Information pour les professionnels de la santé

Flash Surveillance

Le cannabis chez les élèves du secondaire en quelques chiffres

Le cannabis est une plante dont l’usage pour ses effets psychoactifs peut occasionner des méfaits pour la santé et la sécurité. Sa consommation à l’adolescence augmente notamment le risque de développer une dépendance, des problèmes de santé mentale et des accidents lors de la conduite d’un véhicule à moteur (National Academies of Sciences, Engineering and Medicine, 2017 Ce lien ouvre une nouvelle fenêtre.). Au Québec, depuis le début des années 2000, la proportion d’adolescents ayant fait usage de cannabis au cours de la dernière année a diminué de façon importante, soit de 41 % à 18 % entre 2000 et 2016-2017 (Institut de la statistique du Québec, 2014 Ce lien ouvre une nouvelle fenêtre., Institut de la statistique du Québec, 2018 Ce lien ouvre une nouvelle fenêtre.). D’ailleurs, la majorité des jeunes ne consomment pas de cannabis. Pour ceux qui en font usage, la consommation est principalement exploratoire, occasionnelle et passagère (Institut de la Statistique du Québec, 2018 Ce lien ouvre une nouvelle fenêtre., Ministère de la Santé et des Services sociaux, 2008).

En 2018, le Canada est devenu le 2e pays à légaliser le cannabis à des fins non médicales. Une perspective de santé publique et de protection de la santé des personnes est au cœur de ce grand changement. Au Québec, l’encadrement qui a été choisi favorise la mise en place d’une stratégie de prévention plus complète et vise principalement la réduction des risques et des méfaits sur la santé et la sécurité (Ministère de la Santé et des Services sociaux, 2018).

Ce que les données montrent

Selon l’Enquête québécoise sur la santé des jeunes du secondaire (EQSJS) 2016-2017 (Institut de la statistique du Québec, 2018 Ce lien ouvre une nouvelle fenêtre.), la proportion d’élèves du secondaire qui n’a pas consommé de cannabis au cours des 12 derniers mois a augmenté, passant de 75 % en 2010-2011 à 82 % en 2016-2017.

Consommation de cannabis au cours des 12 derniers mois selon le sexe, 2010-2011 et 2016-2017 Consommation de cannabis au cours des 12 derniers mois selon le cycle, 2016-2017

Source : Institut de la statistique du Québec, Enquête québécoise sur la santé des jeunes du secondaire, 2010-2011 et 2016-2017

Statistique sur la consommation de cannabis au cours des 12 derniers mois selon le sexe, 2010-2011 et 2016-2017 Statistique sur la consommation de cannabis au cours des 12 derniers mois selon le cycle, 2016-2017

La consommation de cannabis a diminué entre 2010-2011 et 2016-2017 pour les deux sexes.

Genre homme-femme

En 2016-2017, 19 % des garçons et 18 % des filles ont consommé du cannabis au cours des 12 derniers mois. Les garçons sont proportionnellement plus nombreux que les filles à avoir consommé du cannabis au cours des 12 derniers mois, et ce, pour les deux éditions de l’enquête.

Les élèves du deuxième cycle du secondaire (3e, 4e et 5e années du secondaire) sont proportionnellement plus nombreux à avoir consommé du cannabis au cours des 12 derniers mois que ceux du premier cycle (1re et 2e années du secondaire), et ce, pour les deux sexes. De plus, les garçons du deuxième cycle sont proportionnellement plus nombreux que les filles du même cycle à avoir consommé du cannabis au cours des 12 derniers mois (28 % contre 26 %).

Fréquence de consommation du cannabis selon le cycle, 2016-2017 Facilité à se procurer du cannabis en moins de 24 heures selon le cycle, 2016-2017

Source : Institut de la statistique du Québec, Enquête québécoise sur la santé des jeunes du secondaire, 2016-2017

Statistique sur la fréquence de consommation du cannabis selon le cycle, 2016-2017 Statistique sur la facilité à se procurer du cannabis en moins de 24 heures selon le cycle, 2016-2017

94 %

La majorité des élèves du premier cycle du secondaire n’ont pas consommé de cannabis au cours des douze derniers mois (94 %), tandis que 3,7 % en ont consommé une fois par mois ou moins et 2,3 % en ont consommé plus d’une fois par mois.

73 %

Au deuxième cycle du secondaire, 73 % des élèves n’ont pas consommé de cannabis au cours des douze derniers mois, 18 % en ont consommé une fois par mois ou moins et 9 % en ont consommé plus d’une fois par mois.

Près de la moitié des élèves du premier cycle du secondaire pense qu’il est plutôt difficile, très difficile ou impossible de se procurer du cannabis en moins de 24 heures, comparativement au tiers des élèves du deuxième cycle (48 % contre 34 %). De plus, les élèves du premier cycle sont proportionnellement moins nombreux à penser qu’il est très facile ou plutôt facile de se procurer du cannabis en moins de 24 heures que les élèves du deuxième cycle (11 % contre 35 %).

Données complémentaires sur le cannabis chez les jeunes du secondaire

  • En 2016-2017, 0,5 % des élèves du secondaire ont consommé des cannabinoïdes synthétiques et 3,8 % ont consommé des extraits concentrés de THCa.
  • La consommation de cannabis est plus faible chez les jeunes qui bénéficient de certains facteurs de protection que chez ceux qui n’en bénéficient pas. Ainsi, la consommation de cannabis au cours des douze derniers mois est plus faible chez les jeunes qui ne fument pas de cigarettes (15 % contre 91 %), qui ne consomment pas d’alcool (2,3 % contre 33 %), qui ont un niveau élevé de soutien social dans leur environnement familial (15 % contre 28 %), qui ont un niveau élevé de supervision parentale (8 % contre 25 %) et qui ont une santé mentale florissante (15 % contre 22 %).

EQSJS : Enquête québécoise sur la santé des jeunes du secondaire, 2010-2011 et 2016-2017

Les données du présent Flash surveillance sont issues de l’EQSJS, une enquête réalisée par l’Institut de la statistique du Québec, à la demande du ministère de la Santé et des Services sociaux. La population visée par l’enquête est constituée des élèves de la 1re à la 5e année du secondaire qui sont inscrits au secteur des jeunes, dans les écoles québécoises publiques et privées, francophones et anglophones, à l’automne 2016. Elle exclut toutefois les écoles situées dans les régions sociosanitaires des Terres-Cries-de-la-Baie-James et du Nunavik, de même que certaines autres écoles (Institut de la statistique du Québec, 2018 Ce lien ouvre une nouvelle fenêtre.). L’EQSJS a une portée tant provinciale que régionale et locale. Les mesures de consommation de cannabis ont été obtenues à l’aide de questions portant sur les douze derniers mois et une question demandait la facilité perçue par le répondant à se procurer du cannabis en moins de 24 heures.

Notes

Les différences présentées dans les faits saillants sont toutes statistiquement significatives au seuil de 0,01.

a Les extraits concentrés de THC comprennent le dabs, wax, shatter, butter, budder, BHO oil, bubble hash et ice-wax.

Dernière mise à jour : 03 septembre 2019

Sondage

Nous aimerions recueillir vos impressions sur cette section et en apprendre davantage sur vos habitudes d'utilisation.

Répondre Répondre plus tard
Québec.ca
© Gouvernement du Québec, 2019 Haut de page