Information pour les professionnels de la santé

Forum québécois sur le trouble du spectre de l'autisme

Aller au menu de la section

Diversité des profils et complexité des problématiques

Portrait de la situation : problématique et enjeux

Les profils hétérogènes des personnes ayant un trouble du spectre de l’autisme (TSA) sur le plan des capacités, des incapacités et des situations de handicap sont documentés. Des facteurs de risque sont bien identifiés : limitations au plan du fonctionnement social, épisodes dépressifs, faibles habiletés de gérer ses émotions, naïveté, mauvaise compréhension de situations sociales, manque de compréhension des règles sociales, intérêts obsessifs, etc. Ces personnes sont à risque de réponses sociales inappropriées, d’isolement, de troubles de santé physique et mentale, l’anxiété en tête de liste, jusqu’aux troubles de santé mentale plus complexes. De plus, certaines personnes présentent aussi une déficience intellectuelle associée à leur TSA.

Ces facteurs de risque, associés à leurs conditions de vie actuelles et connus pour accroître leur vulnérabilité, interfèrent avec leurs capacités à naviguer à travers les différents systèmes et à défendre leurs droits fondamentaux, ce qui fait surgir tout un éventail de besoins et de défis à relever.

La personne présentant un TSA, comme tout autre citoyen, a besoin de services de santé physique et peut avoir aussi besoin d’autres services comme ceux en santé mentale et en dépendance. La nouvelle gouvernance du réseau de la santé et des services sociaux a entraîné la création, dans chaque région, d’établissements regroupant l’ensemble des programmes-services. Cela représente une occasion pour faciliter l’accès aux autres programmes-services et pour répondre aux besoins des personnes ayant un TSA. Cela demeure toutefois un enjeu actuel afin d’assurer l’arrimage, la fluidité, la continuité et l’accès aux services requis.

La situation complexe de certains adultes en contexte d’intégration sociale amène des difficultés augmentant les risques de stigmatisation : interventions de crise, démêlées avec la police, judiciarisation, désorganisation et prise en charge psychiatrique, ordonnance de garde en établissement, manifestations suicidaires, itinérance, etc. Ces situations préoccupent les familles et les proches ainsi que les organismes de soutien et représentent un défi de taille pour les milieux de pratique. Pour ces personnes, d’autres réseaux comme celui de la sécurité publique et de la justice, sont interpellés. Au cours des dernières années, des tables de concertation intersectorielle ont été mises en places dans quelques régions afin d’améliorer la continuité et la coordination des services. Toutefois, les efforts sont à poursuivre sur ce plan1.

Priorités

  1. Assurer l’accès aux services généraux et spécifiques des centres intégrés de santé et de services sociaux (CISSS) et des centres intégrés universitaires de santé et de services sociaux (CIUSSS) (santé physique et mentale, dépendances, autres) à la personne présentant un TSA en réponse à ses besoins.
  2. Soutenir le développement de l’expertise des professionnels des différents programmes-services du réseau de la santé et des services sociaux et des autres réseaux pour intervenir auprès des personnes aux prises avec des troubles graves du comportement ou de multiples problématiques, afin de favoriser l’accès aux services.
  3. Accroître les actions de sensibilisation faites auprès des médecins quant aux difficultés vécues par les personnes ayant un TSA et leurs besoins en santé physique et mentale dans le but de faciliter l’accès à des services adaptés.
  4. Adopter des orientations interministérielles concertées en matière de judiciarisation, de sécurité publique et de services sociaux qui prennent appui sur les meilleures connaissances du phénomène chez les personnes ayant un TSA.

1. Rapport MSP-MSSS.

Dernière mise à jour : 01 février 2016, 09:50

Sondage

Nous aimerions recueillir vos impressions sur cette section et en apprendre davantage sur vos habitudes d'utilisation.

Répondre Répondre plus tard

Lien vers le portail du gouvernement du qubec
© Gouvernement du Québec, 2017