Salle de presse du ministère de la Santé et des Services sociaux

Le Gouvernement du Québec apporte son soutien à la reprise de la formation d’infirmières premières assistantes en chirurgie à l’Université du Québec à Trois-Rivières

Québec, le 5 juillet 2018

Le ministre de la Santé et des Services sociaux, monsieur Gaétan Barrette, ainsi que la ministre de l’Enseignement supérieur et ministre de la Condition féminine, madame Hélène David, ont annoncé à la fois l’octroi d’un financement à l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) pour soutenir la conception et l’enseignement de certains cours du programme de formation d’infirmières premières assistantes en chirurgie, ainsi qu’un financement non récurrent au Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec (CIUSSS) pour l’embauche d’une infirmière première assistante en chirurgie (IPAC) à temps complet.

Le financement accordé par le ministère de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur (MEES) permettra aux professeurs des départements des sciences infirmières et d’anatomie de reconsidérer l’offre de cours en ligne pour mieux l’adapter aux besoins de formation des futurs étudiants, et ce, en collaboration avec les chirurgiens qui seront sollicités pour enseigner dans le programme. Quant à la ressource IPAC, dont l’embauche est financée par le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS), elle apportera son soutien aux chirurgiens au cours de la prochaine année en participant à la coordination et au développement du programme de formation, en collaboration avec l’UQTR.

Citations :

« Avec ce financement, nous nous assurons de mieux répondre aux besoins de notre réseau en ce qui concerne les IPAC, dont la contribution est très importante au sein de nos établissements. La reprise de ce programme permettra aux infirmières souhaitant se spécialiser de recevoir une formation spécifique pour exercer un rôle clé dans nos salles opératoires. »

Gaétan Barrette, ministre de la Santé et des Services sociaux

« Le soutien apporté témoigne des efforts constants de notre gouvernement à offrir un large éventail de formations universitaires qui répondent aux besoins concrets du marché du travail, notamment en ce qui a trait aux services de santé destinés à la population. Je me réjouis de voir la reprise de ce programme, rendue possible grâce aux solutions concrètes apportées par le CIUSSS et l’UQTR. »

Hélène David, ministre de l’Enseignement supérieur et ministre de la Condition féminine

« Il s’agit d’une excellente nouvelle qui aura des retombées dans la région, certes, mais également partout au Québec. Nous sommes tous heureux et fiers que cette formation puisse être dispensée à nouveau aux futures IPAC, des professionnelles dont le travail essentiel contribue au mieux-être de toute la population. »

Julie Boulet, ministre du Tourisme, ministre responsable de la région de la Mauricie et députée de Laviolette

« Ce soutien à notre établissement démontre que le gouvernement reconnaît l’expertise des IPAC, de même que la nécessité de garantir la formation de cette profession pour répondre aux besoins de main-d’œuvre qualifiée de l’ensemble des établissements du réseau. Nous sommes par ailleurs très fiers de partager cette expertise avec le milieu de l’enseignement supérieur, et notamment avec l’UQTR, une institution reconnue pour la qualité de sa formation dans le milieu de la santé, et un de nos partenaires incontournables dans la région. »

Martin Beaumont, président-directeur général du Centre intégré universitaire de santé et des services de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec

« Grâce à la fois, au soutien financier du MEES et du MSSS, et à l’engagement pris par notre partenaire le CIUSSS de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec et certains chirurgiens de s’investir dans la conception et l’enseignement de certains cours en ligne du programme, nous avons désormais les garanties que nous attendions pour ouvrir à nouveau les inscriptions dans le certificat IPAC et offrir à nos futurs étudiants une formation de qualité. Je tiens aussi à souligner le travail remarquable des professeures et professeurs des départements des sciences infirmières et du Laboratoire d’anatomie de l’UQTR qui nous ont supporté dans la construction de ces conditions gagnantes. C’est donc avec beaucoup de fierté que nous accueillerons prochainement une cohorte de 25 étudiants dans le programme de formation des infirmières de première assistance en chirurgie »

Daniel McMahon, recteur de l’Université du Québec à Trois-Rivières

Faits saillants :

Le financement du MEES équivaut à un montant maximal de près de 80 000 $ et le financement de la ressource IPAC par le MSSS équivaut, quant à lui, à un montant maximal de près de 125 000 $.

Au cours de la prochaine année, une analyse sera réalisée afin de déterminer les besoins du réseau de la santé et des services sociaux en matière d’IPAC. Cette analyse considérera comme prioritaires les milieux ne disposant pas de résidents.

Retour à la liste des communiqués

 

Lien vers le portail du gouvernement du qubec
© Gouvernement du Québec, 2018