Logo MSSS
Bandeau du site

Maladie à virus Ebola (MVE)

Accueil > Professionnels > Maladie à virus Ebola (MVE)
Bandeau décoratifs

Pays à considérer lors du triage

En date du 27 mai 2016
  • République de Guinée (aussi appelée Guinée-Conakry)
  • Libéria
  • Sierra Leone

Contexte

Le risque d'exposition à la maladie à virus Ebola (MVE) chez les voyageurs en provenance de la République de Guinée, du Libéria et de la Sierra Leone est considéré très faible actuellement.

Toutefois, ces pays doivent toujours être considérés lors du triage. Comme le virus peut persister chez des survivants pendant 9 à 12 mois dans certains liquides corporels, notamment le sperme, ces pays demeurent à haut risque de connaître d’autres éclosions de quelques cas de maladie à virus Ebola au cours des prochains mois.

D’ailleurs, depuis novembre 2015, une dizaine d’éclosions, rapidement contrôlées, ont été causées par la réintroduction du virus Ebola par des individus convalescents.

Épidémiologie

Au Libéria, trois cas de MVE ont été rapportés entre le 1er et le 5 avril 2016. Tous les contacts de ces trois cas ont maintenant complété leur période de 21 jours de surveillance. De plus, le dernier cas a eu un second test négatif en date du 28 avril 2016. Si aucun autre cas n’est rapporté d’ici le 9 juin, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) pourra annoncer la fin de cette éclosion. L’enquête épidémiologique et les analyses de laboratoire ont permis de conclure que cet agrégat est en lien avec celui de la Guinée.

En Guinée, dix cas de MVE ont été rapportés entre le 17 mars et le 6 avril 2016. La source d’infection du premier cas serait probablement associée à une exposition aux liquides biologiques d’un survivant de la MVE. Tous les contacts ont maintenant complété leur période de surveillance de 21 jours. De plus, le dernier cas a eu un second test négatif pour l’Ebola le 19 avril. La Guinée est donc sous surveillance pour une période de 42 jours, soit jusqu’au 31 mai 2016; à cette date, en l’absence de nouveau cas, l’OMS pourra déclarer la fin de l’éclosion.

En date du 17 mars, l’OMS a déclaré la fin de l’éclosion de deux cas de MVE survenus en janvier 2016 en Sierra Leone. Ce pays est à nouveau sous surveillance rehaussée pour une période de 90 jours.

D'autres pays ont déclaré un cas ou quelques cas de MVE en lien avec l’épidémie de l’Afrique de l’Ouest. L’OMS a annoncé la fin des éclosions dans chacun des pays touchés aux dates respectives suivantes : le Sénégal (17 octobre 2014), le Nigéria (19 octobre 2014), l'Espagne (2 décembre 2014), les États-Unis (22 décembre 2014), le Mali (18 janvier 2015), le Royaume-Uni (7 mars 2015) et l’Italie (20 juillet 2015).

Le 21 novembre 2014, l'OMS a confirmé que l'éclosion de MVE dans la région de l'Équateur en République démocratique du Congo était terminée. Elle n’était pas reliée à l’éclosion de l’Afrique de l’Ouest.

Pour plus d'information sur la maladie à virus Ebola, vous pouvez consulter le site de l'OMS qui contient plusieurs documents d'intérêt, dont  les rapports de situation épidémiologique :

Haut de la page


Lien vers le portail du gouvernement du québec
© Gouvernement du Québec, 2016