM-10 (classification internationale des maladies).

Suivant la définition de la Health and Medecine Division,

« les guides de pratique sont des énoncés développés de manière systématique pour aider à la prise de décision des professionnels et des patients quant aux soins de santé appropriés dans des circonstances cliniques précises ».

Ces guides ne visent pas à supplanter le jugement du professionnel, mais plutôt à offrir des recommandations éprouvées qui, jumelées à l’expertise du professionnel, permettront une prise de décision éclairée tant par lui que par la personne. Ils demeurent néanmoins que les standards à atteindre devront être respectés dans la pratique de la psychothérapie publique.

Pour chaque trouble mental visé, le guide de l’intervenant décrit une trajectoire de services à offrir, incluant de la psychothérapie et suivant la nature des besoins en santé mentale identifiés chez la personne ayant ce trouble. La trajectoire décrite s’étend de la surveillance des signes précurseurs du trouble en question à la constatation de sa rémission, en passant par son traitement. Fondés sur les données probantes et le modèle de soins par étapes, les guides prévoient à chacune des étapes de la trajectoire, la nature, les outils et la durée des interventions à offrir, quand orienter vers la psychothérapie et même quels types de psychothérapie sont jugés les plus efficaces pour ce trouble en particulier.

Dernière mise à jour : 29 octobre 2019, 13:01

À consulter aussi

Sondage

Nous aimerions recueillir vos impressions sur cette section et en apprendre davantage sur vos habitudes d'utilisation.

Répondre Répondre plus tard
Québec.ca
© Gouvernement du Québec, 2019 Haut de page