Ministère de la Santé et des Services sociaux

Information pour les professionnels de la santé

Prix d'excellence du réseau de la santé et des services sociaux

Prévention, promotion et protection de la santé et du bien-être 2022

Prix d’excellence

Cultivons notre bonheur - Centre d’écoute et de prévention suicide Drummond (CEPS)

La réalisation

La COVID-19 a accru, pour l’ensemble de la population, le sentiment de détresse psychologique. Afin de contrebalancer les effets néfastes de la pandémie, le CEPS a mis sur pied la campagne Cultivons notre bonheur dans l’idée de lancer un mouvement social positif et bienveillant pour l’ensemble de sa communauté.

Pour ce faire, un encart cartonné a été distribué dans les foyers de la MRC de Drummond. Sur celui-ci, on trouve sept pétales détachables présentant des actions bienveillantes, des gestes de bonheur à poser pour soi ou pour un proche. Chaque action a été pensée selon les critères de dangerosité d’un passage à l’acte. Cette campagne visait à apporter à la population une vague de bienveillance et de lumière à la population, mais aussi à briser l’isolement en lançant un mouvement qui favoriserait le sentiment d’appartenance et qui permettrait à la population de prendre soin de son bien-être psychologique de façon autonome.

La campagne a permis de rejoindre plus de 121 000 différentes personnes, et près de 21 000 personnes sur les réseaux sociaux grâce aux publications relatives aux tirages Cultivons notre bonheur. Le succès de la campagne a encouragé d’autres organisations et entreprises à solliciter ces outils de sensibilisation pour en assurer la distribution auprès de certains groupes cibles. Aussi, deux autres centres de prévention situés ailleurs au Québec veulent s’en inspirer pour le reproduire sur leur territoire. Une initiative à encourager.

Kim Boisclair, Emma Archambault, Sandrine Van Houtte, Nathalie Parent, Mylène Savard-Ménard, Rock Moisan

Mention d’honneur

Ligne Aide, écoute téléphonique 24/7 pour conjoints violents - Centre Yvon-Mercier

La réalisation

L’isolement, un accès limité aux services, un faible niveau de scolarisation et de revenu sont autant de facteurs qui caractérisent une portion significative des municipalités régionales de comté (MRC) de Montmagny et de L’Islet. Accentué par la COVID-19, l’isolement augmentait les risques de comportements violents par les hommes sur ces deux territoires défavorisés. Le Centre Yvon-Mercier s’est donc inquiété dès le début de la pandémie de l’augmentation possible du nombre de situations de violence conjugale et familiale. C’est en réponse à ce risque et en guise de prévention qu’il a mis en place, dès le 1er avril 2020, une ligne d’aide et d’écoute téléphonique 24/7 pour les hommes à risque de comportements violents.

Soutenu par des intervenants professionnels et spécialisés en violence conjugale, ce service d’écoute vise à prévenir ou à faire cesser chez l’homme des actes de violence conjugale et familiale. Il s’adresse à tous les hommes des MRC de Montmagny et de L’Islet vivant des difficultés d’ordre personnel ou relationnel, et évite de focaliser uniquement sur leurs comportements violents. Pour ce faire, le Centre Yvon-Mercier identifie les besoins de l’homme en détresse, les services requis, évalue les risques d’actes de violence et homicidaires et, au besoin, signale la situation aux forces policières. Dans la très grande majorité des cas, la personne est orientée vers les services spécialisés en violence conjugale et familiale offerts par le Centre Yvon-Mercier.

Avec cette ligne d’écoute, le Centre Yvon-Mercier a enregistré plus de 650 appels d’hommes à risque de commettre un acte de violence. Pour ce centre, par rapport à la période prépandémie, cela a entraîné une augmentation des demandes de services de 45 % la première année et de 60 % additionnels la deuxième année, ce qui démontre l’efficacité de ce service. Il a offert aux hommes un moyen de demander de l’aide en tout temps, d’exprimer leurs besoins et leurs émotions sans jugement et de façon confidentielle, et d’éviter un passage à l’acte.

Diane Allard, Richard Pierre

Finalistes

  • Formation mobile jeunesse - Association québécoise des parents et amis de la personne atteinte de maladie mentale Inc. (AQPAMM)
  • Adaptation et audace - Nurrait | Jeunes Karibus

Dernière mise à jour : 13 juin 2022

Sondage

Nous aimerions recueillir vos impressions sur cette section et en apprendre davantage sur vos habitudes d'utilisation.

Répondre Répondre plus tard
Haut de page