Information pour les professionnels de la santé

Directives cliniques aux professionnels et au réseau pour la COVID-19

Hospitalisation

Directives générales

En date du 9 avril 2020, devant l’évolution de la pandémie, de nombreuses directives d’hospitalisation vous ont été acheminées. Nous avons rassemblé toutes les directives des différents milieux et clientèles spécifiques mises à jour Fichier PDF. au sein d’un même document.

Aussi, vous retrouverez en pièces jointes les guides complets relativement à la prise en charge des femmes enceintes, des nouveau-nés et des enfants mis à jour le 21 avril 2020.

Proches aidants en centre hospitalier

En date du 20 mai 2020, en raison de l’évolution actuelle de la COVID-19 au Québec et de la récente autorisation de la venue des proches aidants dans les milieux d’hébergement, le MSSS transmet des directives en regard de cette gestion dans les centres hospitaliers Fichier PDF..

Reprise des activités spécialisées

En date du 24 avril 2020, des éléments ont été adoptés par le MSSS pour la planification de la reprise graduelle des activités spécialisées délestées afin de faire face à la demande liée à la pandémie. Veuillez consulter l’onglet Reprise des activités spécialisées pour plus de détails.

Plan provincial de contingence COVID-19

En date du 6 avril 2020, dans le contexte actuel de la COVID-19, le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) présente une révision du Plan provincial de contingence COVID-19 Fichier PDF.. Ce plan de contingence présente les quatre différents niveaux d’alerte, leurs critères d’activation, les centres désignés pour chacun de ces niveaux ainsi que les actions attendues par les établissements et les installations.

Protocole de surcapacité

En date du 25 mars 2020, le MSSS met à la disposition des établissements un Protocole de surcapacité pour les lits de soins de courte durée Fichier PDF..

Centres désignés

Tous les patients COVID-19 confirmés doivent être transférés en centres désignés. 

En date du 23 avril 2020, vous trouverez la mise à jour du tableau de classification des centres hospitaliers (CH) par région Fichier PDF.Cette liste inclut les centres désignés pour la clientèle adulte (hospitalisation générale et soins intensifs), pédiatrique, obstétricale, néonatale, psychiatrique et en centre de réadaptation. Cette liste est évolutive et une mise à jour vous sera transmise au moment opportun. Les catégories doivent être interprétées selon les définitions suivantes :

  1. Centre désigné COVID-19 : Centre de prise en charge hospitalière de patients confirmés à la COVID-19, tant au niveau local qu’à la suite des transferts d’autres CH;
  2. Centre sous tension en vue d’être désigné : Préparation à la prise en charge hospitalière de patients confirmés à la COVID-19 au niveau local; ne sont pas ouverts aux transferts d’autres CH;
  3. CH « froid » : CH conservé pour la prise en charge de patients hospitalisés non-COVID-19. Transfère ses patients positifs vers les centres désignés. En contexte de transmission communautaire, il est nécessaire de désigner des zones tièdes pour les patients suspectés d’avoir contracté la COVID-19.

Corridors de services pour la prise en charge des AVC

En date du 23 avril 2020, le MSSS publie de nouvelles orientations pour la durée de la pandémie concernant les corridors de services pour la prise en charge des accidents vasculaires cérébrales (AVC) des résidents en centre d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) des régions de Montréal et de Laval, modifiant ainsi le protocole AVC aigu des réseaux montréalais et lavallois (2016).

Ainsi, la clientèle en provenance des CHSLD de Montréal et de Laval à destination du Centre hospitalier de l’Université de Montréal ou du Centre universitaire de santé McGill sera également transportée par Urgences-santé vers trois autres hôpitaux additionnels, soit à l’Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal (HSC), à l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont (HMR) ainsi qu’à l’Hôpital de la Cité-de-la-Santé de Laval. L’alternance des transports sera respectée entre les hôpitaux.

Les centres secondaires AVC (HSC, HMR) évalueront la clientèle, effectueront la thrombolyse selon leur protocole en vigueur et détermineront, avec le centre tertiaire AVC qui dessert habituellement le CHSLD, si le besoin clinique de faire une thrombectomie s’applique et si un transport vers le centre tertiaire est nécessaire.

Ce détournement momentané permettra de répartir la prise en charge entre les hôpitaux en contexte de pandémie, tout en maintenant l’accès aux soins de thrombectomie.

Veuillez vous référer aux nouvelles consignes émises concernant les interventions hémodynamiques Fichier PDF.

Santé mentale

En date du 6 mai 2020, l’INSPQ publie une recommandation sur les mesures de prévention et contrôle des infections pour les installations et les unités de soins psychiatriques Ce lien ouvre une nouvelle fenêtre..

Tel que communiqué en date du 11 avril 2020, tous les patients en psychiatrie COVID-19 confirmés doivent être transférés en centres désignés (voir plus haut la sous-section Centres désignés), comme présenté dans le tableau en pièce jointe. Cette liste est évolutive en fonction des besoins qui se préciseront selon l'évolution de la pandémie.

Nous vous rappelons également les directives suivantes :

  1. En centre désigné de psychiatrie : installer des zones chaudes/tièdes et froides dans les unités dédiées. Des mesures de distanciation sociale doivent être établies;
  2. En centre « froid », soit non désigné pour la clientèle psychiatrique confirmée à la COVID-19 : installer malgré tout une zone tiède pour les patients suspectés ou développant des symptômes en attendant le résultat du dépistage. Advenant un résultat positif, le patient doit alors être transféré en centre désigné pour la clientèle psychiatrique;
  3. Refus de transfert : doivent être transférés malgré le refus.

Transferts interinstallations

Nous vous rappelons que :

  1. Le centre demandant un transfert doit s’assurer que la condition médicale du patient nécessite des soins aigus en CH qui ne peuvent être dispensés à domicile ou en milieu alternatif avant d’en faire la demande ;
  2. Les centres désignés ont l’obligation d’accepter le transfert, et ce, en cohérence avec le décret d’état d’urgence sanitaire ;
  3. Tous les transferts de patients COVID-19 positifs sont coordonnés par le COOLSI, à l’exception de l’obstétrique, de la pédiatrie, de la pédopsychiatrie et de la néonatalogie, qui sont coordonnées par le CCPQ. Le COOLSI ne coordonne pas les transferts des CHSLD, des RI et des RPA ;
  4. Une communication avec l’installation désignée doit obligatoirement avoir lieu avant tout transfert de personnes COVID-19 positives ;
  5. L’évaluation du type de transport pour transférer le patient relève du centre référent.

Comme indiqué dans le plan de contingence, au niveau d’alerte 4, toutes les installations pourront être interpellées pour hospitaliser des patients COVID-19 positifs. Ainsi, tous les établissements doivent se préparer en ce sens.

Nous vous rappelons que les centres désignés ou non désignés hospitalisant des patients COVID-19 positifs doivent avoir un protocole en vigueur pour la prestation sécuritaire de soins pour les patients et le personnel soignant, notamment par la création de zones dédiées aux patients positifs (chaude), suspectés (tiède) et négatifs (froide).

Zones tampons

Des zones tampons ont été créées en raison de la progression de la COVID‑19 dans le monde et de l’augmentation des cas d’infection au Québec. Ces zones sont des lieux transitoires permettant d’accueillir des usagers avant qu’ils soient transférés dans leur milieu de vie (CHSLD, RI-RTF, RPA, RAC et autres milieux de vie). Ces lieux de transition permettent d’éviter la propagation de la COVID-19 dans les milieux de vie et d’éviter que ces usagers demeurent en centre hospitalier lorsque ce n’est pas requis.

Vous trouverez toutes les consignes associées dans la section correspondante des zones tampons.

Références INESSS

Des experts de l’INSPQ, de l’Université Laval (Groupe de recherche en modélisation mathématique et en économie de la santé liée aux maladies infectieuses), du Groupe de modélisation de l'Université McGill et de l’INESSS ont réalisé des projections de l’évolution probable de l’épidémie selon des scénarios d’assouplissement des mesures de distanciation physique et de confinement Ce lien ouvre une nouvelle fenêtre. ainsi que des projections permettant d’estimer ses répercussions sur les admissions hospitalières et sur l’occupation des lits réguliers et de soins intensifs.

Anciennes recommandations

En date du 2 avril 2020, suivant l’évolution actuelle de la pandémie, notamment au niveau des centres hospitaliers, et suivant également l’expérience européenne, il est nécessaire de revoir nos directives pour la prise en charge des patients hospitalisés.

Ainsi, dès maintenant, tous les patients COVID-19 confirmés doivent être transférés en centres désignés, à l’exception d’une indication contraire mentionnée pour les clientèles spécifiques qui suivent :

  1. Obstétrique en travail actif : doivent être accouchées puis transférées aussitôt après en centres désignés.
  2. Psychiatrie : installer des zones chaudes/tièdes et froides dans les unités dédiées. Des mesures de distanciation sociale doivent être établies. Plus de précisions suivront.
  3. Patients instables : à transférer en centre désigné aussitôt stabilisés pour transfert.
  4. Soins palliatifs (niveaux de soins 3 et 4) en centre hospitalier : évaluer s’ils peuvent être retournés dans leur milieu de vie, sinon, ils doivent être transférés en centres désignés.
  5. Refus de transfert : doivent être transférés malgré le refus.

Nous vous rappelons que :

  1. Les centres désignés ont l’obligation d’accepter le transfert, et ce, en cohérence avec le décret d’état d’urgence sanitaire.
  2. Tous les transferts de patients COVID-19 positifs sont coordonnés par le système de coordination des lits de soins intensifs (COOLSI), à l’exception de l’obstétrique, de la pédiatrie et de la néonatalogie, qui sont coordonnées par le Centre de coordination en périnatalogie au Québec (CCPQ).
  3. Une communication avec l’installation désignée doit obligatoirement avoir lieu avant tout transfert de personne COVID-19 positive.

Comme indiqué dans le plan de contingence, au niveau d’alerte 4, toutes les installations pourront être interpellées pour hospitaliser des patients COVID-19 positifs. Ainsi, tous les établissements doivent se préparer en ce sens.

Nous vous rappelons que les centres désignés ou non désignés hospitalisant des patients COVID-19 positifs doivent avoir un protocole pour la prestation sécuritaire de soins pour les patients et le personnel soignant en vigueur.

En date du 23 mars 2020, voici les règles générales, à l’exception d’une indication contraire mentionnée pour les clientèles spécifiques qui suivent, s’appliquant pour tous les patients :

  1. Les patients hospitalisés suspectés d’avoir contracté la COVID-19 doivent demeurer dans leur installation jusqu’à confirmation du résultat COVID-19 positif;
  2. Les patients COVID-19 positifs doivent être transférés dans le centre désigné de référence. Les centres désignés ont l’obligation d’accepter le transfert, et ce, en cohérence avec le décret d’état d’urgence sanitaire;
  3. Tous les transferts de patients COVID-19 positifs sont coordonnées par le COOLSI, à l’exception de l’obstétrique, de la pédiatrie et de la néonatalogie qui sont coordonnés par le CCPQ;
  4. Les personnes suspectées ou confirmées COVID-19 en quarantaine à la maison et dont l’état se détériore doivent être évaluées pour décision d’hospitalisation dans une clinique désignée, pendant les heures d’ouverture, ou à l’urgence de leur installation la plus près en l’absence de clinique ou hors des heures d’ouverture (voir Algorithme des cliniques désignées de dépistage et d’évaluation);
  5. Une communication avec l’installation désignée doit obligatoirement avoir lieu avant tout transfert de personnes COVID-19 positives.

Clientèles spécifiques

Dans un souci de maintenir des soins sécuritaires et de qualité pour certaines clientèles spécifiques, de réduire les transports et la pression sur les centres désignés, les directives suivantes doivent être mises en place dès ce jour du 23 mars 2020, et ce, pour une période indéterminée.

Soins palliatifs et CHSLD

  1. Les patients COVID-19 positifs avec un niveau de soins 3 ou 4 au dossier, ainsi que ceux hébergés en CHSLD publics ou privés, doivent demeurer dans leur centre tout en respectant les consignes d’isolement émises par leur service de prévention et contrôle des infections.
  2. Les patients COVID-19 suspectés ou confirmés ne doivent être transférés en CH que de façon exceptionnelle et après consultation avec le médecin de garde.

Patients instables

  1. Les patients COVID-19 trop instables pour envisager un transfert doivent être pris en charge dans leur installation en appliquant les directives émises par leur service de prévention et contrôle des infections. Lorsque le patient est stabilisé, le transfert pourra être planifié par les deux installations concernées;
  2. Les patients jugés trop instables pour un transfert vers un centre désigné, mais qui présentent une intensité de soins trop élevée pour l’installation actuelle, doivent être transférés dans l’installation la plus proche en mesure de prendre en charge l’usager de façon sécuritaire, même si cette installation n’est pas désignée. Une communication doit être établie entre ces deux installations avant le transfert. Lorsque le patient est stabilisé, le transfert pourra être planifié vers le centre désigné référent;
  3. Les installations non désignées hospitalisant des patients COVID-19 positifs doivent contacter leur chef du service de prévention et de contrôle des infections afin d’établir un protocole pour la prestation sécuritaire de soins pour les patients et le personnel soignant. Les installations doivent être prêtes pour les recevoir.

Santé mentale

  1. Les patients COVID-19 positifs hospitalisés en psychiatrie avec symptômes pulmonaires (selon INSPQ) doivent obligatoirement être transférés en centre désigné, et ce, en cohérence avec les directives habituelles de soins de santé physique pour la clientèle en santé mentale;
  2. Les patients COVID-19 positifs hospitalisés en psychiatrie sans symptômes pulmonaires doivent obligatoirement demeurer dans leur centre tout en respectant les consignes d’isolement émises par leur service de prévention et contrôle des infections;
  3. Des mesures de distanciation physique doivent être établies.

Obstétrique

  1. Comme tous les autres patients hospitalisés, les patientes hospitalisées suspectées d’avoir contracté la COVID-19 doivent demeurer dans leur installation jusqu’à confirmation du résultat COVID-19 positif;
  2. Comme tous les autres patients hospitalisés, les patientes hospitalisées pour grossesse à risque recevant un résultat de COVID-19 positif sans symptômes pulmonaires doivent demeurer dans leur centre tout en respectant les consignes d’isolement émises par leur service de prévention et de contrôle des infections.
  3. Les patientes COVID-19 positives hospitalisées avec symptômes pulmonaires (selon INSPQ) doivent être transférées vers le centre désigné le plus près après communication de transfert avec l’établissement;
  4. Les patientes suspectées ou confirmées COVID-19 positive doivent rester à leur domicile en attente du début du travail. Lorsqu’en travail actif, elles doivent être accouchées dans le centre accoucheur prévu de leur territoire;
  5. Pour les cas suspectés ou confirmés de COVID-19, il est demandé d’établir un protocole pour la prestation sécuritaire de soins pour les patients et le personnel soignant.

Niveau d’alerte 3 - Lignes directrices

La mise en tension d’un niveau d’alerte est décidée par le MSSS et se fait régionalement, ainsi que par clientèle (adulte ou pédiatrique).

Au moment de la mise en tension du niveau d’alerte 3, tous les centres désignés en niveau d’alerte 1 et 2 auront dans leurs murs des patients COVID-19 positifs. Dans un souci de réduire les transports et la pression sur les centres désignés en phase 1 et 2, les directives suivantes doivent être mises en place dès ce jour, et ce, pour une période indéterminée :

  1. Les centres désignés au niveau d’alerte 3 doivent hospitaliser eux-mêmes les patients COVID-19 positifs ne présentant aucun symptôme pulmonaire mais nécessitant des soins d’une autre nature, tels qu'une chirurgie urgente ou une autre problématique médicale;
  2. Les patients COVID-19 positifs et nécessitant une hospitalisation avec des symptômes pulmonaires doivent obligatoirement être transférés en centres désignés (selon le niveau d’alerte officialisé par les autorités ministérielles);
  3. Toutes les installations au Québec doivent avoir leurs protocoles d’isolement et de prévention et de contrôle des infections à jour.

Tel qu’indiqué dans le plan de contingence, au niveau d’alerte 4, toutes les installations pourront être interpellées pour hospitaliser des patients COVID-19 positifs. Ainsi, tous les établissements doivent se préparer en ce sens.

Nous vous rappelons que les centres désignés ou non désignés hospitalisant des patients COVID-19 positifs doivent avoir un protocole pour la prestation sécuritaire de soins pour les patients et le personnel soignant en vigueur.

Dernière mise à jour : 29 mai 2020, 18:37

À consulter aussi

Sondage

Nous aimerions recueillir vos impressions sur cette section et en apprendre davantage sur vos habitudes d'utilisation.

Répondre Répondre plus tard
Québec.ca
© Gouvernement du Québec, 2020 Haut de page