Salle de presse du ministère de la Santé et des Services sociaux

Centre régional intégré de cancérologie de l’Hôtel-Dieu de Lévis – Les ministres Danielle McCann et Marie-Eve Proulx procèdent à l’inauguration des nouveaux locaux

Lévis, le 25 février 2019

La ministre de la Santé et des Services sociaux, Danielle McCann, ainsi que la ministre déléguée au Développement économique régional et ministre responsable des régions de la Chaudière-Appalaches, du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine, Marie-Eve Proulx, ont inauguré aujourd’hui les locaux du Centre régional intégré de cancérologie (CRIC) de l’Hôtel-Dieu de Lévis, une installation du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches.

Le CRIC est situé dans un tout nouveau bâtiment de 12 238 mètres carrés construit sur le terrain de l’Hôtel-Dieu de Lévis. Il regroupe les principaux services spécialisés en cancérologie, notamment des salles de consultations médicales et professionnelles ainsi que des services d’hémato-oncologie, de radio-oncologie et de pharmacie en oncologie.

L’ensemble du projet a représenté un investissement global de 157 143 000 $, majoritairement financé par le ministère de la Santé et des Services sociaux, avec une contribution de 460 000 $ de l’établissement.

Citations :

« Avec l’ouverture de ce treizième centre de radio-oncologie, le Québec se donne les moyens de mieux lutter contre le cancer, la maladie qui fait le plus de victimes au sein de notre collectivité, soit près de 20 000 décès chaque année. La création de centres spécialisés tels que le CRIC nous permet de mieux couvrir le territoire québécois et d’intervenir encore plus précocement auprès des patients, à proximité de leur milieu de vie, augmentant de manière substantielle les chances de rémission et de guérison. »

Danielle McCann, ministre de la Santé et des Services sociaux

« L’ouverture du CRIC constitue un véritable gain pour les habitants de la région de la Chaudière-Appalaches et de l’est du Québec, qui pourront ainsi bénéficier d’un meilleur accès à des services spécialisés en cancérologie, dans des délais encore plus courts. Je me réjouis qu’une telle proximité de services permette désormais d’offrir une meilleure qualité de vie aux personnes atteintes du cancer et à leur famille, de même qu’une dose d’espoir supplémentaire dont nous avons tous besoin dans nos efforts de lutte contre le cancer. »

Marie-Eve Proulx, députée de Côte-du-Sud, ministre déléguée au Développement économique régional et ministre responsable des régions de la Chaudière-Appalaches, du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine

Faits saillants :

Le projet, dont les travaux de construction ont été lancés en 2016, incluait également l’achat et l’aménagement d’un tomographe par émission de positrons (TEP-TDM), qui a été inauguré l’an dernier, dans ses locaux de 902 mètres carrés situés au-dessus de l’urgence de l’hôpital.

Le CRIC comprend également :

  • quatre accélérateurs linéaires;
  • un appareil de curiethérapie à haut débit;
  • un CT-Simulateur et une résonance magnétique (IRM).

La clientèle en cancérologie jusqu’à maintenant prise en charge par le CHU de Québec sera graduellement transférée au CRIC, sur un horizon d’un an.

Certains services complexes nécessitant une surspécialisation continueront toutefois à être offerts au CHU de Québec, entre autres pour les cas de tumeurs pédiatriques et de sarcomes et pour ceux qui impliquent l’irradiation corporelle totale, la curiethérapie par implant permanent ou la radiochirurgie.

Rappelons que c’est la Société québécoise des infrastructures qui a été désignée comme gestionnaire du projet et qu’elle en a réalisé, coordonné et supervisé toutes les étapes.

Retour à la liste des communiqués

 

Québec.ca
© Gouvernement du Québec, 2019 Haut de page