Information pour les professionnels de la santé

Statistiques de santé et de bien être selon le sexe - Tout le Québec

Taux d'incidence et de mortalité relatifs au cancer de la prostate

Évolution du taux d’incidence (pour 100 000) du cancer de la prostate, par groupe d’âge, Québec, 1987-1989 à 2008-2010

Groupes d'âges

1987-1989

1990-1992

1993-1995

1996-1998

1999-2001

2002-2004

2005-2007

2008-2010

0 à 49 ans

0,4*

0,6

1,0

1,1

1,2

2,4

2,9

3,1

50 à 59 ans

42,9

57,5

94,1

84,1

107,0

135,9

143,8

135,5

60 ans et plus

467,7

540,3

635,1

468,9

519,9

542,1

519,0

476,2

Total

63,5

78,2

98,4

77,5

92,6

107,4

113,5

113,5

Afficher le tableau des données

Source : Fichier des tumeurs et Estimations et projections démographiques, ministère de la Santé et des Services sociaux.

Tiré du rapport de l’onglet Plan commun de surveillance produit par l’Infocentre de santé publique à l’Institut national de santé publique du Québec, le 21 juillet 2016. Mise à jour de l’indicateur le 20 avril 2016.

* : À interpréter avec prudence

Faits saillants

  • En 2008-2010, au Québec, le taux d’incidence du cancer de la prostate est de 113,5 pour 100 000 hommes. De 1987-1989 à 2008-2010, ce taux a presque doublé, passant de 63,5 à 113,5.
  • Le taux d’incidence du cancer de la prostate augmente de manière importante avec l’avancée en âge. En 2008-2010, il était de 476,2 pour 100 000 chez les hommes âgés de 60 ans et plus, comparativement à 3,1 pour 100 000 chez les hommes âgés de 0 à 49 ans.
  • Entre 1987-1989 et 2008-2010, ce taux a augmenté dans les groupes d’âge de 0 à 49 ans et de 50 à 59 ans. Le groupe des 50 à 59 ans a connu la plus importante augmentation, passant de 42,9 pour 100 000 en 1987-1989 à 135,5 pour 100 000 en 2008-2010.
  • Chez les 60 ans et plus, le taux d’incidence du cancer de la prostate en 1987-1989 n’est pas significativement différent de celui de 2008-2010. Par contre, ce taux a subi d’importantes variations entre ces périodes, augmentant de 1987-1989 à 1993-1995, pour ensuite chuter en 1996-1998. Ce taux a ensuite augmenté de 1996-1998 à 2002-2004 pour finalement diminuer en 2008-2010.

Évolution du taux de mortalité (pour 100 000) par cancer de la prostate, par groupe d’âge, Québec, 1985-1987 à 2010-20121

Années 0 à 64 ans 65 à 74 ans 75 à 84 ans 85 ans et plus Total
1985-1987

2,8

108,1

355,0

771,6

19,6

1988-1990

2,4

109,9

340,2

873,6

21,0

1991-1993

2,6

110,3

354,9

837,0

22,7

1994-1996

1,9

96,4

343,0

909,3

22,5

1997-1999

2,1

85,6

302,3

779,9

21,6

2001-2003

2,2

78,6

254,0

751,1

21,5

2004-2006

1,8

59,0

218,0

671,4

19,5

2007-2009

2,1

52,5

179,8

603,4

19,2

2010-2012

2,1

42,8

185,5

585,9

20,1

Afficher le tableau des données

Source : Fichier des tumeurs et Estimations et projections démographiques, ministère de la Santé et des Services sociaux

Tiré du rapport de l’onglet Plan commun de surveillance produit par l’Infocentre de santé publique à l’Institut national de santé publique du Québec, le 21 juillet 2016. Mise à jour de l’indicateur le 6 juillet 2016.

1. Depuis 2000, le Québec applique une nouvelle classification des causes de décès. Ce changement de classification entraîne une brisure dans la comparaison des causes de décès de 1999 à 2001, laquelle est représentée sur les lignes du graphique.

Faits saillants

  • En 2010-2012, au Québec, le taux de mortalité par cancer de la prostate est de 20,1 pour 100 000 hommes. Ce taux a augmenté de 1985-1987 à 1991-1993, puis a baissé entre 2001-2003 et 2007-2009.
  • Les hommes âgés de 85 ans et plus affichent un taux de mortalité par cancer de la prostate beaucoup plus élevé que les hommes des autres groupes d’âge, et ce, dans l’ensemble des années à l’étude.
  • Entre 1985-1987 et 1997-1999, le taux de mortalité par cancer de la prostate a diminué chez les 65 à 74 ans et les 75 à 84 ans. Entre 2001-2003 et 2010-2012, ce taux a continué de diminuer, passant de 254 à 185,5 pour 100 000 chez les 75 à 84 ans et de 76,6 à 42,6 pour 100 000 chez les 65 à 74 ans.
  • Pour les hommes âgés de 85 ans, on observe une importante diminution du taux de mortalité par cancer de la prostate entre 2001-2003 et 2010-2012, passant de 751,1 à 585,9 décès pour 100 000. Chez les 0 à 64 ans, le taux de mortalité a varié entre 1,8 et 2,8 décès pour 100 000.

Dernière mise à jour : 19 février 2018, 16:40

À consulter aussi

Sondage

Nous aimerions recueillir vos impressions sur cette section et en apprendre davantage sur vos habitudes d'utilisation.

Répondre Répondre plus tard
Québec.ca
© Gouvernement du Québec, 2019 Haut de page