Information pour les professionnels de la santé

Menu de la publication

Vaccins

Inf injectable : vaccin injectable contre l'influenza

Composition

Cinq vaccins trivalents inactivés contre la grippe sont distribués au Canada pour la saison 2019-2020 :

  • Agriflu (Seqirus);
  • Fluad et Fluad Pédiatrique (Seqirus);
  • Fluviral (GSK);
  • Fluzone Haute dose (Sanofi Pasteur).

Quatre vaccins quadrivalents inactivés contre la grippe sont distribués au Canada pour la saison 2019‑2020 :

  • Afluria Tetra (Seqirus);
  • Flulaval Tetra (GSK);
  • Fluzone Quadrivalent (Sanofi Pasteur);
  • Influvac Tetra (BGP Pharma ULC).

Ces vaccins sont à base de virions fragmentés (Afluria Tetra, Flulaval Tetra, Fluviral, Fluzone Haute dose, Fluzone Quadrivalent) ou sous‑unitaires (Agriflu, Fluad, Fluad Pédiatrique, Influvac Tetra). Ils sont préparés à partir de virus cultivés sur des œufs embryonnés de poule.

La composition des vaccins est ajustée annuellement en fonction des souches de virus de l’influenza qui circuleront probablement au Canada au cours de l’automne et de l’hiver. Les vaccins trivalents renferment des antigènes représentant 2 virus de type A et 1 virus de type B. Les vaccins quadrivalents contiennent ces mêmes antigènes avec une lignée additionnelle de virus de type B.

Pour la saison 2019-2020, chaque dose de 0,5 ml de vaccin contient :

  • 15 µg d’hémagglutinine de chacune des souches de virus suivantes :
    • A/Brisbane/02/2018 (H1N1)pdm09,
    • A/Kansas/14/2017 (H3N2),
    • B/Colorado/06/2017 de la lignée B/Victoria, 
    • B/Phuket/3073/2013 de la lignée B/Yamagata (souche présente seulement dans les vaccins quadrivalents);

      Note : Pour le Fluzone Haute dose, la dose de 0,5 ml contient 60 µg d’hémagglutinine, et pour le Fluad Pédiatrique, la dose de 0,25 ml contient 7,5 µg d’hémagglutinine.
  • des traces résiduelles de protéines d’œuf;
  • pour Afluria Tetra :
    • du thimérosal, dans la fiole multidose seulement,
    • 1,5 % de taurodéoxycholate de sodium,
    • des traces de bêta-propiolactone, de sulfate de néomycine, de sulfate de polymyxine B et de saccharose,
    • du chlorure de calcium, de l’hydrogénophosphate de disodium (anhydre), du dihydrogénophosphate de potassium, du dihydrogénophosphate de sodium, du chlorure de potassium, du chlorure de sodium et de l’eau;
  • pour Agriflu :
    • 50 µg de thimérosal, dans la fiole multidose seulement,
    • des traces de néomycine,  de kanamycine et d’hydrocortisone, des résidus de formaldéhyde, de bromure d’hexadécyltriméthylammonium ou de Polysorbate 80, de baryum et de citrates,
    • 4 mg de chlorure de sodium, 0,1 mg de chlorure de potassium, 0,1 mg de phosphate acide de potassium, 0,66 mg de phosphate disodique dihydraté, 0,06 mg de chlorure de calcium dihydraté, 0,05 mg de chlorure de magnésium hexahydraté et de l’eau;
  • pour Fluad :
    • l’adjuvant MF59C.1 (9,75 mg de squalène, 1,175 mg de Polysorbate 80, 1,175 mg de trioléate de sorbitan, 0,66 mg de citrate de sodium et 0,04 mg d’acide citrique),
    • des traces de néomycine, de kanamycine et d’hydrocortisone,
    • des résidus de formaldéhyde, de bromure d’hexadécyltriméthylammonium et de baryum,
    • 4 mg de chlorure de sodium, 0,1 mg de chlorure de potassium, 0,1 mg de phosphate acide de potassium, 0,67 mg de phosphate disodique dihydraté, 0,05 mg de dichlorure de magnésium hexahydraté, 0,06 mg de chlorure de calcium dihydraté et de l’eau;

      Note : Les composants du Fluad Pédiatrique sont identiques à ceux du Fluad, mais les quantités sont réduites de moitié, incluant le contenu en hémagglutinine, car la posologie du Fluad Pédiatrique est de 0,25 ml.
  • pour Flulaval Tetra :
    • 50 µg de thimérosal,
    • 683 µg de Polysorbate 80,
    • 267 µg d’hydrogénosuccinate d’α‑tocophérol,
    • des traces de formaldéhyde, de sucrose, d’éthanol et de désoxycholate de sodium,
    • du chlorure de sodium, du chlorure de potassium, du phosphate de disodium heptahydraté, du phosphate de sodium dihydraté et de l’eau;
  • pour Fluviral :
    • 50 µg de thimérosal,
    • 512 µg de Polysorbate 80,
    • 200 µg d’hydrogénosuccinate d’α‑tocophérol,
    • des traces de sucrose, d’éthanol, de formaldéhyde et de désoxycholate de sodium,
    • du chlorure de sodium, du chlorure de potassium, du phosphate de disodium heptahydraté, du phosphate de sodium dihydraté et de l’eau;
  • pour Fluzone Haute dose :
    • ≤ 250 µg de Triton X-100,
    • ≤ 100 µg de formaldéhyde,
    • du chlorure de sodium isotonique tamponné au phosphate de sodium;
  • pour Fluzone Quadrivalent :
    • 50 µg de thimérosal, dans la fiole multidose seulement,
    • ≤ 250 µg de Triton X‑100,
    • ≤ 100 µg de formaldéhyde,
    • du chlorure de sodium isotonique tamponné au phosphate de sodium;
  • pour Influvac Tetra :
    • 0,067 mg de chlorure de calcium déshydraté, 0,67 mg de phosphate disodique déshydraté, 0,05 mg de chlorure de magnésium hexahydraté, 0,1 mg de chlorure de potassium, 0,1 mg de phosphate monobasique de potassium, 4 mg de chlorure de sodium et de l’eau,
    • d’infimes quantités résiduelles de bromure de cétyltriméthylammonium, de protéines de poulet, de formaldéhyde, de sulfate de gentamicine, d’hydrocortisone, de sulfate de néomycine, de sulfate de polymixine B, de Polysorbate 80, de citrate de sodium, de saccharose et de tartrate de tylosine.

Présentation

  • Afluria Tetra :
    • Seringue unidose de 0,5 ml.
    • Fiole multidose de 5 ml.
    • Le vaccin a l’aspect d’une solution limpide ou légèrement opaque avec des sédiments qui reviennent en suspension lorsqu’on l’agite.
  • Agriflu :
    • Seringue unidose de 0,5 ml.
    • Fiole multidose de 5 ml.
    • Le vaccin a l’aspect d’une solution claire et transparente.
  • Fluad :
    • Seringue unidose de 0,5 ml.
    • Le vaccin, qui contient un adjuvant, a un aspect blanc laiteux.
  • Fluad Pédiatrique :
    • Seringue unidose de 0,25 ml.
    • Le vaccin, qui contient un adjuvant, a un aspect blanc laiteux.
  • Flulaval Tetra :
    • Fiole multidose de 5 ml.
    • Le vaccin a l’aspect d’une solution opalescente, de translucide à blanchâtre, pouvant présenter une légère sédimentation.
  • Fluviral :
    • Fiole multidose de 5 ml.
    • Le vaccin a l’aspect d’une solution opalescente, de translucide à blanchâtre, pouvant présenter une légère sédimentation.
  • Fluzone Quadrivalent :
    • Seringue unidose de 0,5 ml.
    • Fiole multidose de 5 ml.
    • Le vaccin a l’aspect d’une solution transparente ou légèrement opalescente.
  • Fluzone Haute dose :
    • Seringue unidose de 0,5 ml.
    • Le vaccin a l’aspect d’une solution transparente ou légèrement opalescente.
  • Influvac Tetra :
    • Seringue unidose de 0,5 ml.
    • Le vaccin a l’aspect d’une solution incolore limpide ou légèrement opalescente.

Indications

Le MSSS renouvelle chaque année son programme de vaccination contre la grippe concernant les populations qui pourront recevoir le vaccin gratuitement.

Pour la saison 2019-2020, trois vaccins quadrivalents sont fournis : Afluria Tetra, Flulaval Tetra et Fluzone Quadrivalent.

Gratuite

Vacciner les personnes à risque élevé de complications :

  • Personnes âgées de 75 ans et plus.
  • Personnes âgées de 6 mois à 74 ans présentant des :
    • Troubles cardiaques ou pulmonaires chroniques (dont la dysplasie bronchopulmonaire, la fibrose kystique et l’asthme) assez graves pour nécessiter un suivi médical régulier ou des soins hospitaliers;
    • États chroniques tels qu’un diabète, des erreurs innées du métabolisme (ex. : tyrosinémie héréditaire de type I), une obésité importante (à titre indicatif, IMC ≥ 40), des troubles hépatiques (incluant une cirrhose), rénaux, hématologiques (incluant une asplénie, une anémie ou une hémoglobinopathie), un cancer, un déficit immunitaire ou une immunodépression (incluant l’infection par le VIH);
    • Conditions médicales entraînant une diminution de l’évacuation des sécrétions respiratoires ou des risques d’aspiration (ex. : un trouble cognitif, une lésion médullaire, un trouble convulsif, des troubles neuromusculaires).

      Notes :
  • Résidents de tout âge des centres d’hébergement et de soins de longue durée ainsi que des ressources intermédiaires.
  • Enfants et adolescents (âgés de moins de 18 ans) sous traitement prolongé à l’acide acétylsalicylique (qui peut accentuer le risque de syndrome de Reye après une grippe).
  • Femmes enceintes présentant l’une des conditions susmentionnées; le vaccin peut être administré quel que soit le stade de la grossesse.
  • Femmes enceintes en bonne santé qui sont au 2e ou au 3e trimestre de la grossesse (13 semaines et plus).
  • Voyageurs qui présentent l’une des conditions susmentionnées et qui se rendront dans une région où les virus de l’influenza circulent (régions des tropiques : à l’année; hémisphère Sud : d’avril à septembre). Voir le Guide d’intervention santé‑voyage Ce lien s'ouvre dans une nouvelle fenêtre..
Gratuite

Vacciner les personnes susceptibles de transmettre la grippe à des personnes présentant un risque élevé de complications :

  • Travailleurs de la santé (voir Vaccinologie pratique, Immunisation des travailleurs de la santé).
    Note : Le CIQ recommande à tous les travailleurs de la santé de se faire vacciner. La priorité dans l’offre de vaccination devrait être mise sur les travailleurs de la santé qui donnent des soins directs aux usagers en centres hospitaliers ou en établissements de soins de longue durée.
  • Personnes vivant sous le même toit que des personnes faisant partie des groupes susmentionnés à risque élevé de complications et celles qui en prennent soin à leur domicile (aidants naturels).
Gratuite

Vacciner les personnes à risque d’exposition dans des contextes particuliers :

  • Advenant une éclosion de grippe aviaire, personnes qui, en raison de leur travail, seraient susceptibles de venir en contact direct avec de la volaille infectée durant les opérations d’abattage.
  • Contacts étroits d’un cas de grippe aviaire, dans le but de réduire la possibilité de double infection par des virus de grippe aviaire et humaine afin de minimiser les possibilités de réassortiment génétique.
Gratuite

Vacciner les personnes vivant dans les communautés éloignées et isolées, en mettant la priorité sur celles présentant un risque élevé de complications.

Note : La délimitation d’un territoire isolé ou éloigné est déterminée par les autorités de santé publique concernées.

Recommandée

Vacciner les personnes qui, dans l’exercice de leurs fonctions, rendent des services essentiels dans la communauté.

Recommandée

Vacciner les voyageurs en bonne santé qui quittent le Canada pour se rendre dans une région où une activité grippale est en cours ou est prévue.

Autorisée

Vacciner les personnes qui souhaitent réduire leur risque de contracter la grippe ou de la transmettre.

Puisque les groupes visés par la vaccination antigrippale et la vaccination contre le pneumocoque sont très semblables, on peut profiter de l’occasion de la vaccination antigrippale pour administrer, s’il est indiqué, le vaccin contre le pneumocoque (voir le vaccin Pneu‑C et le vaccin Pneu‑P).

Contre‑indications

Anaphylaxie suivant l’administration d’une dose antérieure du même vaccin ou d’un autre produit ayant un composant identique.

Précautions

Voir Vaccinologie pratique, Précautions.

Personnes ayant été atteintes d’un SOR qui comportait des symptômes respiratoires graves (ex. : difficulté à respirer, respiration sifflante, oppression thoracique) lors de leur dernière vaccination contre la grippe. Ces personnes doivent être vaccinées après évaluation des risques et des bénéfices de la vaccination pour elles (voir Manifestations cliniques après la vaccination).

Personnes ayant été atteintes d’un SGB dans les 6 semaines suivant une vaccination contre la grippe. Il serait prudent d’éviter de redonner le vaccin à ces personnes (voir Manifestations cliniques après la vaccination).

Interchangeabilité

Les vaccins injectables contre la grippe saisonnière sont interchangeables.

Manifestations cliniques après la vaccination

Voir Manifestations cliniques, Présentation des manifestations cliniques.

Risque attribuable au vaccin

Syndrome de Guillain‑Barré

Certaines études indiquent un risque de l’ordre de 1 cas de SGB sur 1 million de doses dans les 6 semaines suivant l’administration du vaccin saisonnier chez les adultes. Le risque de SGB dans les 6 semaines suivant la maladie est de l’ordre de 17 cas de SGB par million de consultations pour grippe.

L’incidence du SGB augmente durant les mois d’hiver. Le SGB peut survenir à la suite d’une infection intestinale ou respiratoire (ex. : Campylobacter jejuni, grippe, Mycoplasma pneumoniæ, virus d’Epstein‑Barr, cytomégalovirus).

Syndrome oculorespiratoire

Le SOR est considéré comme une manifestation clinique attendue chez un petit nombre de personnes vaccinées. Il est défini comme l’apparition d’au moins l’une des manifestations suivantes dans les 24 heures suivant la vaccination contre la grippe : rougeur oculaire, symptômes respiratoires (toux, respiration sifflante, oppression thoracique, difficulté à respirer, à avaler, voix rauque ou mal de gorge) ou œdème facial. Il s’agit d’un syndrome généralement bénin qui disparaît la majorité du temps en moins de 48 heures.

Les personnes qui ont des antécédents de SOR sans symptômes des voies respiratoires inférieures peuvent recevoir le vaccin contre la grippe, car, même lorsqu’il y avait récurrence (de 5 à 34 % selon les études), les symptômes étaient le plus souvent perçus comme légers et facilement tolérables.

Les personnes qui ont rapporté un SOR avec des symptômes respiratoires graves dans les 24 heures suivant leur dernière vaccination antigrippale peuvent être vaccinées après évaluation des risques et des bénéfices de la vaccination pour elles.

Manifestations cliniques observées

Chez les enfants, les manifestations cliniques sont généralement moins fréquentes après la 2e dose qu’après la 1re dose.

Par rapport aux vaccins administrés par voie IM sans adjuvant et aux vaccins à dose standard, des réactions locales (douleur) et systémiques (céphalée, malaise ou myalgie) sont observées plus fréquemment après l’administration du Fluad ou du Fluzone Haute dose (incluant la fièvre dans le cas de ce dernier), mais ces réactions sont généralement légères ou modérées et sont de durée limitée.

MCO après le vaccin Inf injectable
Fréquence Réactions locales Réactions systémiques
Dans la majorité des cas
(50 % ou plus)

Douleur

s.o.
Très souvent
(10 à 49 %)

Érythème
Œdème

Myalgie
Céphalée
Fatigue
Douleur articulaire
Perte d’appétit, irritabilité, somnolence

Souvent
(1 à 9 %)

Ecchymose
Prurit

Fièvre, frissons ou malaise
Nausées, vomissements, diarrhée, douleurs abdominales
Rougeur oculaire, mal de gorge, toux, gêne respiratoire

Parfois
(1 à 9 sur 1 000)
s.o.

Œdème facial
Étourdissements
Éruption ou urticaire
Lymphadénopathie

Rarement
(1 à 9 sur 10 000)
s.o.

Convulsions
Paresthésie
Névralgie

Très rarement
(1 à 9 sur 100 000)
s.o. Réaction allergique de type anaphylactique

La perte d’appétit, l’irritabilité et la somnolence ont été rapportées chez des enfants âgés de moins de 5 ans.

La fièvre, les frissons ou les autres réactions systémiques affectent le plus souvent les personnes qui sont vaccinées pour la 1re fois contre la grippe. Ces réactions apparaissent le plus souvent de 6 à 12 heures après la vaccination et peuvent persister pendant 1 ou 2 jours. Chez les enfants âgés de moins de 2 ans, la fièvre est plus fréquente, mais elle est rarement forte.

La rougeur oculaire, le mal de gorge, la toux, la gêne respiratoire et l’œdème facial peuvent être associés au SOR (voir Risque attribuable au vaccin).

La lymphadénopathie n’a été rapportée que chez des adultes.

Administration

Une fiole entamée d’Afluria Tetra, d’Agriflu, de Fluviral et de Flulaval Tetra peut être utilisée pendant un maximum de 28 jours après sa date d’ouverture pourvu que la chaîne de froid et les mesures d’asepsie soient respectées.

Une fiole entamée de Fluzone Quadrivalent peut être utilisée jusqu’à la date de péremption, pourvu que la chaîne de froid et les mesures d’asepsie soient respectées.

Administrer le contenu du format unidose ou 0,5 ml du format multidose par voie IM. Si le Fluad Pédiatrique est utilisé chez un enfant âgé de 6 à 23 mois, administrer 1 dose de 0,25 ml par voie IM.

Calendrier d’Agriflu, Afluria Tetra, Fluad, Fluad Pédiatrique, Flulaval Tetra, Fluviral, Fluzone Haute dose, Fluzone Quadrivalent et Influvac Tetra
Le calendrier régulier prévoit l’administration annuelle du vaccin aux personnes âgées de 75 ans et plus.
Âge à la 1re dose Nombre de doses Précisions
6 mois à 8 ans 2

Intervalle recommandé et minimal : 4 semaines

La seconde dose n’est pas requise si l’enfant a reçu 1 dose dans le passé

L’Afluria Tetra est homologué chez les personnes âgées de 5 ans et plus

9 ans ou plus 1

L’Influvac Tetra est homologué chez les personnes âgées de 18 ans et plus

Le Fluad et le Fluzone Haute dose sont homologués chez les personnes âgées de 65 ans et plus

Réponse au vaccin

Immunogénicité

Les titres d’anticorps sont généralement élevés 2 semaines après la vaccination. La durée de l’immunité après l’administration du vaccin inactivé peut varier d’une personne à l’autre, mais un titre d’anticorps protecteur persiste plusieurs mois chez la grande majorité des personnes ayant fait une séroconversion après la vaccination.

Les enfants peuvent développer des anticorps protecteurs à partir de l’âge de 6 mois, et la réponse immunitaire s’améliore avec l’âge. Des données canadiennes montrent que, chez les enfants âgés de 6 mois à 3 ans, l’administration de 1 dose de 0,5 ml d’un vaccin à virions fragmentés sans adjuvant, comparativement à 1 dose de 0,25 ml, entraîne une augmentation modérée des niveaux d’anticorps sans augmenter les risque d’effets secondaires.

Selon la plupart des études, l’administration d’une 2e dose au cours d’une même saison chez les personnes âgées ou immunodéprimées ne stimule pas l’immunité de façon significative. Comme il n’existe aucune donnée concernant les bienfaits de la revaccination après 6 mois, il n’est pas recommandé de revacciner avec le vaccin antigrippal de « l’année antérieure » les voyageurs qui ont été vaccinés l’automne ou l’hiver précédent.

Efficacité

En raison des caractéristiques inhérentes aux virus de l’influenza et des vaccins utilisés, l’efficacité du vaccin contre la grippe varie d’une année à l’autre.

D’après l’ensemble des données de la littérature, la vaccination contre la grippe amène :

  • Une réduction de la grippe de l’ordre de 30 à 60 %. L’efficacité vaccinale est de l’ordre de 60 % contre la grippe A(H1N1) et la grippe B, alors qu’elle est moindre contre la grippe A(H3N2) (autour de 30 à 40 %);
  • Un bénéfice chez les personnes présentant des risques élevés de complications et de décès, soit les personnes âgées et celles avec des maladies sous-jacentes;
  • Une baisse de l’absentéisme au travail ainsi qu'une diminution du recours aux services de santé, incluant l’utilisation d’antibiotiques.

Il est raisonnable de croire que la vaccination contre la grippe des travailleurs de la santé permet de réduire la transmission de la maladie aux personnes vulnérables ainsi que les complications qui s’ensuivent.

D’après les données disponibles, le vaccin trivalent inactivé à haute dose (Fluzone Haute dose) semble offrir une protection légèrement supérieure aux adultes âgés de 65 ans et plus. Le CIQ croit que les analyses économiques concernant ce vaccin ne sont pas convaincantes et qu’il aura besoin de preuves scientifiques additionnelles avant de recommander son utilisation dans le cadre du programme d’immunisation contre l’influenza au Québec.

Dernière mise à jour : 30 septembre 2019

Sondage

Nous aimerions recueillir vos impressions sur cette section et en apprendre davantage sur vos habitudes d'utilisation.

Répondre Répondre plus tard
Québec.ca
© Gouvernement du Québec, 2019 Haut de page