Salle de presse du ministère de la Santé et des Services sociaux

Pandémie de la COVID-19 – La ministre Marguerite Blais rappelle que la présence des personnes proches aidantes dans les milieux de vie et d’hébergement est valorisée pour le bien-être des personnes hébergées et des résidents

Québec, le 16 octobre 2020

La ministre responsable des Aînés et des Proches aidants, Marguerite Blais, souhaite rappeler les plus récentes directives visant à permettre et à encadrer les visites des personnes proches aidantes au sein des établissements du réseau de la santé et des services sociaux dans le contexte actuel de deuxième vague de la COVID-19. Ces directives favorisent et reconnaissent toute l’importance de la présence de ces personnes durant cette période. Elles sont en vigueur dans les différents milieux de vie et d’hébergement, dont les ressources intermédiaires et de type familial et les résidences privées pour aînés, de même que les milieux de soins palliatifs et de fin de vie.      

Concrètement, notre gouvernement est mobilisé pour s’assurer que les personnes hébergées et les résidents continuent à bénéficier de l’accompagnement et du soutien de leurs proches. L’apport des personnes proches aidantes, incluant la famille, est essentiel puisque celles-ci offrent un soutien physique, psychologique et psychosocial nécessaire afin de prévenir le déconditionnement des aînés et assurer leur sécurité, leur intégrité et leur bien-être. Dans certaines situations particulières, des bénévoles pourraient offrir ce soutien.

Les mesures en place permettent plus de souplesse quant à la présence des personnes proches aidantes tout en respectant les mesures de prévention et de contrôle des infections.

Les directives générales sont les suivantes :

  • si vous êtes une personne proche aidante ou si vous apportez un soutien à un membre de votre famille hébergé en CHSLD ou résidant en RI-RTF ou en RPA, vous pouvez le faire selon les directives liées au palier d’alerte de la région concernée et les heures de visite du milieu de vie spécifique qui étaient en vigueur avant la pandémie;

  • le port d’équipement de protection individuelle est obligatoire.

Soulignons que ces directives peuvent être modulées pour des raisons humanitaires, par exemple en cas d’urgence ou si la personne visitée est en fin de vie.

Citation :

« Au cours des derniers mois, les mesures en place ont pu, dans certains cas, donner lieu à des situations déchirantes et très éprouvantes autant pour les personnes hébergées et les résidents que pour leurs proches. C’est pourquoi nous avons assoupli certaines directives, dans un but humanitaire, il va sans dire. Nous l’avons fait sans toutefois compromettre la sécurité et la santé de chacune des personnes concernées, et tout particulièrement celles des personnes vulnérables, que nous avons plus que tout à cœur de protéger en ces temps difficiles. Plus que jamais, nous reconnaissons l’apport essentiel des personnes proches aidantes. Elles sont la force tranquille du réseau de la santé. »

Marguerite Blais, ministre responsable des Aînés et des Proches aidants

Faits saillants

En ce qui a trait aux soins palliatifs et de fin de vie (SPFV), rappelons qu’un assouplissement des directives a récemment été annoncé, afin de s’assurer que les personnes en fin de vie puissent bénéficier de l’accompagnement et du soutien de leurs proches durant cette période.

Parmi ces nouvelles mesures de SPFV, mentionnons entre autres que le conjoint et les enfants sont autorisés à visiter la personne, sans restriction quant au nombre de personnes, ou jusqu’à deux personnes à la fois pour toute personne en soins palliatifs et en soin de fin de vie. Il en est de même pour les situations où la personne reçoit une sédation palliative en continu.

Lien connexe :

Pour plus d’information sur les directives concernant les visites des personnes proches aidantes, consultez la salle de presse du ministère de la Santé et des Services sociaux.

Retour à la liste des communiqués

 

Québec.ca
© Gouvernement du Québec, 2020 Haut de page