Ministère de la Santé et des Services sociaux

Information pour les professionnels de la santé

Prix d'excellence du réseau de la santé et des services sociaux

Intégration des services 2019

Prix d’excellence

Initiative interdirection pour l’amélioration de la prise en charge des grands utilisateurs des services d’urgence et de soins de courte durée - CISSS de l’Outaouais

Photo des lauréats.

Danielle McCann, Pauline Mineault, Geneviève Béchamp-Morand, Marie-Claude Blanchard, Josée Filion, Alain Godmert, Marie-Claude Labrie, Nicole Boucher-Larivière, Michel Roy, Marguerite Blais, Lionel Carmant

Le projet lauréat

En vue d’optimiser l’utilisation des services d’urgence et de soins de courte durée sur son territoire, le Centre intégré de santé et de services sociaux de l’Outaouais a mis sur pied une initiative visant une meilleure prise en charge des grands utilisateurs de ces services, qui met à contribution les services communautaires. Amorcé en 2016, ce projet a notamment pour but de réduire le nombre de visites aux urgences ainsi que le nombre d’hospitalisations de cette clientèle. Les grands utilisateurs sont définis comme étant les usagers ayant effectué annuellement huit visites et plus à l’urgence ou trois hospitalisations et plus en soins de courte durée.

Vu la nature multidimensionnelle de la problématique des grands utilisateurs, un comité impliquant plusieurs directions a été formé. L’approche développée préconise une réponse individualisée à chaque grand utilisateur. Pour ce faire, des cohortes de grands utilisateurs sont produites pour toutes les urgences de la région, ainsi que des alertes en temps réel signalant la présence de grands utilisateurs aux urgences de Hull et de Gatineau. Ces moyens permettent aux services communautaires d’intervenir auprès d’eux, et de réviser leur plan d’intervention, en collaboration avec leur médecin de famille, entre autres.

Ces mesures ont eu des résultats fort positifs, notamment une diminution de 50 % du nombre de grands utilisateurs dont la prise en charge a été améliorée, et ce, dès la première année. La deuxième année, cette proportion est passée aux deux tiers. Dans toutes les clientèles chez qui l’on retrouve de grands utilisateurs, c’est en santé mentale que l’on retrouve les plus grands bénéfices, suivies par les aînés et les personnes recevant du soutien à domicile. Ces excellents résultats témoignent des efforts réels qui sont faits pour offrir à la population de l’Outaouais les bons soins, au bon moment, et en temps opportun.

Mention d’honneur

Protocole d’intervention lavallois en santé mentale - CISSS de Laval

Photo mention d'honneur.

Danielle McCann, Christian Gagné, Marina Larue, Amélie Giguère, Carol Ladouceur, Lionel Carmant, Marguerite Blais

Le projet

En 2014, devant le constat d’une judiciarisation de plus en plus importante des délits reliés à des personnes ayant des problèmes de santé mentale sur le territoire de Laval, un comité d’étude multidisciplinaire a été mis sur pied en vue d’offrir une meilleure intégration de services des intervenants des milieux de la justice, de la sécurité publique et de la santé et des services sociaux. Au sein du comité, différents partenaires de ces milieux, notamment du Centre intégré de la santé et des services sociaux de Laval, ont collaboré à l’établissement du Protocole d’intervention lavallois en santé mentale (PIL-SM), implanté en octobre 2016.

Cette approche met au cœur de l’intervention policière et judiciaire le concept inaliénable de la dignité humaine. Elle s’amorce du côté des patrouilleurs qui, lorsqu’ils constatent qu’un délit a été commis par une personne souffrant d’un problème de santé mentale, conduisent cette dernière à l’Hôpital de la Cité-de-la-Santé, où elle est évaluée en toute confidentialité, après quoi les résultats sont communiqués au milieu de la justice, ainsi qu’à un avocat de la défense. Lorsque cela est requis, l’intervention du PIL-SM permet la télécomparution du prévenu à partir du centre hospitalier. Dans ce contexte, la personne n’a plus à être conduite sous garde au Palais de justice pour comparaître ni à transiter par un centre de détention des Services correctionnels. À la suite de sa remise en liberté, la personne peut recevoir les soins et les services que son état requiert, de même que la médication et le suivi appropriés.

Un telle intégration de services favorise la diminution des risques de détérioration de l’état de la personne, et assure sa sécurité. Depuis sa mise en place, cette approche a permis d’intervenir auprès de 188 personnes, en agissant positivement sur les risques de récidive et en évitant des incarcérations coûteuses, tant sur le plan individuel que collectif. La portée novatrice du PIL-SM a été saluée par différentes organisations, et lui a valu différentes reconnaissances, dont celle des Prix Hippocrate en 2018.

Finalistes

  • Programmation de services dédiés aux proches aidants - Résidence Berthiaume-Du Tremblay
  • Le programme de groupes d’enfants vivant de l’anxiété (EVA) - CISSS de la Montérégie-Ouest

Dernière mise à jour : 04 juin 2019

Sondage

Nous aimerions recueillir vos impressions sur cette section et en apprendre davantage sur vos habitudes d'utilisation.

Répondre Répondre plus tard
Haut de page