Ministère de la Santé et des Services sociaux

Information pour les professionnels de la santé

Prix d'excellence du réseau de la santé et des services sociaux

Prévention, promotion et protection de la santé et du bien-être 2019

Prix d’excellence

Action Jeunesse de l’Ouest-de-l’Île (AJOI) - Action Jeunesse de l’Ouest-de-l’Île (AJOI)

Photo des lauréats.

Danielle McCann, Abdullah Sekkat, Tania Charron, Mardoché Mertilus, Andrée Lévesque, Patric Lévesque, Marguerite Blais, Lionel Carmant

Le projet Lauréat

Depuis onze ans, Action Jeunesse de l’Ouest-de-l’Île (AJOI) offre des services d’accueil, d’écoute, de soutien, d’accompagnement et de référence auprès de jeunes de 12 à 25 ans présentant des facteurs de vulnérabilité : itinérance, toxicomanie, problème de santé physique ou mentale, pauvreté, isolement, etc. Par son travail de recherche-action, AJOI conçoit des projets en amont des problématiques jeunesse émergentes et contribuent à l’amélioration des conditions de vie des individus vulnérables.

L’offre de service de l’organisme s’est développée en fonction de la réalité des jeunes et des besoins observés sur le terrain. L’approche non interventionniste qui caractérise le travail de proximité préconisé par AJOI permet de rejoindre une clientèle marginalisée qui ne va pas naturellement vers les ressources existantes et l’offre traditionnelle de services.

Grâce aux liens significatifs qu’elle réussit à établir avec les jeunes du territoire, l’équipe d’intervenants est en mesure de les soutenir plus efficacement et de les motiver à prendre part à l’amélioration de leur qualité de vie. La mobilisation du personnel est d’ailleurs la clé pour développer des projets qui répondent réellement aux préoccupations des jeunes à risque ou en difficulté du secteur. La volonté d’AJOI d’apporter des changements concrets dans la communauté s’est traduite par la mise sur pied de nombreux projets visant à répondre à différentes réalités vécues, aussi diverses que l’adhésion aux gangs de rue, la prévention de la cyberintimidation et le développement des habiletés paternelles.

Depuis sa création, l’organisme a effectué plus de 35 000 interventions ciblées. Ce sont ainsi des milliers de jeunes vulnérables du secteur de l’Ouest-de-l’Île-de-Montréal qui ont, par exemple, obtenu des soins de santé, brisé leur isolement, compris davantage les répercussions de leur consommation ou trouvé un logement. Mais surtout, ces jeunes adolescents et adultes ont trouvé une ressource fiable et de confiance, sur laquelle ils peuvent compter en tout temps pour les écouter et les soutenir, sans jugement.

Mention d’honneur

Centre de santé des femmes de Montréal - Les ateliers d’éducation population en santé sexuelle

Photo mention d'honneur.

Danielle McCann, Jade St-Pierre-Cécire, Anne Marie Messier, Anabelle Caron, Cléo Palacio-Quintin, Lionel Carmant, Marguerite Blais

Le projet

Depuis 2010, le Centre de santé des femmes de Montréal partage son expertise avec la communauté en offrant des ateliers d’éducation populaire en santé sexuelle.

Ce projet donne l’occasion aux participantes d’échanger sur leurs perceptions, leurs parcours et leurs inquiétudes, d’obtenir des conseils de prévention ainsi que d’acquérir des outils leur permettant de vivre une sexualité saine, égalitaire et positive. Plus de 3 000 personnes jusqu’à maintenant ont eu le privilège d’assister à ces ateliers qui se déroulent dans un climat positif et inclusif et dont le contenu peut aborder tant les méthodes de contraception offertes au Québec que la notion du consentement.

Les animatrices se déplacent dans des organisations très diversifiées afin de rejoindre les femmes, particulièrement les plus vulnérables de la métropole, et leur offrir une information critique, pertinente et vulgarisée. Au fil des années, le Centre de santé des femmes de Montréal a su adapter le contenu des ateliers aux milieux visités, qui vont de maisons d’hébergement, d’organismes d’insertion ou de centres correctionnels pour femmes à des résidences pour personnes âgées. Depuis 2014, une série d’ateliers a également été présentée à des centaines de personnes atteintes de déficience intellectuelle afin d’une part, de pallier l’absence d’éducation sexuelle de ces femmes et d’autre part, de prévenir les agressions et les mauvaises expériences.

Le succès des ateliers repose sur le respect des différences des femmes, de leurs besoins particuliers et de leurs décisions. L’approche adoptée les place véritablement au cœur de leurs apprentissages et leur permet, peu importe leur histoire, d’effectuer des choix éclairés et sécuritaires concernant leur santé.

Finalistes

  • La nouvelle politique du Dépôt en saine alimentation - Dépôt alimentaire NDG
  • Services interculturels de psychothérapie - Maison Multiethnique Myosotis

Dernière mise à jour : 04 juin 2019

Sondage

Nous aimerions recueillir vos impressions sur cette section et en apprendre davantage sur vos habitudes d'utilisation.

Répondre Répondre plus tard
Haut de page