Ministère de la Santé et des Services sociaux

Information pour les professionnels de la santé

Vaccination contre la COVID-19

Sécurité et efficacité des vaccins contre la COVID-19

Une surveillance des Manifestations cliniques inhabituelles (MCI) en temps réel et de façon continue est essentielle afin d’assurer la sécurité de la population, l’acceptabilité de la vaccination et la poursuite de la campagne. Les vaccins étant désormais utilisés auprès d’un plus grand nombre de personnes, la surveillance post-commercialisation s’avère une action nécessaire afin de pouvoir identifier les effets plus rares qui pourraient être associés à ces vaccins.

Santé Canada travaille en étroite collaboration avec ses homologues internationaux et provinciaux pour surveiller et assurer l’innocuité et l’efficacité des vaccins contre la COVID‑19.

Le Canada et le Québec disposent d’un système très complet pour assurer la surveillance de la sécurité des vaccins après leur mise en marché. Cette surveillance permet de détecter des réactions indésirables très rares, le cas échéant.

Surveillance des MCI

Surveillance passive

Au Québec, chaque déclaration de MCI est examinée par des experts afin d’identifier rapidement tout problème de sécurité. La surveillance passive, mise en place depuis 1990 au Québec, s’applique à la vaccination contre la COVID-19. Cette surveillance permet la production de rapports hebdomadaires sur les différents indicateurs de vigie disponibles à l’infocentre. L’information portant sur les MCI recensées au Québec est disponible sur la page Données de vaccination contre la COVID-19 Ce lien ouvre une nouvelle fenêtre. de l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ).

Pour connaître le système de surveillance des manifestations cliniques inhabituelles, consulter la page Manifestations cliniques inhabituelles. Il est important de souligner que les MCI graves doivent être déclarées rapidement par les professionnels de la santé qui les constatent.

Surveillance active

Depuis janvier 2021, une surveillance active des manifestations cliniques liées aux vaccins contre la COVID-19 s’ajoute au système habituel de surveillance. La surveillance active se calque sur un projet similaire réalisé chaque année pour la vaccination contre l’influenza. Dans le cadre de ce projet, les adresses courriel des participants sont demandées lors de la prise de rendez-vous pour la vaccination. Ceux-ci sont invités à remplir un questionnaire électronique pour documenter la survenue ou l’aggravation d’un problème de santé suffisamment sérieux.

Pour chaque vaccin contre la COVID‑19, des différents fabricants, qui sera administré au Québec, 30 000 personnes seront recrutées et suivies pour documenter la survenue ou l’aggravation d’un problème de santé suffisamment sérieux pour avoir requis une consultation médicale dans les 7 jours précédents et les 7 jours suivant la vaccination.

Si un signal de sécurité est détecté par cette surveillance active, il fera l’objet d’une investigation. L’incidence de la maladie à étudier sera comparée entre les personnes vaccinées et les non-vaccinées pour la période commençant au début de la campagne de vaccination. Une exploration de la fréquence dans les trois années précédant la campagne de vaccination sera également tenue en compte.

Dernière mise à jour : 21 octobre 2022

Sondage

Nous aimerions recueillir vos impressions sur cette section et en apprendre davantage sur vos habitudes d'utilisation.

Répondre Répondre plus tard
Haut de page