Ministère de la Santé et des Services sociaux

Information pour les professionnels de la santé

Poliomyélite

Description

La poliomyélite est une maladie virale causée par les poliovirus, virus à ARN du genre Enterovirus et de la famille des Picornaviridae. L'humain est le seul hôte naturel. La poliomyélite est une maladie maintenant extrêmement rare en Amérique de Nord, grâce à la vaccination. 

Présentation clinique

L’infection est asymptomatique chez environ 90 % des personnes infectées. Une minorité développe des complications graves pouvant se manifester sous forme de paralysie des membres, méningite ou décès. La paralysie est permanente dans moins de 1 % des cas. Le décès survient chez 2 à 5 % des enfants et chez 15 à 30 % des adultes atteints de poliomyélite paralytique. Pour chaque cas de poliomyélite paralytique, on estime qu’il y a environ 250 cas asymptomatiques ou bénins, mais il est possible que ce nombre soit plus élevé. Les cas asymptomatiques ou bénins constituent la principale source de propagation du virus.

Les patients non vaccinés ou incomplètement vaccinés contre la poliomyélite sont plus à risque.  

Certains patients développent un syndrome post-poliomyélitique 15 à 40 ans après la poliomyélite paralytique. 

La poliomyélite doit être prise en compte dans le diagnostic différentiel des patients présentant une paralysie flasque aiguë ou une faiblesse flasque aiguë, en particulier s'ils sont partiellement ou non vaccinés contre la polio.

Mode de transmission

La poliomyélite est très contagieuse et se propage principalement par contact direct par voie fécale-orale. La transmission par gouttelettes à partir du pharynx est aussi possible. Le virus peut aussi se transmettre par de l’eau ou des aliments contaminés.

Incubation et contagiosité

La période d'incubation est de 7 à 14 jours en général et peut s’étendre de 3 à 35 jours. Le poliovirus est très infectieux et est le plus transmissible jusqu'à 14 jours avant et après l'apparition des symptômes. Le virus peut persister quelques semaines dans la gorge et dans les selles après le début des symptômes.

Épidémiologie

La poliomyélite est normalement causée par les types 1, 2 et 3 de poliovirus sauvage. Le type 1 est le plus virulent et est la cause la plus fréquente des épidémies. La circulation des poliovirus sauvages de type 2 et de type 3 a cependant été éradiquée à l’échelle mondiale à la suite de la mise en place de l’Initiative mondiale pour l’éradication de la poliomyélite Ce lien s'ouvre dans une nouvelle fenêtre. (en anglais). Le poliovirus sauvage de type 1 circule toujours en Afghanistan et au Pakistan. La poliomyélite affecte majoritairement les enfants de 0 à 5 ans. Le dernier cas de poliovirus sauvage a été déclaré en 1977 au Canada.

Dans de rares cas, la poliomyélite peut être causée par une souche vaccinale dérivée du vaccin oral contre la polio, le Sabin. Ce vaccin de type trivalent à virus vivant n’est plus utilisé au Canada depuis 1996, mais il est encore utilisé dans plusieurs régions du monde, principalement en Afrique et au Moyen-Orient. Des souches vaccinales vivantes atténuées présentes dans le vaccin peuvent être excrétée dans les selles et infecter une personne non vaccinée. Il peut arriver que le virus subisse une modification génétique lors de transmission de personne en personne, ce qui crée une nouvelle forme du virus. Il s'agit d'un poliovirus dérivé d'une souche vaccinale qui peut, dans de rares cas, entraîner une paralysie. Les cas de poliomyélite dérivée d’une souche vaccinale sont le plus fréquemment associés au poliovirus vaccinal de type 2. Au cours de l’année 2020, 959 cas de poliovirus vaccinal de type 2 ont été déclarés dans le monde. Au Canada, cinq cas de poliomyélite ont été déclarés depuis 2005, dont quatre avaient un historique de voyage connu. Il s’agissait tous de cas associés aux souches vaccinales. Aucun de ces cas ne provenait du Québec. Ces évènements sont excessivement rares et surviennent en présence de faibles couvertures vaccinales contre la poliomyélite.

En juillet 2022, le Centre pour le contrôle et la prévention des maladies a été informé d'un cas de poliomyélite paralytique chez un adulte non vacciné dans l’état New York, causé par un poliovirus vaccinal de type 2. Ce cas n’avait pas voyagé à l’extérieur des États-Unis au cours de la période d’acquisition de la maladie. La source de l’infection demeure inconnue pour le moment. Des échantillons d’eaux usées positifs au poliovirus ont été prélevés entre les mois de mai et de juillet 2022 dans deux comtés de l’état de New York, dont celui du cas et dans la ville de New York. Ces informations permettent de suspecter que le virus de la poliomyélite pourrait circuler dans ce secteur.

Maladie à déclaration obligatoire (MADO)

La poliomyélite est une MADO. Un résultat d’analyse de laboratoire positif doit être déclaré le plus rapidement possible aux autorités de santé publique. Un cas de paralysie flasque aiguë doit aussi être déclaré le plus rapidement possible aux autorités de santé publique par un professionnel de la santé.

De plus, une surveillance active de la paralysie flasque aiguë des jeunes âgés de moins de 15 ans est toujours en cours par le biais des hôpitaux pédiatriques. Pour plus d’informations, consultez le Programme canadien de surveillance active de l’immunisation (IMPACT) Ce lien s'ouvre dans une nouvelle fenêtre..

Test de laboratoire

Des analyses doivent être faites en cas de suspicion de poliomyélite. Pour plus d’informations, consultez la page Détection moléculaire et typage d’Entérovirus non polio (EVNP) et Paréchovirus humains (PeVH) Ce lien s'ouvre dans une nouvelle fenêtre..

Mesures de prévention

Bien que le risque d’exposition à la poliomyélite soit extrêmement faible en Amérique du Nord, les communautés ou personnes non-immunisées, lorsqu’exposées au poliovirus, sont à haut risque de contracter et propager la maladie. Il n’existe pas de traitement contre la poliomyélite, bien que des interventions de soutien peuvent être mises en place. La vaccination est le meilleur moyen de protection contre la poliomyélite et ses complications.

Vaccination

Un vaccin trivalent inactivé contre la poliomyélite est distribué au Canada depuis 1996.

Le vaccin oral Sabin n’est plus utilisé au Canada depuis 1996.

Pour plus d’informations, consultez le Protocole d’immunisation du Québec (PIQ) Ce lien s'ouvre dans une nouvelle fenêtre..

Conseils aux voyageurs

Un risque pourrait être présent pour les voyageurs qui visitent des régions où la poliomyélite n’a pas été éradiquée ou qui ont déclaré de nouveaux cas récemment. La vaccination pourrait être recommandée à certains voyageurs. Pour plus de détails, consultez la page web Polio (poliomyélite) Ce lien s'ouvre dans une nouvelle fenêtre..

Liens utiles

Poliomyélite Ce lien s'ouvre dans une nouvelle fenêtre.
Organisation mondiale de la santé

Poliomyélite (polio) : Pour les professionnels de la santé Ce lien s'ouvre dans une nouvelle fenêtre.
Gouvernement du Canada

Poliomyélite Ce lien s'ouvre dans une nouvelle fenêtre.
Québec.ca

Description des maladies évitables par la vaccination - Poliomyélite Ce lien s'ouvre dans une nouvelle fenêtre.
Ministère de la Santé et des Services sociaux

Poliomyélitis Ce lien s'ouvre dans une nouvelle fenêtre. (en anglais)
Organisation Panaméricaine de la Santé

Dernière mise à jour : 19 août 2022, 13:40

Sondage

Nous aimerions recueillir vos impressions sur cette section et en apprendre davantage sur vos habitudes d'utilisation.

Répondre Répondre plus tard
Haut de page