Ministère de la Santé et des Services sociaux

Information pour les professionnels de la santé

Flash Surveillance

Les perceptions au regard de la consommation d'alcool chez les jeunes en quelques chiffres

L’alcool est la substance psychoactive la plus consommée au Canada et au Québec1. Sa consommation est assez répandue chez les jeunes. En effet, la proportion d’élèves québécois du secondaire ayant consommé de l’alcool au cours des 12 derniers mois est passée de 57 % à 53 % entre 2013 et 20192. La période de l’adolescence est importante pour la formation des habitudes de consommation de substances comme l’alcool, le tabac et les drogues3. Ces habitudes sont des facteurs prédictifs de celles à l’âge adulte et de leurs effets sur la santé4. Chez les jeunes, la consommation excessive ou régulière d’alcool est associée à des problèmes de santé comme des intoxications aiguës, des traumatismes et de la violence5. Elle est aussi associée à des méfaits et à l’adoption de comportements à risque2, 5.

La perception des jeunes entourant la consommation d’alcool et l’accessibilité au produit (coût et facilité d’accès) influencent leurs comportements de consommation2. De manière générale, l’acceptabilité sociale, le marketing ainsi que la perception du risque de la consommation d’alcool pour la santé influencent aussi les comportements de consommation2, 4, 5.

Ce que les données montrent

Selon les données de l’Enquête québécoise sur le tabac, l’alcool, la drogue et le jeu chez les élèves du secondaire (ETADJES) 2019, 53 % des élèves du secondaire ont consommé de l’alcool au cours des 12 derniers mois, autant chez les filles que chez les garçons. Cette proportion augmente avec le niveau scolaire. Elle passe de 21 % à 80 % entre la 1re et la 5e année du secondaire. Concernant l’acceptabilité de la consommation d’alcool par les amis, 26 % des élèves du secondaire pensent que leurs amis seraient tout à fait d’accord s’ils consommaient de l’alcool, tandis que 26 % pensent que leurs amis seraient tout à fait en désaccord.

Perception de la facilité de se procurer de l’alcool en moins de 24 heures, selon l’allocation hebdomadaire

Source : Institut de la statistique du Québec, Enquête québécoise sur le tabac, l’alcool, la drogue et le jeu chez les élèves du secondaire (ETADJES) 2019

Perception de la facilité de se procurer de l’alcool en moins de 24 heures, selon l’allocation hebdomadaire

La proportion d’élèves qui considèrent qu’il est facile de se procurer de l’alcool en moins de 24 heures augmente avec le montant d’argent hebdomadaire à leur disposition, passant de 47 % pour ceux qui disposent de 10 $ ou moins par semaine à 80 % pour ceux qui disposent de plus de 50 $ par semaine.

Acceptabilité de la consommation d’alcool par les amis, selon le cycle scolaire

Source : Institut de la statistique du Québec, Enquête québécoise sur le tabac, l’alcool, la drogue et le jeu chez les élèves du secondaire (ETADJES) 2019

Acceptabilité de la consommation d’alcool par les amis, selon le cycle scolaire

Les élèves du deuxième cycle (3e, 4e et 5e années du secondaire) sont proportionnellement plus nombreux à penser que leurs amis seraient tout à fait d’accord s’ils consommaient de l’alcool que ceux du premier cycle (1re et 2e années du secondaire) (39 % c. 11 %). Par ailleurs, ces derniers sont proportionnellement plus nombreux à penser que leurs amis seraient tout à fait en désaccord s’ils consommaient de l’alcool que les élèves du deuxième cycle (41 % c. 14 %).

Perception du risque pour la santé de la consommation régulière d’alcool, selon le sexe

Source : Institut de la statistique du Québec, Enquête québécoise sur le tabac, l’alcool, la drogue et le jeu chez les élèves du secondaire 2019 (ETADJES)

Perception du risque pour la santé de la consommation régulière d’alcool, selon le sexe

Les filles sont proportionnellement plus nombreuses que les garçons à croire que la consommation régulière d’alcool représente un risque modéré ou élevé pour la santé (88 % c. 83 %).

Perception du risque pour la santé de la consommation régulière d’alcool, selon la consommation excessive

Source : Institut de la statistique du Québec, Enquête québécoise sur le tabac, l’alcool, la drogue et le jeu chez les élèves du secondaire 2019 (ETADJES)

Perception du risque pour la santé de la consommation régulière d’alcool, selon la consommation excessive

Les élèves qui consomment de l’alcool de façon excessive (c’est-à-dire avoir pris au moins une fois cinq consommations ou plus dans une même occasion) sont plus nombreux à percevoir la consommation régulière d’alcool comme ne présentant aucun risque ou un risque minime pour la santé comparativement à ceux qui n’en consomment pas de façon excessive (21 % c. 11 %). Ils sont aussi moins nombreux à percevoir un risque élevé pour la santé de la consommation régulière d’alcool que ceux qui n’en consomment pas de manière excessive (35 % c. 55 %).

Données complémentaires

  • Entre 2013 et 2019, la proportion d’élèves ayant consommé de l’alcool de façon répétitive et excessive, c’est-à-dire avoir pris cinq consommations ou plus dans une même occasion au moins cinq fois au cours des 12 derniers mois, a augmenté, passant de 9 % à 11 %.
  • En 2019, environ trois élèves sur dix (27 %) qui ont consommé de l’alcool au cours des 12 derniers mois ont consommé de l’alcool mélangé avec une boisson énergisante au cours de la même période.

ETADJES : Enquête québécoise sur le tabac, l’alcool, la drogue et le jeu chez les élèves du secondaire 2019

Les données du présent Flash surveillance sont issues de l’ETADJES, une enquête réalisée par l’Institut de la statistique du Québec à la demande du ministère de la Santé et des Services sociaux. La population visée par l’enquête est constituée des élèves de la 1re à la 5e année du secondaire inscrits au secteur des jeunes, dans les écoles québécoises publiques et privées, francophones et anglophones, à l’automne 2019. Elle exclut toutefois les écoles situées dans la région administrative du Nord-du-Québec, de même que certaines autres écoles (Institut de la statistique du Québec, 2021). L’ETADJES a une portée provinciale.

Références

  1. INSTITUT NATIONAL DE SANTÉ PUBLIQUE DU QUÉBEC. Dossier santé et alcool Ce lien ouvre une nouvelle fenêtre..
  2. INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC. Enquête québécoise sur le tabac, l’alcool, la drogue et le jeu chez les élèves du secondaire, 2019 Ce lien ouvre une nouvelle fenêtre..
  3. PATTON ET AL. Health of the world's adolescents: a synthesis of internationally comparable data Ce lien ouvre une nouvelle fenêtre..
  4. AGENCE DE LA SANTÉ PUBLIQUE DU CANADA. Rapport de l’administrateur en chef de la santé publique sur l’état de la santé publique au Canada en 2015 : La consommation d’alcool au Canada Ce lien ouvre une nouvelle fenêtre..
  5. ORGANISATION MONDIALE DE LA SANTÉ. Global status report on alcohol and health 2018 Ce lien ouvre une nouvelle fenêtre..

Note

Les différences présentées dans les faits saillants sont toutes statistiquement significatives au seuil de 0,05.

Dernière mise à jour : 19 juillet 2022, 14:10

Sondage

Nous aimerions recueillir vos impressions sur cette section et en apprendre davantage sur vos habitudes d'utilisation.

Répondre Répondre plus tard
Haut de page