Information pour les professionnels de la santé

Vapotage

Maladies pulmonaires associées au vapotage

État de la situation

Le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS), l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ), les directions de santé publique régionales, Santé Canada et différents partenaires de santé publique travaillent conjointement afin d’investiguer l’émergence de maladies pulmonaires associées au vapotage (MPAV) au Canada.

Évolution des cas de maladies pulmonaires associées au vapotage

En août 2019, les premiers cas de maladies pulmonaires sévères associées au vapotage (MPAV) ont été signalés aux Centers for Disease Control and Prevention (CDC) des États-Unis (voir Outbreak of Lung Injury Associated with the Use of E-Cigarette, or Vaping, Products Ce lien ouvre une nouvelle fenêtre.). Le nombre de cas probables ou confirmés de MPAV ne cesse d’augmenter aux États-Unis et atteint maintenant plus de 2 000; plusieurs dizaines de morts ont été confirmées. Dix-huit cas ont également été rapportés au Canada. À l’heure actuelle, la ou les causes des lésions pulmonaires n’ont pas été identifiées et aucun composé ou ingrédient n’est encore associé à ces maladies. Bien qu’il semble que l’acétate de vitamine E soit lié à certains cas de MPAV aux États-Unis, les preuves ne sont toujours pas suffisantes pour exclure la contribution d’autres produits chimiques à la MPAV. De nombreuses substances et sources de produits sont toujours à l’étude.

Situation au Québec

Bien qu’aux États-Unis les cas de MPAV semblent principalement liés à des produits de vapotage qui contenaient des cannabinoïdes comme le THC, avec les données disponibles à ce jour, la situation pourrait être différente au Québec, puisque les cas rapportés ne sont pas associés à ces substances. La situation du vapotage de cannabis est toutefois surveillée étroitement car elle constitue une source de préoccupation importante.

En date du 13 janvier 2020, 4 cas confirmés et 2 cas probables ont été rapportés au Québec. Un cas est qualifié de probable lorsque l’équipe clinique croit que le patient a développé une maladie pulmonaire associée au vapotage mais que certains examens plus précis n’ont pu être effectués dans les délais requis pour exclure hors de tout doute une infection à certains virus.

Concernant ces cas au Québec :

  • L’âge des patients se situait entre 33 et 85 ans.
  • Les patients ont fait usage de produits de vapotage contenant de la nicotine de source légale.
  • Certains patients étaient en processus de cessation tabagique.
  • Aucun patient n’a indiqué avoir fait usage de produits contenant des cannabinoïdes tels que le THC ou le CBD.

Situation au Canada

L’information sur le nombre de cas de MPAV survenus au Canada et leur répartition peuvent être consultées dans la page Maladie pulmonaire grave liée au vapotage Ce lien ouvre une nouvelle fenêtre. du site du gouvernement du Canada.

Symptômes de la MPAV

Les symptômes d’une MPAV sont :

  • la toux;
  • l’essoufflement;
  • la douleur thoracique

Les personnes qui ressentent ces symptômes et qui font usage de produits de vapotage devraient consulter un médecin sans tarder.

Mises en garde

Une mise en garde contre le vapotage de cannabis a été publiée le 20 novembre 2019. Le directeur national de santé publique y énonce des recommandations et met en garde la population contre le vapotage du cannabis. Une mise en garde contre le vapotage de produits avec ou sans nicotine a été publiée le 25 novembre 2019.

Dernière mise à jour : 16 janvier 2020

Sondage

Nous aimerions recueillir vos impressions sur cette section et en apprendre davantage sur vos habitudes d'utilisation.

Répondre Répondre plus tard
Québec.ca
© Gouvernement du Québec, 2020 Haut de page