Information pour les professionnels de la santé

Directives cliniques aux professionnels et au réseau pour la COVID-19

Reprise des stages en santé

Dans le contexte de la pandémie de COVID-19, les établissements d’enseignement et les établissements de santé et de services sociaux ont interrompu la plupart des stages dans les disciplines liées à la santé. Ayant maintenant franchi le pic de l’épisode actuel, les établissements de santé et de services sociaux reprendront graduellement l’activité clinique qui a été délaissée.

La crise actuelle a mis en lumière les enjeux de main-d’œuvre et il sera donc important de reprendre la formation de la relève dès que possible. Ces activités d’enseignement sont essentielles pour assurer une main-d’œuvre suffisante pour répondre aux besoins de la population à court et moyen terme. Il sera donc essentiel de tenir compte des activités d’enseignement dans vos plans de relance.

De plus, il demeure certains enjeux de stage pour la graduation de certains finissants, par exemple en inhalothérapie et les infirmières praticiennes spécialisées (IPS). Pour les professions de la santé pour lesquelles les stages se poursuivent sur plus d’une année, la suspension des stages pendant ces derniers mois a déjà des impacts significatifs (p.ex. externat en médecine). Afin de ne pas mettre en péril la formation de la cohorte de finissants de 2021 pour les différentes professions de la santé, nous devons donc rapidement préparer un retour sécuritaire des stagiaires (p.ex. fin mai pour l’externat en médecine et 1er juin pour les stages d’IPS), même si pour la majorité des programmes, cela se fera à l’automne.

Puisque la pandémie de COVID-19 demeurera présente dans la population pendant encore plusieurs mois, il sera nécessaire de s’y adapter. Ainsi, le 5 mai 2020, une série de recommandations ont été émises par le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) en collaboration avec le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur (MEES), les établissements d’enseignement et les établissements de santé et de services sociaux et validées par l’Institut national de santé publique du Québec.

En résumé :

  • Ces recommandations peuvent s’appliquer à tout stage du domaine de la santé (p.ex. externat en médecine, stages : soutien aux régions pour le recrutement d’omnipraticiens et de spécialistes, soins infirmiers, réadaptation, travail social, etc.) ainsi qu’aux activités d’enseignement qui s’y rapportent;
  • Elles devront être adaptées à la réalité du milieu de stage et du programme de formation;
  • Elles nécessiteront de modifier l’organisation des stages et les façons d’enseigner;
  • Elles permettent d’encadrer les déplacements des stagiaires d’une région à l’autre afin de limiter la propagation du virus.

Veuillez vous référer au document Recommandations intérimaires des mesures sanitaires pour la reprise des stages en santé en contexte de pandémie de la COVID-19 Fichier PDF. pour consulter l’intégralité des recommandations émises.

Une étroite collaboration entre les établissements de santé et de services sociaux et les établissements d’enseignement sera primordiale afin d’assurer la formation sécuritaire et optimale des stagiaires en santé malgré les circonstances de la crise sanitaire.

En regard des programmes universitaires, le MSSS a confié le mandat aux quatre réseaux universitaires intégrés de santé et services sociaux (RUIS) de favoriser la collaboration de ces acteurs et soutenir la coordination des stages.

Dernière mise à jour : 29 mai 2020, 18:37

À consulter aussi

Sondage

Nous aimerions recueillir vos impressions sur cette section et en apprendre davantage sur vos habitudes d'utilisation.

Répondre Répondre plus tard
Québec.ca
© Gouvernement du Québec, 2020 Haut de page