Salle de presse du ministère de la Santé et des Services sociaux

280 M$ de plus pour améliorer les services de soutien à domicile

Montréal, le 20 septembre 2019

Afin d’offrir davantage de services aux usagers nécessitant du soutien à domicile, le gouvernement du Québec annonce un investissement historique de 280 M$. La ministre de la Santé et des Services sociaux, Danielle McCann, en a fait l’annonce aujourd’hui accompagnée de ses collègues, le ministre délégué à la Santé et aux Services sociaux, Lionel Carmant, et la ministre responsable des Aînés et des Proches aidants, Marguerite Blais.

Ainsi, les investissements permettront d’offrir plus de 1,5 million d’heures supplémentaires en soutien à domicile cette année. Pour 2019-2020, cela correspond à une augmentation de 20 % des heures octroyées par rapport à 2017-2018. De plus, ces investissements pourraient permettre aux établissements de santé d’embaucher jusqu’à 2573 nouvelles ressources (équivalents à temps complet).

Les nouveaux investissements permettront de couvrir davantage les besoins en soutien à domicile en augmentant l’intensité et le volume des services selon les besoins des usagers nécessitant un suivi de longue durée, incluant les enfants, et en incluant les autres services de santé physique court terme, les soins palliatifs et de fin de vie à domicile et les services de santé physique en phase postopératoire.

Citations :

« Bonifier le soutien à domicile est un engagement phare de notre gouvernement, et je suis très fière de pouvoir en livrer les détails. Nous nous donnons ainsi les moyens de répondre aux besoins croissants, sur le terrain. Améliorer les soins et les services de soutien à domicile et les adapter aux besoins de la population est une priorité pour nous. »

Danielle McCann, ministre de la Santé et des Services sociaux

« Ces investissements permettront d’assurer davantage de services pour répondre aux besoins des usagers nécessitant un suivi de longue durée, incluant des enfants ou des personnes adultes. Il s’agit d’une excellente nouvelle, qui facilitera leur quotidien et qui leur permettra de demeurer dans leur milieu. Nous sommes à l’écoute de leurs besoins et sensibles à leur réalité, tout comme à celle de leur famille et de leurs proches. »

Lionel Carmant, ministre délégué à la Santé et aux Services sociaux

« Les personnes aînées ont le souhait de rester chez elles le plus longtemps possible, dans des lieux rassurants et au sein d’une collectivité qui leur est familière. Avec ces investissements majeurs, nous allons nous assurer que le soutien à domicile leur est facilité. Il s’agit à mes yeux d’un élément-clé de l’organisation des soins et des services offerts aux aînés et aux personnes vulnérables. »

Marguerite Blais, ministre responsable des Aînés et des Proches aidants

Faits saillants :

Du montant total de 280 M$ octroyé, mentionnons que

  • 80 M$ récurrents seront octroyés pour répondre aux besoins de services de soutien à domicile déterminés par les établissements de santé et des services sociaux sur leur territoire en 2018-2019;

  • 171 M$ seront alloués pour augmenter le volume et l’intensité des services selon les besoins des usagers aînés, présentant une déficience physique, une déficience intellectuelle, un trouble du spectre de l’autisme, présentant des maladies chroniques, requérant des soins palliatifs à domicile ou pour des besoins de courte durée, qu’ils soient enfants ou adultes;

  • 6 M$ permettront de bonifier l’aide variable du Programme d’exonération financière pour les services d’aide domestique (PEFSAD);
  • 4,8 M$ serviront à bonifier de 5 % le chèque emploi-service, ce qui permet de hausser le taux horaire minimum des travailleurs engagés de gré à gré à 14,25 $ de l’heure et ce, rétroactivement au 1er avril 2019. Actuellement ce taux est 12,95 $ de l'heure et, avec l'indexation de 1,09 % prévue au 1er avril 2019, il passera à 13,09 $ de l'heure. Cette indexation a un impact de 1,1 M$. La bonification de 5 % (4,8 M$) s'ajoute à l'indexation et fera passer le taux horaire minimum de 13,09 $ de l'heure à 14,25 $ de l'heure;

  • 1,2 M$ sera investi pour le développement des compétences pour l’utilisation des outils de cheminement clinique informatisé (OCCI);
  • Jusqu’à 2 M$ seront consacrés pour achat d’équipements non capitalisables et 15 M$ pour les fonctions de soutien clinique et administratif.

Lien connexe 

Pour en savoir davantage, consultez la salle de presse : msss.gouv.qc.ca/presse

Retour à la liste des communiqués

 

Québec.ca
© Gouvernement du Québec, 2019 Haut de page