Salle de presse du ministère de la Santé et des Services sociaux

Le député Sébastien Schneeberger et le ministre André Lamontagne annoncent la construction d’une maison des aînés et alternative à Drummondville

Drummondville, le 22 février 2021

Le député de Drummond-Bois-Francs, Sébastien Schneeberger, et le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, ministre responsable de la région du Centre-du-Québec et député de Johnson, André Lamontagne, annoncent aujourd’hui, au nom de la ministre responsable des Aînés et des Proches aidants, Marguerite Blais, qu’une maison des aînés et alternative sera construite sur le territoire de Drummondville.

Représentant un investissement de 41 millions $, cette maison des aînés et alternative mettra 72 places à la disposition de la population de la région, dont 60 pour les personnes aînées, et 12 pour les adultes ayant des besoins spécifiques. Elle sera située au 450, rue Hériot, et sur une partie du terrain de l’ancien Fortissimo. Ce site permettra d’offrir aux résidents un milieu de vie à dimension humaine, constitué de six unités climatisées de 12 places chacune, et comportant des chambres individuelles avec toilette et douche adaptée pour chaque résident.

Ce nouveau type d’hébergement rappellera davantage un domicile et favorisera les contacts humains ainsi qu’un mode de vie plus actif, entre autres grâce à un accès à des espaces extérieurs aménagés et à des installations intérieures mieux adaptées aux besoins des résidents et de leurs proches. De plus, l’environnement de la maison des aînés et alternative facilitera l’application des mesures de prévention et de contrôle des infections en cas d’éclosion. Cette transformation sera aussi bénéfique pour le personnel qui travaille dans ce milieu, et contribuera d’ailleurs à l’attractivité et à la rétention du personnel.

Citation :

« Notre gouvernement se veut proactif dans la transformation des milieux d’hébergement pour les aînés et les personnes ayant des besoins spécifiques. Cette construction d’une maison des aînés et alternative à Drummondville démontre notre action dans ce dossier. Ce nouveau standard de qualité améliorera le quotidien des résidents, des proches ainsi que du personnel. »

Marguerite Blais, ministre responsable des Aînés et des Proches aidants

« La crise sanitaire que nous traversons a mis en lumière de manière éloquente la fragilité de nos milieux de vie, de même que la nécessité de mieux les adapter pour faire face à de telles situations dans l’avenir. Avec l’annonce de la maison des aînés et alternative de Drummondville, c’est ce que nous faisons, en plus de nous engager à offrir des conditions de vie qui correspondent encore mieux aux valeurs et aux désirs des aînés et des adultes ayant des besoins spécifiques. »

André Lamontagne, ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, ministre responsable de la région du Centre-du-Québec et député de Johnson

« Nous pouvons être très fiers de ce projet qui favorisera l’épanouissement des aînés et des adultes ayant des besoins spécifiques de notre communauté, dans le respect de leur besoin d’intimité et de sécurité. Cette maison des aînés et alternative contribuera également à leur mieux-être physique et psychosocial. Un tel projet démontre que notre gouvernement, ainsi que la ministre des Aînés et des Proches aidants et ses équipes, font des choix cohérents pour que ces personnes aient accès à des milieux de vie de qualité. Je les en remercie vivement. »

Sébastien Schneeberger, député de Drummond–Bois-Francs et leader parlementaire adjoint du gouvernement

Faits saillants :

  • Afin d’accélérer la construction des maisons des aînés et alternatives, le gouvernement a annoncé qu’un montant de 309 millions de dollars du Plan québécois des infrastructures 2020-2030 serait devancé à cette année.

  • Cette maison des aînés et alternative s’inscrit dans le cadre d’une démarche de transformation majeure des milieux d’hébergement et de soins de longue durée.
  • Dans l’objectif d’améliorer la qualité de vie de nos aînés et des adultes ayant des besoins spécifiques, le gouvernement du Québec procède à la construction de plus de 3 400 places en développement et en reconstruction en maisons des aînés et alternatives sur l’ensemble du territoire grâce à des investissements de 2,1 milliards $, dont 2 600 places seront livrées d’ici 2022.
  • Par ailleurs, 2 500 places en centre d’hébergement et de soins de longue durée feront quant à elles l’objet de rénovations ou de reconstructions au cours des prochaines années.
  • Toutes les nouvelles places prévues ont été déterminées selon une démarche rigoureuse, pour chacune des régions du Québec, par un croisement des plus récentes données de la liste d’attente en hébergement avec les projections du nombre de places supplémentaires qui seront requises dans les prochaines années en raison du vieillissement de la population.
  • La Société québécoise des infrastructures agit à titre de gestionnaire de projet.

Liens connexes :

Pour plus de détails : www.msss.gouv.qc.ca/presse.

Retour à la liste des communiqués

 

Québec.ca
© Gouvernement du Québec, 2021 Haut de page