Information pour les professionnels de la santé

Directives cliniques aux professionnels et au réseau pour la COVID-19

Cancérologie

Recommandations concernant le retour à l’école pour la clientèle pédiatrique

En lien avec le retour à l’école et étant donné la fragilité connue des enfants atteints de cancer ou d’autres troubles hématologiques non malins qui nécessitent des traitements pouvant affecter leur système immunitaire, voici les recommandations émises le 21 mai 2020 par le Comité national de cancérologie pédiatrique afin de guider les professionnels de la santé et les parents dans cette première étape de déconfinement de la population québécoise :

Recommandations du Comité national de cancérologie pédiatrique en contexte de la pandémie de la COVID-19 – Retour à l’école en mai 2020 Fichier PDF.

Il demeure important de considérer la nature évolutive de ces recommandations selon les observations qui se feront au cours des premières semaines de retour à l’école.

Reprise des activités spécialisées

En lien avec la planification de la reprise graduelle des activités spécialisées délestées, des éléments ont été adoptés par le MSSS afin de faire face à la demande liée à la pandémie. 

Voici les documents détaillés pour le volet cancérologie :

En date du 6 mai 2020

  1. Recommandations concernant l’impact de la COVID-19 et les activités de dépistage et d’investigation du cancer du sein Fichier PDF. 

En date du 24 avril 2020

  1. Plan d’adaptation des niveaux d’activités en cancérologie en situation de pandémie COVID-19 Fichier PDF.

Veuillez consulter l’onglet Reprise des activités spécialisées pour plus de détails. 

Politique et procédures générales en cancérologie pour la COVID-19 et la protection des personnes touchées par le cancer et des professionnels

En soutien aux équipes de cancérologie dans le maintien et l’organisation des services aux personnes touchées par le cancer, un document global a été produit à l’attention du personnel du réseau de cancérologie et disponible en date du 23 mars 2020. Ce document regroupe les recommandations générales applicables à la clientèle oncologique requérant des services dans les centres ambulatoires de cancérologie.

Les thèmes suivants y sont notamment abordés :

  1. Échelle de priorisation des personnes atteintes de cancer;
  2. Mesures que les patients atteints de cancer et leurs soignants doivent suivre pour éviter la COVID-19;
  3. Gestion des rendez-vous des patients et de la présence des accompagnateurs;
  4. Organisation de la clinique de cancérologie (médecins, infirmières et autres professionnels);
  5. Comités du diagnostic et du traitement du cancer (CDTC);
  6. Recherche en cancérologie;
  7. Recommandations relatives au personnel;
  8. Surveillance des mesures mises en place.

Voir la consigne détaillée Recommandations et procédures générales en cancérologie dans le contexte de la COVID-19 et protection des personnes touchées par le cancer et des professionnels Fichier PDF..

Priorisation des patients 

Certains cancers ont une évolution plus lente, alors que d'autres sont à traiter rapidement, de façon interdisciplinaire, avec des traitements systémiques intraveineux ou per os (voie orale), une chirurgie et de la radiothérapie. Dans ce contexte, des travaux en cancérologie sont menés pour mieux orienter les équipes de soins sur ce qui devrait être maintenu, délesté ou adapté dans un contexte où le système ne permet qu’un accès limité. 

En date du 14 et 15 avril, le MSSS a émis des recommandations pour la priorisation des patients en contexte de pandémie COVID-19 pour les huit sièges de cancer suivants : 

  1. Volet Cancers du sein Fichier PDF.;
  2. Volet Oncologie thoracique (cancer du poumon et autres tumeurs rares orphelines) Fichier PDF.;
  3. Volet Cancers urologiques Fichier PDF.;
  4. Volet Cancers gynécologiques Fichier PDF.;
  5. Volet Cancers colorectaux Fichier PDF.;
  6. Volet Mélanome Fichier PDF.;
  7. Volet Cancers digestifs hauts Fichier PDF.;
  8. Volet Cancers ORL / tête et cou Fichier PDF..

Références INESSS

En lien avec le contexte actuel de la COVID-19, l’Institut national d’excellence en santé et en services sociaux (INESSS) a produit plusieurs documents de référence sur la prise en charge et la priorisation de la clientèle oncologique :

En date du 4 mai 2020 :

  1. COVID-19 : Revue des lignes directrices et recommandations pour la prise en charge des cancers colorectaux en contexte de pandémie Ce lien ouvre une nouvelle fenêtre.
  2. COVID-19 : Revue des lignes directrices et recommandations pour la prise en charge des cancers digestifs hauts en contexte de pandémie Ce lien ouvre une nouvelle fenêtre.;
  3. COVID-19 : Revue des lignes directrices et recommandations pour la prise en charge des cancers gynécologiques en contexte de pandémie Ce lien ouvre une nouvelle fenêtre.
  4. COVID-19 : Revue des lignes directrices et recommandations pour la prise en charge des cancers ORL / tête et cou en contexte de pandémie Ce lien ouvre une nouvelle fenêtre.
  5. COVID-19 : Revue des lignes directrices et recommandations pour la prise en charge des cancers urologiques en contexte de pandémie Ce lien ouvre une nouvelle fenêtre.

En date du 15 avril 2020

  1. COVID-19 et considérations générales concernant le traitement du cancer Ce lien ouvre une nouvelle fenêtre.
  2. COVID-19 et la radiothérapie néoadjuvante à dose unique pour le traitement des patientes atteintes d’un cancer du sein dans un contexte où la chirurgie ne peut être effectuée dans un délai raisonnable Ce lien ouvre une nouvelle fenêtre.

Recommandations pour le secteur pédiatrique

Bien que les traitements systémiques immunosuppresseurs contre le cancer semblent augmenter significativement les risques de complications de la COVID-19 chez la population adulte, aucune donnée n’est actuellement disponible concernant ce taux de complication chez la clientèle pédiatrique traitée pour un cancer.

Toutefois, étant donné la fragilité connue de cette clientèle face aux différentes infections, le MSSS a établi des règles spécifiques à l’oncologie pédiatrique, qui sont complémentaires à celles déjà mises en place en cancérologie, par la publication de Recommandations concernant la prise en charge de la clientèle en oncologie pédiatrique dans le contexte de la COVID-19 Fichier PDF..

Activités du Programme québécois de dépistage du cancer du sein (PQDCS)

Une mise à jour des recommandations concernant les activités de dépistage et d’investigation du cancer du sein et du Programme de dépistage du cancer du sein (PQDCS) a été publiée le 6 mai 2020.

En plus de fournir une échelle de priorité et des critères supportant son application, ces directives, qui sont partagées par la Direction générale de santé publique, prévoient que:

  1. L’arrêt de l’envoi de lettres d’invitation, de rappel ou de relance se poursuit;
  2. L’arrêt des prises de rendez-vous pour dépistage du cancer du sein se poursuit;
  3. Les patientes dont la mammographie de dépistage ou l’examen complémentaire s’est avéré anormal seront prises en charge par le Centre de coordination des services régionaux (CCSR) en lien avec Centre de référence pour l’investigation désignée (CRID) et les décisions quant à la poursuite de l’investigation se prendront selon les recommandations;
  4. Le maintien des rendez-vous déjà accordés sera fait selon les critères décrits;
  5. Les examens diagnostics se feront selon les recommandations décrites, en tenant compte du niveau de priorité de l’examen.

Voir la consigne détaillée mise à jour en date du 6 mai 2020 Recommandations concernant l’impact de la COVID-19 et les activités de dépistage et d’investigation du cancer du sein Fichier PDF..

Aménagement de 3 zones distinctes de traitement

En date du 6 avril, le MSSS recommande aux établissements de mettre en place 3 zones distinctes au sein des services de cancérologie soit : 

  1. Zone froide :
    Cette zone permettra d’assurer la protection de la clientèle immunodéprimée non infectée par la COVID-19, laquelle est plus susceptible de développer des complications si infectée.
  2. Zone tiède :
    Cette zone permettra d’accueillir les usagers qui ont des symptômes compatibles avec la COVID-19 ou chez qui une infection est suspectée
  3. Zone chaude
    Cette zone, permettant d’accueillir la clientèle atteinte de la COVID-19, devrait être aménagée ailleurs dans l’hôpital et non dans le centre de cancérologie.

Vous trouvez ci-joint le document Recommandations pour l’application du concept de zone froide aux secteurs de la cancérologie en contexte de pandémie Fichier PDF.. Ce document est complémentaire aux consignes sur les zones de traitement et de confinement émises par le MSSS.

Plan de délestage et niveaux d’activités en cancérologie

En date du 1er avril, un document sur le plan de délestage et les niveaux d’activités en cancérologie est fourni. Ce guide soutient les décisions des établissements et est complémentaire aux indications fournies dans les autres secteurs, tels que les soins intensifs, la chirurgie ou l’hospitalisation et répond à deux besoins des établissements :

  1. Mettre en place des actions pour réduire les risques de contamination et protéger les services en cancérologie, un secteur où des activités doivent être maintenues;
  2. Déterminer les services essentiels en cancérologie.

On y retrouve 4 niveaux de délestage, qui sont associés à des cibles de volumes d’activités, à des critères de déclenchement et à une identification des services à maintenir, à adapter ou à délester. Un complément spécifique à la radio-oncologie est aussi inclus.

Les niveaux d’activités établis en cancérologie sont distincts des niveaux d’alerte de soins critiques COVID-19 dans les hôpitaux.

Le niveau d’activités de délestage en cancérologie devrait être en lien avec le niveau d’activités global COVID-19 de votre établissement, mais également en fonction du niveau de ressources humaines en place dans les secteurs visés par la cancérologie. Puisque le secteur de la cancérologie est relativement protégé, il est ainsi possible que vous puissiez y fonctionner à un niveau d’activités moins critique que celui de votre hôpital. Le niveau d’activités réalisé au centre de cancérologie devrait toutefois permettre, selon la situation, de passer à un niveau d’alerte supérieur dans les meilleurs délais.

Voir la consigne détaillée en date du 24 avril 2020 Plan d'adaptation des niveaux d’activités en cancérologie en situation de pandémie COVID-19 Fichier PDF..

Activités en radio-oncologie

Recommandations mises à jour en date du 24 avril 2020 :

Le document joint consolide toutes les recommandations s’adressant spécifiquement au secteur de la radio-oncologie. Il aborde entre autres les éléments suivants :

  1. Les principes de base pour l’administration de traitements de radio-oncologie;
  2. Une échelle de priorité applicable jusqu’à nouvel ordre et les indications cliniques associées;
  3. Des indications pour des types de clientèles ou sièges tumoraux;
  4. Des indications pour l’organisation des équipes des centres de radio-oncologie;
  5. Considérations en cas de corridors de service;
  6. Adaptation des soins et services en fonction du niveau d’activités.

Les niveaux d’activités établis en radio-oncologie sont distincts des niveaux d’alerte de soins critiques COVID-19 dans les hôpitaux.

Le niveau d’activités de délestage en radio-oncologie devrait être en lien avec le niveau d’activités global COVID-19 de votre établissement, mais également en fonction du niveau de ressources humaines en place dans les secteurs visés par la cancérologie. Puisque le secteur de la cancérologie est relativement protégé, il est ainsi possible que vous puissiez y fonctionner à un niveau d’activités moins critique que celui de votre hôpital. Le niveau d’activités réalisé au centre de cancérologie devrait toutefois permettre, selon la situation, de passer à un niveau d’alerte supérieur dans une période de 24 à 48 heures.

Voir la consigne détaillée Recommandations et procédures spécifiques à la radio-oncologie dans le contexte COVID-19 Fichier PDF..

Activités de greffe de cellules souches hématopoïétiques et de thérapie cellulaire

Les patients greffés ou traités par thérapie cellulaire ou en attente de greffe/thérapie cellulaire sont une population très à risque de développer des infections graves. Il est impératif que cette clientèle soit prise en charge dans des milieux distincts et par du personnel dédié sans contact avec la clientèle à risque, en dépistage ou atteinte d'une infection par la COVID-19.

Des recommandations en date du 27 mars s'adressent aux établissements du réseau de cancérologie offrant ces services et abordent les thèmes suivants : 

  1. Diagnostic de la COVID-19 chez les receveurs de greffe de cellules souches hématopoïétiques (GCSH) et thérapie cellulaire;
  2. Évaluation des receveurs candidats à une GCSH et de thérapie cellulaire;
  3. Évaluation des donneurs de cellules hématopoïétiques;
  4. Protection de contacts des patients traités ou en attente de traitement;
  5. Cas spécifique des patients CAR T-cell de l’extérieur du Québec.

Voir la consigne détaillée Politique et procédures spécifiques à la greffe de cellules souches hématopoïétiques (GCSH) et la thérapie cellulaire Fichier PDF..

Activités en chimiothérapie/traitements systémiques

Recommandations en date du 23 mars 2020.

Le traitement de nombreux cancers nécessite une chimiothérapie ou des agents ciblés qui peuvent altérer les réponses immunitaires. Certains cancers peuvent conduire à une réduction ou une production dysfonctionnelle de cellules immunitaires. Les patients atteints de cancer ont ainsi un risque accru de contracter des maladies transmissibles comme la COVID-19. Ce risque ne doit pas empêcher de donner le traitement approprié, mais une évaluation des bienfaits et des risques doit être faite et partagée avec le patient et la décision de modification de traitement inscrite dans le dossier, le cas échéant.

En complément des recommandations de la santé publique que doivent suivre les centres de cancérologie pour s’assurer que le risque de développer la COVID-19 est aussi faible que possible, des recommandations ont été produites pour supporter les équipes dans l’ajustement des soins entourant l’administration des traitements systémiques.

Voir la consigne détaillée à l’annexe Recommandations et procédures spécifiques à l’administration de traitements systémiques pour la COVID-19 et la protection des personnes touchées par le cancer et des professionnels Fichier PDF..

Mise à jour

Prenez note que des mises à jour et des documents sur d’autres secteurs de la cancérologie suivront dans les prochains jours.

Dernière mise à jour : 29 mai 2020, 18:37

À consulter aussi

Sondage

Nous aimerions recueillir vos impressions sur cette section et en apprendre davantage sur vos habitudes d'utilisation.

Répondre Répondre plus tard
Québec.ca
© Gouvernement du Québec, 2020 Haut de page