Salle de presse du ministère de la Santé et des Services sociaux

Mesures en itinérance 2020-2021 à Montréal – Le ministre délégué Lionel Carmant annonce la prolongation de certaines mesures

Québec, le 26 mars 2021

Le ministre délégué à la Santé et aux Services sociaux, Lionel Carmant, le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal, la Ville de Montréal et l’ensemble de leurs partenaires communautaires mettent tout en œuvre pour assurer une continuité des services de répit et d’hébergement mis en place durant la période hivernale. Considérant le contexte de la pandémie de COVID-19, plusieurs mesures particulières déployées à l’automne et pendant la période hivernale seront prolongées.

Plus de 1 000 places temporaires s’étaient ajoutées cet hiver, pour un total de 1 650 places d’hébergement d’urgence. Ce plan, qui devait se terminer initialement le 31 mars 2021, sera majoritairement prolongé jusqu’au 30 juin 2021, mais avec une diminution progressive du nombre de lits d’hébergement d’urgence à partir du mois de mai. La fermeture des lits coïncidera avec une offre de logement rehaussée pour favoriser la stabilité résidentielle des personnes en situation d’itinérance. L’offre d’hébergement continuera de répondre aux orientations de la Santé publique en matière de sécurité sanitaire liée à la COVID-19 pour ces personnes.

Citations :

« La pandémie de COVID-19 a exacerbé les inégalités et mis à mal les populations les plus vulnérables. À Montréal, les conséquences ont été particulièrement sérieuses pour les personnes en situation d’itinérance. Nous continuons, avec le prolongement des mesures, à les soutenir activement. Je salue la grande collaboration de tous les partenaires qui ont travaillé sans relâche pour mettre en place des mesures renforcées pour l’hiver et de permettre qu’elles se poursuivent au cours des prochains mois. » 

Lionel Carmant, ministre délégué à la Santé et aux Services sociaux

« Je tiens à souligner l’engagement extraordinaire de l’ensemble des partenaires qui unissent leurs forces pour répondre aux besoins criants des personnes en situation d’itinérance dans la métropole en ces temps difficiles. Grâce à ces efforts, certaines mesures mises en place durant l’hiver pourront être maintenues et venir en aide aux plus démunis. » 

Sonia Bélanger, présidente-directrice générale du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal

« La pandémie a frappé durement la métropole et, malheureusement, les personnes itinérantes sont très affectées par la situation. Je salue la mobilisation de l’ensemble des acteurs afin de maintenir et de coordonner une offre d’hébergement d’urgence suffisante pour répondre à la demande qui se voit augmentée en hiver. Chaque année, mais particulièrement depuis le début de la pandémie, tous sont à pied d’œuvre pour assurer une réponse rapide, inclusive et évolutive aux besoins des personnes en situation d’itinérance. » 

Chantal Rouleau, ministre déléguée aux Transports et ministre responsable de la Métropole et de la région de Montréal

« En collaboration avec le réseau de la santé et des services sociaux et nos partenaires communautaires, nous avons mis en place, cet hiver, le plus important plan de mesures hivernales de l’histoire de Montréal, qui contient deux fois plus de ressources que l'année dernière. C'est avec soulagement que je salue le prolongement de ces mesures pour quelques mois. Cela viendra répondre à de grands besoins dans la métropole. Les intervenantes et les intervenants ont travaillé d'arrache-pied tout l'hiver pour offrir des services aux personnes en situation d’itinérance et des lieux pour qu’elles s’abritent au chaud, et je les en remercie sincèrement. Le travail n’est pas terminé, mais ensemble, nous continuerons d’être présents pour les plus vulnérables de notre société. »

Valérie Plante, mairesse de Montréal

Faits saillants :

  • Après consultation des acteurs en itinérance engagés dans les mesures d’hébergement d’urgence, la majorité des services offerts durant la période hivernale pourront être reconduits après le 31 mars. Cette offre de service continuera de répondre aux orientations de la Santé publique en matière de mesures sanitaires liées à la COVID-19.
  • Certains projets reconduits après le 31 mars fermeront graduellement à partir du mois de mai, soit parce que le site ne sera plus disponible, soit parce que l’organisme ne souhaite pas poursuivre le projet. La fermeture des lits se fera au fur et à mesure que des personnes intégreront un logement.
  • Les services pour les femmes sont maintenus : un hébergement non mixte en hôtel visant plus spécifiquement les femmes inuites et des Premières Nations (Chez Doris), un étage non mixte à l’unité de débordement (hôtel Dupuis) et l’accès à un service de transport non mixte. Par ailleurs, plusieurs mesures permettent l’accès aux services pour les femmes et les couples.
  • La grande unité de débordement de 371 lits du centre-ville (hôtel Dupuis), qui inclut des espaces pour les hommes, les femmes, les couples, les personnes trans et à mobilité réduite, sera maintenue.
  • Le service d’hébergement d’urgence du complexe Guy-Favreau sera maintenu pour les personnes autochtones jusqu’au 30 juin.
  • Les deux sites d’hébergement d’urgence dans l’Est, le Y Hochelaga et le Centre sportif Pierre-Charbonneau, seront ouverts jusqu’au 30 juin.
  • Un site pouvant accueillir des personnes positives à la COVID-19 ou ayant eu des contacts avec des personnes positives et qui doivent rester sous surveillance pour une période déterminée dans l’éventualité d’une éclosion de COVID-19 dans un service d’hébergement d’urgence est également maintenu.
  • La majorité des lieux de répit de nuit (haltes-chaleur) mis en place dans différents quartiers de Montréal seront maintenus jusqu’au 30 juin : Centre-Ville, Centre-Ville Ouest pour les femmes, Plateau Mont-Royal, Hochelaga, Villeray, Montréal-Nord, Sud-Ouest-Verdun, Lachine-Pierrefonds.
  • La halte-répit au Grand Quai restera ouverte jusqu’en mai. Les personnes en situation d’itinérance pourront continuer d’y trouver du répit, de la nourriture et du soutien psychosocial en journée.
  • L’offre de transport couvrant l’île de Montréal est maintenue. Tous les sites seront desservis par une petite navette qui permettra leur accès d’est en ouest et du nord au sud. L’autobus de la STM continuera à desservir le centre-ville et ainsi à assurer le déplacement de plusieurs personnes à la fois.

Retour à la liste des communiqués

 

Québec.ca
© Gouvernement du Québec, 2021 Haut de page