Information pour les professionnels de la santé

Vision de la saine alimentation

Aller au menu de la section

Des illustrations concrètes

Des changements dans tous les milieux

Dans une perspective d’amélioration des environnements alimentaires, la Vision de la saine alimentation privilégie l’approche selon laquelle l’alimentation doit être prise dans son sens large et comprendre une grande variété d’aliments dont la valeur nutritive varie, tout en favorisant les aliments de valeur nutritive élevée. Ainsi, la Vision encourage les organisations qui produisent, transforment et servent des aliments à faire évoluer leur offre de façon à ce qu’une part plus importante soit constituée d’aliments de valeur nutritive élevée (donc situés vers la droite du continuum de valeur nutritive). Une telle composition de l’offre alimentaire viendra appuyer les individus dans leurs choix, tout en contribuant à normaliser la saine alimentation.

Voici quelques exemples d’actions qui peuvent être entreprises pour contribuer à la création de conditions favorisant une saine alimentation.

La Vision dans les établissements de santé et de services sociaux, les écoles et les services de garde

Les établissements de santé et de services sociaux, les écoles et les services de garde, de par leurs missions respectives que sont la santé, les soins et l’éducation, doivent donner l’exemple en proposant une offre alimentaire composée en majorité d’aliments quotidiens et, dans une plus faible proportion, d’aliments d’occasion. Des aliments d’exception pourront quant à eux être servis lors de fêtes ou de célébrations particulières. Ces grands principes devraient soutenir toutes décisions prises relativement à l’offre alimentaire dans ces milieux. Les critères précis pour déterminer les choix d’aliments à privilégier sont établis par d’autres outils complémentaires à la Vision de la saine alimentation, tels que le cadre de référence Gazelle et Potiron Ce lien ouvre une nouvelle fenêtre., la Politique-cadre Pour un virage santé à l’école Ce lien ouvre une nouvelle fenêtre., le cadre de référence Pour un virage santé à l'enseignement supérieur Ce lien ouvre une nouvelle fenêtre. et le Cadre de référence à l’intention des établissements de santé et de services sociaux du Québec.

Les établissements de santé et de services sociaux, les écoles et les services de garde peuvent aussi contribuer plus largement à l’amélioration de l’offre en incorporant les 5 dimensions de la saine alimentation à leurs pratiques. Voici quelques exemples :

  • Allouer le temps nécessaire aux repas et créer une ambiance qui favorise une expérience positive;
  • Proposer une grande variété d’aliments pour répondre aux préférences culturelles des individus;
  • S’assurer que les aliments de bonne valeur nutritive sont tout aussi abordables, sinon plus, que les aliments ayant une faible valeur nutritive;
  • Mettre en place un système de recyclage ou de compostage (ou une combinaison des deux) qui permettra non seulement de réduire l’empreinte écologique du service alimentaire, mais aussi de sensibiliser la clientèle à l’impact qu’elle peut avoir par ses gestes et par ses choix.

La Vision dans les autres services alimentaires et les restaurants

Les établissements de restauration commerciaux, ou encore les services alimentaires en milieu de travail ou en milieu municipal, peuvent eux aussi mettre en place des actions qui seront favorables à la santé de leurs clients. Par exemple :

  • Présenter en priorité des aliments de valeur nutritive élevée dans les menus et sur les comptoirs;
  • Réduire la différence de prix entre les plats ou les aliments à valeur nutritive élevée et ceux à valeur nutritive faible pour encourager les choix sains;
  • Faire des légumes ou d’une salade l’accompagnement par défaut des plats au menu. Les options d’accompagnement moins nutritives, comme les pommes de terre frites ou les croustilles, pourront être commandées par le consommateur s’il le désire;
  • Lorsqu’un aliment de faible valeur nutritive est remplacé par un autre qui est de meilleure valeur nutritive, mais dont l’apparence est similaire (par exemple, le remplacement des frites « régulières » par des frites cuites au four), il peut s'avérer une excellente idée de changer son nom ou de modifier sa présentation afin de rendre ce nouveau choix attrayant et d'éviter la confusion!

La Vision dans les autres secteurs de la filière agroalimentaire

De la ferme à la table, tous les acteurs ont un rôle à jouer. À ce titre, les producteurs et les transformateurs peuvent travailler de concert pour faire en sorte qu’un plus grand nombre d’aliments possédant une meilleure valeur nutritive soient mis en marché.

Pour ce qui est de la grande distribution, son rôle est d’une importance primordiale, puisque 70 % des achats alimentaires de la population québécoise se font dans ces établissements. Quelques exemples de changements pouvant être apportés pour rendre les choix sains plus faciles :

  • Repenser les stratégies de marchandisage;
  • Offrir de meilleurs prix sur les aliments de valeur nutritive élevée;
  • Travailler avec les fournisseurs pour optimiser la chaîne de distribution et ainsi réduire son empreinte écologique.

Les autres marchands détaillants et les commerces d’alimentation de proximité ont un rôle tout aussi important à jouer pour rendre les aliments ayant une valeur nutritive élevée plus accessibles dans les quartiers les moins desservis par la grande distribution, qui sont souvent les quartiers les plus défavorisés.

À consulter aussi

Dernière mise à jour : 17 janvier 2017, 11:23

Sondage

Nous aimerions recueillir vos impressions sur cette section et en apprendre davantage sur vos habitudes d'utilisation.

Répondre Répondre plus tard

Lien vers le portail du gouvernement du qubec
© Gouvernement du Québec, 2017