Logo MSSS

Invitation par lettre personnalisée

Invitation par lettre personnalisée

Comment s'inscrire au programme

Comment s'inscrire au programme

Page précédente    Taille du texte

Dépistage du cancer du sein et examens complémentaires

Mammographie : seule méthode reconnue de dépistage

La mammographie est une radiographie des seins. C'est la meilleure méthode pour dépister le cancer du sein et le seul examen de dépistage reconnu par les scientifiques qui permet de réduire le nombre de décès attribuables au cancer du sein. Le Programme québécois de dépistage du cancer du sein (PQDCS) invite toutes les femmes de 50 à 69 ans à profiter de ce service tous les 2 ans.

En savoir plus sur la mammographie.

Auto-examen des seins : non recommandé comme moyen de dépistage

L’auto-examen des seins est une méthode enseignée aux femmes qui consiste à observer et à toucher leurs seins tous les mois. Son but est de découvrir un signe ou une masse qui pourrait indiquer la présence d’un cancer du sein. Il a cependant été démontré que cette méthode ne réduit pas la mortalité par cancer du sein et qu’elle peut entraîner des examens inutiles.

En savoir plus sur l'auto-examen des seins.

Examen clinique des seins (ECS) : non recommandé comme moyen de dépistage

L’examen clinique des seins par un professionnel de la santé, tous les ans ou tous les 2 ans, n’est pas recommandé comme méthode de dépistage du cancer du sein, car aucune étude ne démontre que cette méthode peut contribuer à réduire la mortalité par cancer du sein.

Que vous participiez ou non au dépistage, consultez un médecin ou une infirmière praticienne spécialisée sans tarder si vous constatez un des changements suivants, même si une mammographie de dépistage récente était normale.

Changements sur le sein

  • une bosse (masse) apparaît dans le sein;
  • un repli vers l’intérieur de la peau d’un sein apparaît;
  • la peau d’un sein devient comme une peau d’orange;
  • la peau d’un sein devient rouge au moins sur le tiers du sein.

Changements sur le mamelon

  • du liquide s’écoule soudainement du mamelon;
  • une rétraction du mamelon apparaît (le mamelon semble être tiré vers l’intérieur du sein);
  • la peau du mamelon change d’aspect ou de texture (par exemple, à cause d’un eczéma persistant).

Dans ces cas, la mammographie de dépistage n’est peut-être pas un examen suffisant pour vous. Le médecin ou l’infirmière praticienne spécialisée (IPS) vous indiquera ce qui est recommandé à ce moment.

Examens complémentaires

Lorsqu'une mammographie montre des signes anormaux ou incertains, il faut alors procéder à des examens complémentaires pour établir le diagnostic exact. Il existe divers types d'examens correspondant chacun à un besoin précis.

En savoir plus sur les examens complémentaires.