Information pour les professionnels de la santé

OPTILAB

Aller au menu de la section

Optimisation des services

Réseau provincial de biologie médicale

L’organisation des services de chaque grappe repose sur les éléments suivants :

  • la présence d’un laboratoire serveur hautement équipé qui réalise un grand pourcentage des analyses pour sa grappe;
  • des laboratoires associés qui produisent localement les analyses nécessitant une réponse rapide, selon un menu autorisé par le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS), en tenant compte des capacités de transport des échantillons vers le laboratoire serveur;
  • une solution de transport des échantillons basée sur les meilleures pratiques;
  • la présence d’un système d’information supportant le partage des données entre les laboratoires;
  • une gouvernance médico-clinico-administrative qui coordonne l’allocation de ressources de l’ensemble des installations de la grappe.

Les laboratoires serveurs

Chaque grappe disposera d’un laboratoire serveur. Cette installation sera hautement équipée.  Il sera possible d’y réaliser, grâce à des équipements automatisés, un grand pourcentage des analyses de la grappe.  L'objectif est de produire les analyses de la façon la plus efficiente possible. Les laboratoires serveurs seront en mesure d’assumer leur mandat grâce à :

  • une optimisation des flux de travail;
  • des horaires de travail étendus;
  • des analyseurs à haut degré d’automatisation.

À noter que le rôle des laboratoires à vocation suprarégionale ainsi que la désignation de ces établissements pour réaliser les analyses de hiérarchie suprarégionales seront maintenus.

Les échantillons qui seront analysés dans les laboratoires serveurs

De façon générale, les analyses suivantes seront centralisées vers les laboratoires serveurs :

  • la majorité des échantillons en provenance des centres de prélèvements des laboratoires associés, indépendamment de la clientèle desservie;
  • la majorité des échantillons en provenance des laboratoires associés qui ne concernent pas la clientèle admise ou celle de l’urgence;
  • l’ensemble des échantillons en provenance des laboratoires associés qui visent des analyses ne se retrouvant pas au menu qui leur est autorisé par le MSSS, peu importe le type de clientèle.

Microbiologie

Pour le secteur de la microbiologie, la volonté est de centraliser autant que possible les analyses dans les laboratoires serveurs. À cet effet, le MSSS travaille à doter ces laboratoires de spectromètres de masse de type MALDI. Ces appareils réduisent de façon importante les délais d’identification et les coûts analytiques. Un groupe de travail établira dans quelle mesure cette centralisation peut être réalisée dans le respect d’un temps de réponse adéquat, tout en s’assurant de la conformité aux normes de pratique relativement à la préservation et à la conservation des spécimens.

Pathologie

Pour le secteur de la pathologie, les activités de macroscopie et les examens extemporanés pourront continuer à se tenir dans les différentes installations. Une centralisation des activités techniques de pathologie et de cytologie (gynécologique et non gynécologique) sera réalisée pour l’ensemble des spécimens en provenance des laboratoires associés.

Les laboratoires associés

Les laboratoires associés auront le mandat de réaliser les analyses qui répondent aux besoins de suivis cliniques rapides. De façon générale, chaque laboratoire associé effectuera les analyses de biochimie, d’hématologie et de banque de sang pour la clientèle des patients hospitalisés et de l’urgence.

Ces laboratoires connaitront de façon générale une diminution de leur volume de production et leur capacité technologique sera adaptée en conséquence. Ce transfert des échantillons vers les laboratoires serveur implique une organisation de transport très optimisée et sécuritaire. La traçabilité des envois devra être assurée, de même que le maintien de l’intégrité des échantillons.

Des travaux sont actuellement menés par le MSSS, en collaboration avec les personnes concernées des grappes, afin de déterminer les besoins de ces laboratoires quant à leur menu d’analyses. Ces besoins seront évalués au regard d’éléments tels que :

  • la mission clinique du laboratoire associé;
  • les conditions de préservation des différents types d’échantillons;
  • la durée prévue du transport entre le laboratoire associé et le laboratoire serveur.

La durée du transport vers le laboratoire serveur est une variable importante pour la détermination des analyses à centraliser. Comme ce délai varie selon les différentes installations du réseau (ex. : la géographie, les ressources de transport disponibles), la liste des analyses centralisées ne pourra être finalisée qu’après une étude approfondie sur le sujet dans chacune des grappes.

En collaboration avec les centres de prélèvements, les laboratoires associés auront la responsabilité d’effectuer l’ensemble des étapes de stabilisation des échantillons biologiques qui seront transférés au laboratoire serveur de leur grappe, dans le respect des normes de pratique.

Microbiologie

Pour le secteur de la microbiologie, le rôle des laboratoires associés sera modulé en fonction des conclusions d’un groupe de travail mandaté par le MSSS pour envisager différentes possibilités de prise en charge des échantillons.

Pathologie

Pour le secteur de la pathologie, les laboratoires associés qui disposent des ressources nécessaires effectueront les examens extemporanés, les activités de télépathologie, la description macroscopique des pièces chirurgicales à l’état frais, ainsi que les étapes de préparation et de mise en cassette des spécimens.

Les autres étapes, notamment celle de la circulation des spécimens, seront réalisées dans les laboratoires serveurs. Les pathologistes des laboratoires associés continueront à effectuer les activités de lectures des lames, qui leur seront retournées physiquement ou par une image numérisée.

Dernière mise à jour : 28 septembre 2016, 17:32

Sondage

Nous aimerions recueillir vos impressions sur cette section et en apprendre davantage sur vos habitudes d'utilisation.

Répondre Répondre plus tard

Lien vers le portail du gouvernement du qubec
© Gouvernement du Québec, 2017