Information pour les professionnels de la santé

Statistiques de santé et de bien être selon le sexe - Tout le Québec

Contraintes organisationnelles de travail

Proportion de la population en emploi1 ayant des contraintes organisationnelles de travail, selon le type de contraintes2 et selon le sexe, Québec, 2007-2008

Graphique représentant les données.
AgrandirAgrandir l'image.

Source : Enquête québécoise sur des conditions du travail, sur l’emploi, la santé et la sécurité du travail, 2007-2008, Institut de la statistique du Québec

Tiré de Vézina, M., E. Cloutier, S. Stock, K. Lippel, É. Fortin et autres, Enquête québécoise sur des conditions de travail, d’emploi, et de santé et de sécurité du travail (EQCOTESST),Québec, Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et sécurité du travail - Institut national de santé publique du Québec et Institut de la statistique du Québec, 2011, tableau 4.3

Notes :

1. En emploi comme salarié ou travailleur autonome depuis au moins 8 semaines, à raison d’au moins 15 heures par semaine.

2. Définitions des indicateurs :

  • Demande psychologique : Indice composé de 6 items qui mesure la quantité de travail, les exigences mentales et les contraintes de temps auxquelles le travailleur doit faire face au travail.
  • Latitude décisionnelle : Indice composé de 5 items qui mesure la capacité d’utiliser ses habiletés et d’en développer de nouvelles et la possibilité de choisir comment faire son travail et de participer aux décisions qui s’y rattachent.
  • Autonomie de compétence : Indice qui mesure la capacité d’utiliser ses habiletés et d’en développer de nouvelles.
  • Autorité décisionnelle : Indice qui mesure la possibilité de choisir comment faire son travail et de participer aux décisions qui s’y rattachent.
  • Tension au travail (Job-strain) : Désigne l’exposition combinée à une demande psychologique élevée et à une latitude décisionnelle faible.
  • Tension et faible soutien au travail (Iso-strain) : Désigne l'exposition combinée à une demande psychologique élevée, à une latitude décisionnelle faible et à un soutien social faible.
  • Déséquilibre effort-reconnaissance : Indice qui identifie l’exposition à des situations de travail qui se caractérisent par une combinaison d’efforts élevés et de faibles récompenses. Il est mesuré par un ratio entre le niveau de demande psychologique et le niveau de reconnaissance.

Faits saillants

En 2007-2008, au Québec, chez les personnes en emploi, parmi les contraintes étudiées, les principales contraintes organisationnelles de travail sont les suivantes :

  • une latitude décisionnelle faible (48,6 %);
  • un faible soutien social (47,7 %) ;
  • une faible autonomie de compétence (41,6 %).

Femmes

  • En 2007-2008, au Québec, chez les femmes qui travaillent, les principales contraintes organisationnelles de travail sont une latitude décisionnelle faible (53,1 %), une faible autonomie de compétence (45,0 %) et un faible soutien social (44,0 %).
  • Les femmes sont proportionnellement plus nombreuses que les hommes à supporter des contraintes organisationnelles de travail, exception faite des contraintes liées au faible soutien des supérieurs et au faible soutien social.
  • La proportion des femmes est 1,3 fois plus élevée que celle des hommes dans le cas des contraintes liées à une faible autorité décisionnelle, aux tensions au travail, aux tensions et à un faible soutien au travail et au déséquilibre effort-reconnaissance.

Hommes

  • En 2007-2008, au Québec, chez les hommes qui travaillent, les principales contraintes organisationnelles de travail sont un faible soutien social (51,0 %) et une latitude décisionnelle faible (44,7 %).
  • Les taux relatifs aux contraintes de faible autonomie de compétence (38,5 %) et de forte demande psychologique (35,5 %) sont également élevés dans cette population.
  • Les hommes sont proportionnellement moins nombreux que les femmes à supporter des contraintes organisationnelles de travail, exception faite des contraintes liées au faible soutien des supérieurs et au faible soutien social.
  • La proportion des hommes est 1,3 fois moins élevée que celle des femmes dans le cas des contraintes liées à une faible autorité décisionnelle, aux tensions au travail, aux tensions et à un faible soutien au travail et au déséquilibre effort-reconnaissance.

Dernière mise à jour : 19 février 2018, 16:40

À consulter aussi

Sondage

Nous aimerions recueillir vos impressions sur cette section et en apprendre davantage sur vos habitudes d'utilisation.

Répondre Répondre plus tard
Québec.ca
© Gouvernement du Québec, 2019 Haut de page