Information pour les professionnels de la santé

Maladie de Lyme

Traitement

La maladie de Lyme se traite avec des antibiotiques. La conduite thérapeutique (choix de l’antibiotique, posologie, durée du traitement) dépend de l’âge et des atteintes présentes, d’où l’importance de procéder à examen physique complet incluant un examen neurologique.

L’efficacité du traitement s’évalue cliniquement. Les tests sérologiques ne sont pas indiqués pour le suivi puisque les anticorps peuvent demeurer en circulation pendant plusieurs semaines.

Pour plus de détails sur le traitement de la maladie, se référer aux outils cliniques développés par l’INESSS :

Réaction de Jarisch–Herxheimer

Chez certains patients traités, on observe une exacerbation transitoire des symptômes résultant d’une réaction inflammatoire systémique entraînée par la lyse d’une grande quantité de bactéries. Ces réactions se nomment réaction de Jarisch–Herxheimer. Les manifestations cliniques incluent une exacerbation de la fièvre, des frissons, une céphalée et des myalgies. Ces réactions sont généralement légères, débutent dans les 24 à 48 heures après le début de l’antibiothérapie et rentrent dans l’ordre spontanément. Il faut aviser le patient de ne pas cesser le traitement et de contacter un professionnel de la santé au besoin.

Symptômes persistants post-traitement de la maladie de Lyme

Selon l’INESSS, il s’agit de symptômes persistant plusieurs semaines, voire plusieurs mois après un traitement approprié chez un individu qui a reçu un diagnostic reconnu de maladie de Lyme. Ces symptômes ne peuvent être expliqués par aucune autre cause. Selon l’état actuel des connaissances conféré par des études faites chez l’humain, ils seraient dus aux dommages causés par l’infection (par exemple, une altération du fonctionnement du système immunitaire et du système nerveux) plutôt qu’à une infection active qui subsiste. Cette définition est sujette à changement avec l’avancement des connaissances et la disponibilité de meilleurs tests diagnostiques.

Les symptômes rapportés ne sont pas spécifiques et incluent le plus souvent :

  • fatigue;
  • céphalées;
  • myalgies et arthralgies;
  • difficultés cognitives (troubles de concentration et de mémoire);
  • paresthésies.

Ces symptômes peuvent affecter le fonctionnement de la personne au travail, à l’école ou dans ses loisirs. Selon les études, la persistance des symptômes est moins fréquente chez les enfants (< 1 %) que chez les adultes (5-20 %).

Dernière mise à jour : 30 mai 2019

Sondage

Nous aimerions recueillir vos impressions sur cette section et en apprendre davantage sur vos habitudes d'utilisation.

Répondre Répondre plus tard
Québec.ca
© Gouvernement du Québec, 2020 Haut de page