Santé et Services sociaux Québec

Page précédente Taille du texte

Vaccination contre la rougeole

Pourquoi se faire vacciner?

Le nombre de personnes vaccinées est actuellement insuffisant pour empêcher la circulation de la rougeole. On ne peut ainsi se fier à la vaccination des autres pour éviter d’attraper cette maladie.

Au Québec, au moins 1 enfant sur 10 risque de contracter la rougeole, puis de la transmettre aux autres :

  • soit à d’autres enfants non-vaccinés,
  • soit aux bébés qui sont trop jeunes pour être vaccinés,
  • soit à des femmes enceintes ou à des personnes qui ont un cancer ou ont subi une greffe d’organe et qui ne peuvent pas recevoir le vaccin.

Personnes visées par la vaccination

La vaccination est offerte gratuitement à toutes les personnes qui n’ont pas reçu les doses de vaccin requises ou qui ne possèdent pas de preuve de vaccination ou de maladie (carnet ou autre).

Vaccination en milieu scolaire

Au moment de l’entrée de leur enfant à la maternelle ou à l’école, les parents doivent fournir une preuve de vaccination valide attestant que celui-ci est considéré comme protégé contre la rougeole. De cette façon, le personnel de l’école sera en mesure de déterminer quels enfants sont protégés contre la rougeole en cas d’éclosion dans l’établissement. De plus, le carnet de vaccination de tous les élèves de la 4e année du primaire et de 3e secondaire est vérifié chaque année. Toutes les régions du Québec offrent la vaccination gratuite contre la rougeole aux enfants non protégés. Pour recevoir le vaccin, contactez votre médecin ou votre CSSS.

Preuves de vaccination valides

Les preuves de vaccination valides sont les suivantes :

  • carnet de vaccination de la personne ou photocopie du carnet ;
  • attestation d’un médecin ou d’une infirmière portant le nom des vaccins administrés et les dates précises (jour, mois et année) de vaccination ;
  • attestation d’un médecin [qui certifie] certifiant que la personne a eu la rougeole et [qui en précise] précisant la date à laquelle la maladie a été diagnostiquée ;
  • attestation d’un médecin certifiant que la personne a eu la rougeole et à laquelle est jointe une copie du résultat de laboratoire.

Nombre de doses de vaccin à recevoir pour être bien protégé contre la rougeole

Nombre de doses de vaccin à recevoir pour être considéré comme protégé contre la rougeole
Année de naissance Nombre de doses
Avant 1970 Population considérée comme protégée*. Aucune dose n'est nécessaire.
Entre 1970 et 1979 1 dose, le jour de son premier anniversaire ou après**.
Depuis 1980 2 doses, dont la première le jour de son premier anniversaire ou après. Le calendrier régulier de vaccination prévoit une dose de vaccin contre la rougeole, la rubéole et les oreillons à l’âge de 12 mois et une deuxième dose à l’âge de 18 mois. Dans certains cas, les doses ont pu être données à d’autres moments.

* Toute personne qui a eu la rougeole avant le 1er janvier 1996 et qui est en mesure de présenter une attestation de maladie fournie par un professionnel de la santé est considérée comme protégée. Après cette date, une preuve de sérologie démontrant la présence d’anticorps contre la rougeole est nécessaire.
** Dans le cas des travailleurs de la santé, des recrues militaires et des voyageurs, deux doses sont nécessaires.

Mesures à prendre si un cas de rougeole survient dans une école : retrait du milieu scolaire

Si un cas de rougeole survient à l’école, et selon l’évolution de l’éclosion de la maladie dans l’établissement, une personne considérée comme non protégée contre la rougeole pourrait être retirée temporairement de l’école jusqu’à la fin de l’éclosion. Pendant l'éclosion, la personne retirée pourra retourner dans le milieu scolaire après avoir fourni une preuve de vaccination valide. Cette mesure vise à préserver la santé de la personne non protégée ainsi que celle des personnes de son entourage.

Pour plus d'information