Information pour les professionnels de la santé

Surveillance des maladies d'intérêt transmises par des moustiques au Québec

Encéphalite équine de l'Est

Épidémiologie

L’encéphalite équine de l’Est (EEE) est une maladie virale transmise par des moustiques infectés. Le principal vecteur (Culiseta melanura) est présent au Québec. Celui-ci est surtout présent dans les marécages et se nourrit presqu’exclusivement chez les oiseaux. L’infection chez l’humain est rare. Quelques cas sont rapportés annuellement aux États-Unis et 1 seul cas a été rapporté en 2016 au Canada. 

Surveillance humaine

L’EEE est à une maladie à déclaration obligatoire chez l’humain et pour les animaux. Aucun cas humain d’EEE n’a été déclaré au Québec. 

Surveillance animale

Depuis 2008, 50 chevaux atteints de l’EEE ont été rapportés par les laboratoires de santé animale. Un troupeau d’émeus a également été déclaré positif à l’EEE pendant 3 années consécutives. Ces animaux proviennent de sept régions au Québec. Toutefois, la majorité des animaux confirmés comme infectés par le virus de l’EEE (27 chevaux et 1 troupeau d’émeus) a été rapportée dans la région de Lanaudière. Pour plus d’information sur l’EEE, voir le site Web du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ) 

Surveillance entomologique

Étant donné la présence de l’infection chez certains animaux, particulièrement dans la région de Lanaudière, une surveillance entomologique de l’EEE a été réalisée en 2016 dans trois stations entomologiques (Lanoraie, Lavaltrie et Saint-Thomas). Quatre des 101 pools de moustiques collectés et analysés au cours de la saison se sont avérés positifs pour l’EEE. En 2017, la surveillance entomologique de ces virus n’a pas été poursuivie. Toutefois, l’INSPQ travaille actuellement au développement d’un plan de surveillance des maladies transmises par les moustiques. Ce plan est en cours de rédaction.

Information sur la maladie

Bien que la majorité des personnes infectées par l’EEE ne présentent pas de symptômes, certaines présenteront des signes et des symptômes qui apparaissent, habituellement, de 3 à 10 jours après l’infection. Les principaux signes et symptômes sont :

  • un début soudain de céphalée;
  • une fièvre élevée;
  • des frissons;
  • des nausées et des vomissements
  • de la diarrhée.

Lorsque qu’il y a une atteinte du système nerveux central, ces symptômes sont suivis par, notamment, de la désorientation, de la somnolence, de la photophobie, de la rigidité de la nuque, de l’ataxie, des convulsions ou le coma. Le taux de mortalité de l’EEE peut varier de 25 à 75 %. Le décès peut survenir 3 à 5 jours après l'apparition des symptômes. De plus, des séquelles neurologiques ont été observées chez 50 % des gens qui survivent à la maladie.

Dernière mise à jour : 27 juin 2018, 09:42

Sondage

Nous aimerions recueillir vos impressions sur cette section et en apprendre davantage sur vos habitudes d'utilisation.

Répondre Répondre plus tard
Québec.ca
© Gouvernement du Québec, 2019 Haut de page