Salle de presse du ministère de la Santé et des Services sociaux

Le projet du nouveau centre de réadaptation pour jeunes en difficulté d’adaptation des Laurentides franchit une nouvelle étape

Sainte-Thérèse, le 10 août 2018

Le ministre de la Santé et des Services sociaux, monsieur Gaétan Barrette, la ministre déléguée à la Réadaptation, à Protection de la jeunesse, à la Santé publique et aux Saines habitudes de vie, madame Lucie Charlebois, ainsi que la ministre des Relations internationales et de la Francophonie et ministre responsable de la région des Laurentides, madame Christine St-Pierre, ont annoncé aujourd’hui que le nouveau centre de réadaptation pour jeunes en difficulté d’adaptation (CRJDA) verra le jour dans la région de Sainte-Thérèse. Le dossier d’opportunité du projet ayant été approuvé, la phase de planification, incluant l’élaboration du dossier d’affaires, peut donc s’amorcer.

Actuellement, l’hébergement pour jeunes en difficulté d’adaptation sur le territoire de la région des Laurentides est offert sur trois sites distincts. Puisque les installations de Sainte-Sophie et de Saint-Jérôme sont vétustes et répondent de moins en moins aux besoins de la clientèle, le projet prévoit que les services soient dorénavant offerts à Huberdeau et dans une nouvelle installation située dans la région de Sainte-Thérèse. Chacun des deux sites aura une vocation spécifique. Les travaux qui seront réalisés afin d’accueillir la clientèle du CRJDA dans la région de Sainte-Thérèse consistent en une nouvelle construction de plus de 12 000 m2, à laquelle s’ajoutera un aménagement extérieur de près de 9 700 m2.

L’offre de service permettra également d’accueillir des jeunes ayant une déficience intellectuelle, physique ou encore un trouble du spectre de l’autisme.

Citations :

« Les travaux qui seront réalisés dans la région de Sainte-Thérèse permettront d’offrir un milieu accueillant, sécuritaire et fonctionnel pour les jeunes et le personnel œuvrant auprès d’eux. L’option qui a été retenue permettra également de continuer d’utiliser les installations à Huberdeau et d’y centraliser les services misant sur la transition des jeunes vers leur vie d’adulte. Ce projet est une belle démonstration des efforts que nous faisons pour rapprocher les services de la population et se réalisera au bénéfice des jeunes les plus vulnérables de la communauté. »

Gaétan Barrette, ministre de la Santé et des Services sociaux

« Ce projet s’inscrit dans le cadre de nos efforts des dernières années visant à améliorer l’organisation des services en réadaptation pour les adolescents en difficulté. Ces derniers pourront ainsi bénéficier d’un milieu de vie où sont concentrés tous les services mis à leur disposition pour favoriser leur épanouissement. En tant que société, nous avons le devoir de leur fournir les meilleurs outils possible pour développer leur plein potentiel. Les jeunes sont l’avenir de notre société et il est de notre responsabilité de veiller à leur bien-être. »

Lucie Charlebois, ministre déléguée à la Réadaptation, à la Protection de la jeunesse, à la Santé publique et aux Saines habitudes de vie

« C’est une étape importante de ce beau projet que nous venons de franchir et qui nous mènera bientôt à sa concrétisation. Je suis persuadée que les jeunes qui seront hébergés dans la future installation dans la région de Sainte-Thérèse sauront trouver l’aide et les outils nécessaires pour se forger un bel avenir, avec le soutien des équipes et de l’ensemble de la collectivité. Je me réjouis que notre gouvernement ait à cœur de leur offrir le meilleur environnement possible pour s’accomplir. »

Christine St-Pierre, ministre des Relations internationales et de la Francophonie et ministre responsable de la région des Laurentides

Faits saillants :

Un montant de 5,1 M$ est réservé pour l’élaboration du dossier d’affaires. Le coût global du projet est estimé pour l’instant à environ 110 M$ et la livraison est prévue en 2023.

Rappelons que le CRJDA offre des services d’adaptation, de réadaptation et d’intégration sociale à des jeunes manifestant des troubles de comportement sévères. Il s’agit d’un milieu de vie transitoire, dont l’organisation permet d’assurer la sécurité du jeune, de stabiliser sa situation et de restaurer son adaptabilité en vue de sa réintégration sociale.

La Société québécoise des infrastructures a été désignée comme gestionnaire du projet.

Retour à la liste des communiqués

 

Lien vers le portail du gouvernement du qubec
© Gouvernement du Québec, 2018 Haut de page