Information pour les professionnels de la santé

Statistiques de santé et de bien être selon le sexe - Tout le Québec

Test de dépistage du cancer du col utérin

Évolution de la proportion de femmes1 ayant passé un test de dépistage du cancer du col utérin (test PAP)2, au cours d’une période de trois ans, selon le groupe d’âge, Québec, 2000-2001, 2003, 2005 et 2008

Groupes d'âge

2000-2001

2003

2005

2008

20 à 34 ans

74,5

79,2

77,1

76,7

35 à 44 ans

75,4

74,6

76,0

79,8

45 à 64 ans

67,6

67,9

67,2

63,8

65 à 69 ans

46,5

48,9

49,3

44,9

Total

70,2

71,7

71,0

69,6

Afficher le tableau des données

Source : Enquêtes sur la santé dans les collectivités canadienne 2000-2001, 2003, 2005 et 2008 (ESCC), Statistique Canada

Pour 2000-2001 et 2008 : Tiré du rapport de l’onglet Portrait de santé (2011) produit par l’Infocentre de santé publique à l’Institut national de santé publique du Québec, le 23 août 2016. Mise à jour de l’indicateur le 16 septembre 2014.

Pour 2003 et 2005 : Tiré du rapport de l’onglet Plan national de surveillance produit par l’Infocentre de santé publique à l’Institut national de santé publique du Québec, le 23 août 2016. Mise à jour de l’indicateur le 27 janvier 2016.

1. Femmes âgées de 20 à 69 ans.

2. Le test de dépistage du cancer du col utérin (communément appelé test PAP, une abréviation de Papanicolaou) permet de détecter les lésions prémalignes du col de l’utérus avant que le cancer ne se développe.

Faits saillants

  • Globalement, la proportion de femmes ayant passé un test de dépistage du cancer du col utérin n’est pas différente entre les cycles d’enquête. Entre 69,6 à 71,7 % des femmes âgées de 20 à 69 ans ont passé ce test.
  • La proportion de femmes ayant passé un test de dépistage du cancer du col utérin au cours d’une période de trois ans est plus élevée dans les groupes d’âge de 20 à 34 ans et de 35 à 44 ans, et ce à tous les cycles d’enquête. En 2000-2001 et en 2008, le groupe de 35 à 44 ans constitue le groupe d’âge où les femmes ont été proportionnellement plus nombreuses à passer un test de dépistage du cancer du col utérin. Toutefois, en 2003 et en 2005, ce sont plutôt les femmes de 20 à 34 ans qui ont été proportionnellement plus nombreuses à passer ce test.
  • Le groupe de 65 à 69 ans constitue le groupe d’âge où les femmes ont été, au fil des années, proportionnellement moins nombreuses à passer un test de dépistage du cancer du col utérin.
  • Chez les 35 à 44 ans, la proportion de femmes ayant passé un test de dépistage du cancer du col utérin au cours d’une période de trois ans a connu une légère augmentation de 2000-2001 à 2008 (4,4 points de pourcentage).
  • Chez les 45 à 64 ans et les 65 à 69 ans, la proportion de femmes ayant passé un test de dépistage du cancer du col utérin au cours d’une période de trois ans a connu une légère diminution (respectivement 3,8 et 1,6 points de pourcentage).

Dernière mise à jour : 19 février 2018, 16:40

À consulter aussi

Sondage

Nous aimerions recueillir vos impressions sur cette section et en apprendre davantage sur vos habitudes d'utilisation.

Répondre Répondre plus tard
Québec.ca
© Gouvernement du Québec, 2019 Haut de page