Information pour les professionnels de la santé

Statistiques de santé et de bien être selon le sexe - Tout le Québec

Taux de mortalité lié à la consommation d'alcool

Taux ajusté1 de mortalité pour des conditions associées à la consommation d'alcool selon le sexe, Québec, 1981 à 20062

Graphique représentant les données.
AgrandirAgrandir l'image.

Source : Fichier des décès, février 2005, Service du développement de l’information, ministère de la Santé et des Services sociaux

Tiré de Santéscope, Institut national de santé publique du Québec, 2009

Notes :

1. Taux ajusté selon la structure par âge, sexes réunis, de la population du Québec en 2001.

2. Depuis 2000, le Québec applique une nouvelle classification des causes de décès. Ce changement de classification entraîne une brisure dans la comparaison des causes de décès de 1999 à 2000.

Faits saillants

  • Au Québec, de 1981 à 2006, dans l’ensemble de la population, on observe une tendance à la baisse du taux ajusté de mortalité (pour 100 000) lié à des conditions associées à la consommation d’alcool.
  • Toutefois, la période 1982-1985 se distingue par une légère hausse de ce taux.

Femmes

  • De 1981 à 2006, chez les femmes, le taux ajusté de mortalité lié à des conditions associées à la consommation d’alcool a connu une baisse de 11 décès pour 100 000 personnes, soit de 46 à 35.
  • La baisse de ce taux est moins importante chez les femmes que chez les hommes.
  • Depuis le début des années 1990, ce taux est relativement stable chez les femmes.
  • Pour toute la période à l’étude, ce taux est systématiquement plus faible chez les femmes que chez les hommes, soit environ le tiers.
  • On observe un écart entre les femmes et les hommes concernant la diminution du taux ajusté de mortalité lié à des conditions associées à la consommation d’alcool au cours de cette période. En 1981, ce taux est 3 fois moins élevé chez les femmes que chez les hommes, tandis qu’en 2006, il lui est près de 2,5 fois inférieur.

Hommes

  • De 1981 à 1999, chez les hommes, le taux ajusté de mortalité lié à des conditions associées à la consommation d’alcool a diminué de 23,3 % (soit de 137 à 105). On observe toutefois quelques fluctuations de 1982 à 1988.
  • De 2000 à 2006, cette diminution est de 11,6 % (soit de 95 à 84).
  • Le taux ajusté de mortalité lié à des conditions associées à la consommation d’alcool est toujours plus élevé chez les hommes que chez les femmes, soit environ le triple.
  • Cependant, l’écart entre les deux sexes s’est réduit avec le temps. En 1981, il est 3 fois plus élevé chez les hommes que chez les femmes, tandis qu’en 2006, il lui est près de 2,5 fois supérieur.

Dernière mise à jour : 19 février 2018, 16:40

À consulter aussi

Sondage

Nous aimerions recueillir vos impressions sur cette section et en apprendre davantage sur vos habitudes d'utilisation.

Répondre Répondre plus tard
Québec.ca
© Gouvernement du Québec, 2020 Haut de page