Information pour les professionnels de la santé

Herbe à poux et autres pollens allergènes

Aller au menu de la section

Effets des changements climatiques sur les pollens allergènes

L’augmentation des gaz à effet de serre (GES) et les nouvelles conditions climatiques qui en découlent, telles que la hausse des températures et de l’humidité, agissent sur les plantes allergènes en entraînant les effets suivants :

  • saison de croissance prolongée;
  • propagation de certaines espèces vers de nouvelles zones;
  • production de pollen accrue;
  • augmentation du potentiel allergène du pollen;
  • augmentation des coûts de santé relatifs aux allergies aux pollens.

À titre d’exemple, la durée de la saison pollinique à Montréal a augmenté de 33 % entre 1994 et 2002, passant de 42 à 63 jours. De plus, les moyennes quotidiennes de concentrations polliniques étaient de 36,3 grains de pollen/m³ en 1997 alors qu’elles avaient pratiquement doublé à 68,8 grains de pollen/m³ en 2002.

En ce qui concerne les coûts de santé relatifs aux allergies aux pollens, l’étude Portrait des coûts de santé associés à l’allergie au pollen de l’herbe à poux, de 2005 Ce lien ouvre une nouvelle fenêtre., a estimé entre 157 et 240 millions de dollars les coûts assumés par la société québécoise. En 2015, le consortium Ouranos a publié l’étude Évaluation des impacts des changements climatiques et de leurs coûts pour le Québec et l’État québécois Ce lien ouvre une nouvelle fenêtre. sur un horizon temporel de 50 ans. Selon cette étude, en tenant compte de l’impact des changements climatiques, l’allergie au pollen de l’herbe à poux pourrait coûter jusqu’à 360 millions de dollars en 2065 au gouvernement québécois. Ces coûts pourraient s’élever à 477 millions de dollars pour la société québécoise. Les coûts sociétaux sont distincts des coûts pour le gouvernement et incluent par exemple les coûts pour des traitements médicaux, la perte de salaire lors des journées de travail perdues pour cause de maladie, le transport lors de la consultation d’un professionnel de la santé, etc.

Ainsi, les changements climatiques peuvent entraîner des effets sur la santé humaine en augmentant la fréquence et la sévérité des épisodes d’allergie, entrainant ainsi des impacts économiques importants pour l’État québécois et ses citoyens.

Dernière mise à jour : 31 juillet 2017, 08:43

Sondage

Nous aimerions recueillir vos impressions sur cette section et en apprendre davantage sur vos habitudes d'utilisation.

Répondre Répondre plus tard

Lien vers le portail du gouvernement du qubec
© Gouvernement du Québec, 2017