Ministère de la Santé et des Services sociaux

Information pour les professionnels de la santé

Projet de démonstration du dépistage du cancer du poumon

À propos

Le formulaire de référence est disponible à la section Diriger une personne vers le projet

En avril 2019, l’Institut national d’excellence en santé et services sociaux (INESSS) publiait un avis sur la pertinence du dépistage du cancer du poumon par la tomodensitométrie axiale à faible dose Ce lien ouvre une nouvelle fenêtre.. La principale conclusion de cet avis est que le dépistage du cancer du poumon par tomodensitométrie axiale à faible dose (TAFD) est recommandé dans le cadre d’une évaluation rigoureuse en contexte réel de soins. Une telle évaluation permettra d’estimer la performance de ce dépistage, d’en évaluer l’impact sur le système de santé et ultimement de statuer sur la pertinence d’implanter ou non un programme québécois de dépistage du cancer du poumon.

À la suite de cet avis, le ministère de la Santé et des Services sociaux a lancé, le 1er juin 2021, un projet de démonstration sur le dépistage du cancer du poumon par TAFD annuelle dans huit installations.

Un cadre de référence du projet de démonstration du cancer du poumon est en cours de rédaction.

Les résultats du dépistage des 3 000 premières personnes qui participeront permettront de prendre des décisions sur la poursuite du projet et éventuellement sur son élargissement en programme provincial dans plusieurs établissements au Québec.

Pour en savoir davantage sur le fonctionnement du projet, de même que sur le dépistage du cancer du poumon, consultez les pages suivantes sur Québec.ca :

Description

Le dépistage du cancer du poumon est offert uniquement dans le cadre de ce projet de démonstration. Il est effectué par TAFD. La TAFD est une imagerie à haute résolution sans administration de produit de contraste, qui comporte un faible taux d’irradiation comparé à la tomodensitométrie conventionnelle.

Aucun dépistage opportuniste ne devrait être offert.

Objectifs

Le dépistage du cancer du poumon a pour objectif de réduire la mortalité attribuable au cancer du poumon.

Population cible

Le dépistage du cancer du poumon s’adresse spécifiquement aux personnes à risque élevé de cancer du poumon, selon le modèle de calcul du risque PLCOm12 Ce lien ouvre une nouvelle fenêtre..

De façon spécifique, il concerne les personnes de 55 à 74 ans qui appartiennent à l’une des deux catégories suivantes :

  • fumeurs actifs;
  • ex-fumeurs qui ont arrêté depuis moins de 15 ans, mais qui ont fumé pendant au moins 20 ans, en excluant les périodes d’abstinence, quel que soit le nombre de cigarettes fumées par jour.

Les personnes qui présentent des symptômes de cancer du poumon ne font pas partie de la population cible. Elles doivent faire l’objet d’une investigation.

Admissibilité

Les participants doivent :

  • répondre aux critères énoncés dans la section Population cible;
  • être assurés par le régime public d’assurance maladie du Québec.

Les personnes non admissibles, y compris les personnes des autres groupes d’âge, sont invitées à s’informer sur les différents moyens de prévenir le cancer du poumon et d’autres maladies graves, dont l’adoption d’un mode de vie sans tabac Ce lien ouvre une nouvelle fenêtre..

Conditions de participation au projet

La participation au dépistage est volontaire. Toute personne admissible, quel que soit son lieu de résidence, peut participer au dépistage si elle le souhaite. Les frais de déplacement, le cas échéant, devront être assumés par le participant.

Ressources participant au projet

Centre de coordination

Une fois la personne référée pour un dépistage, le centre de coordination du projet confirmera son admissibilité et lui offrira des services, tels que :

  • du soutien dans sa prise de décision de participer ou non au projet en s’appuyant sur l’outil d’aide à la décision;
  • l’information nécessaire pour l’obtention du soutien à la cessation tabagique par les services liés au projet;
  • un rendez-vous pour la TAFD.

Centres de dépistage

Le dépistage s’effectue exclusivement dans quatre centres hospitaliers universitaires et quatre centres hospitaliers régionaux :

  • Centre universitaire de santé McGill (CUSM)
  • Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CHUM)
  • Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec – Université Laval (IUCPQ – UL)
  • Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de l’Estrie – (CHUS)
  • Centre intégré de santé et de services sociaux de l’Outaouais
  • Centre intégré de santé et de services sociaux de Laval
  • Centre intégré de santé et de services sociaux de la Côte-Nord
  • Centre intégré de santé et de services sociaux de la Montérégie-Centre

Participation au projet

Il est important de souligner que le dépistage du cancer du poumon comporte des avantages, des inconvénients et des limites Ce lien ouvre une nouvelle fenêtre..

Cessation tabagique

Étant donné que le dépistage s’adresse à des fumeurs ou des ex-fumeurs ayant une grande expérience de consommation de tabac (environ 24 à 30 paquets par année), il est important de présenter la cessation tabagique comme le premier moyen efficace de réduire les risques de développer un cancer et d’en décéder. Consulter le Guide des bonnes pratiques en prévention clinique pour connaître les recommandations en vigueur.

Diriger une personne vers le projet

Consulter la fiche de prévention clinique sur le sujet pour connaître comment diriger une personne vers le projet. Vous pouvez utiliser le formulaire de référence : Projet de dépistage du cancer du poumon Fichier PDF. disponible aussi dans votre dossier médical électronique. Lorsqu’un patient participe au projet, le médecin référant et le médecin de famille sont informés de tous les résultats des examens qu’il passe.

Si aucun clinicien traitant ne peut assurer le suivi, un clinicien volontaire est affecté à la personne par le projet.

Suivi après résultats

Les personnes qui recevront un résultat normal à la suite de leur TAFD obtiendront un rendez pour un dépistage un an plus tard.

Les personnes qui auront un résultat anormal ou suspect devront passer des examens de suivi ou des examens complémentaires, selon les recommandations du radiologiste.

Les examens complémentaires et les traitements qui découleront du dépistage le cas échéant peuvent être réalisés dans n’importe quel établissement du réseau de la santé et des services sociaux où ces examens et ces traitements sont offerts.

Formation en ligne

En plus de posséder les qualifications de base requises dans l’exercice de leur profession, tous les intervenants mis à contribution dans le cadre du projet de démonstration du dépistage du cancer du poumon doivent participer aux activités de formation liées au projet.

Pour en savoir plus sur les formations offertes dans le cadre du projet, nous vous invitons à communiquer avec le centre de coordination à l’adresse suivante : depistagecancerpoumon@ssss.gouv.qc.ca.

Assurance qualité et évaluation du projet

Assurance qualité

L’assurance qualité est l’une des cinq assises fondamentales du dépistage. En effet, la recherche constante de la plus grande qualité de service est à la base du projet et doit être considérée comme la condition essentielle à sa réussite. Le projet est donc étayé par un ensemble de normes et d’exigences autant au niveau organisationnel, que technique ou professionnel.

Évaluation du projet

Le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS), l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) Ce lien ouvre une nouvelle fenêtre. et l’Institut national d’excellence en santé et en services sociaux (INESSS) Ce lien ouvre une nouvelle fenêtre. collaborent pour l’évaluation du projet. L’INSPQ et l’INESSS ont pour mandat d’en mesurer les résultats et la performance tandis que le MSSS en évalue l’implantation.

Documentation et liens utiles

Documents destinés aux personnes intéressées par le projet

Documents destinés aux intervenants

Liens utiles

Dernière mise à jour : 14 juillet 2021, 11:04

Sondage

Nous aimerions recueillir vos impressions sur cette section et en apprendre davantage sur vos habitudes d'utilisation.

Répondre Répondre plus tard
Haut de page