Santé et Services sociaux Québec
Page précédente    Taille du texte

Herbe à poux

Description

L’herbe à poux (Ambrosia artemisiifolia L.) est une mauvaise herbe très répandue au Québec. Elle est présente de mai à octobre et meurt aux premières gelées à l’automne. La pollinisation de l’herbe à poux s’échelonne de la fin juillet au mois d’octobre, à des périodes où la majorité des autres plantes allergènes ne produisent plus de pollen. La plus grande quantité de pollen se dépose dans un rayon de 800 mètres du plant.

Le pollen de l’herbe à poux, qui se propage dans l’air sous la forme d’une fine poussière, est la principale cause de la rhinite saisonnière Lien externe.. Communément appelée rhume des foins, cette allergie se manifeste par différents symptômes, dont 50 à 90 % sont provoqués par l’inhalation des grains de pollen de l’herbe à poux. Au Québec, 1 personne sur 7 souffre de la rhinite saisonnière.

Effets des changements climatiques sur l’herbe à poux

La saison des allergies, qui débute au printemps et se termine à l’automne, risque de se prolonger au cours des prochaines années à cause des changements climatiques. Ces changements sont responsables de la hausse des températures et de la hausse de la quantité de gaz carbonique (CO2) dans l’atmosphère. Ces hausses entraînent :

  • un accroissement des concentrations de pollens;
  • une augmentation du pouvoir allergène du pollen;
  • une augmentation des coûts de santé relatifs aux allergies aux pollens, estimés entre 156,5 et 240 millions de dollars en 2005;
  • un allongement des saisons polliniques.

À cet effet, la période de pollinisation de l’herbe à poux est passée de 40 à 68 jours entre 1994 et 2002 à Montréal.

Les changements climatiques peuvent entraîner des effets sur la santé humaine en augmentant la fréquence et la sévérité des épisodes d’allergie. Le problème est d’une telle importance que l’Agence de protection de l’environnement des États-Unis (EPA) considère maintenant l’herbe à poux comme un des 26 indicateurs des répercussions des changements climatiques.

Effets des contaminants de l’air sur l’herbe à poux

Les contaminants de l’air ont également une influence sur les pollens et les allergies. En effet, certaines études ont révélé qu’ils pouvaient renforcer le pouvoir allergène des pollens en dégradant la structure des grains de pollen, entraînant la libération des allergènes qu’ils renferment.

Les contaminants de l’air affecteraient également les muqueuses des personnes allergiques en augmentant leur hyperactivité, les rendant plus sensibles à l’action des allergènes. Il est donc important de savoir identifier et contrôler la présence de l’herbe à poux Lien externe. pour améliorer la qualité de vie de tous.

Rôle des autorités

Directions de santé publique (DSP)

Pour que le contrôle du pollen de l’herbe à poux soit efficace, un travail de collaboration et de concertation entre les DSP et les acteurs locaux, dont les municipalités, est indispensable. Les équipes de santé environnementale des directions de santé publique ont un rôle de liaison dans la mise en œuvre des actions de mobilisation des communautés afin que la population ait une bonne qualité de vie et un environnement sain.

Municipalités

Une étude récente démontre qu’il est tout à fait possible de gérer efficacement l'herbe à poux dans sa communauté, sans frais additionnels, et d’améliorer la santé de la population allergique. En effet, la coupe des plants tous les ans, 2 fois par an, soit autour du 15 juillet et du 15 août, permet de diminuer la quantité de plants d’herbe à poux, la concentration de pollen dans l’air et la sévérité des symptômes.

Agriculture et Agroalimentaire Canada a d’ailleurs démontré que la coupe de l’herbe à poux réalisée lors de ces périodes permet de réduire de 9 fois la production de pollen et de près de 5 fois la production de graines.

Cette mesure simple de gestion de l’herbe, intégrée à un plan de gestion concertée entre les municipalités et leurs partenaires, s’avère le moyen le plus efficace de prévenir les effets de la rhinite saisonnière sur la santé.

Pour améliorer la santé des citoyens de votre municipalité, consultez le document d’information sur la coupe de l’herbe à poux Lien externe..

Exemple de projet de gestion concertée de l’herbe à poux

Un projet de gestion concertée de l’herbe à poux a été mené à Salaberry-de-Valleyfield entre 2007 et 2010. Il a démontré l’efficacité d’une action concertée pour réduire la concentration de pollen dans l’air et les symptômes des personnes allergiques. À la suite du projet, les documents suivants ont été publiés pour outiller les intervenants de santé publique lors d’actions auprès des municipalités et de leurs partenaires :

Formation

Un soutien technique sur l’herbe à poux est offert en ligne aux Centres de santé et de services sociaux et aux municipalités dans un espace collaboratif. Cette plateforme interactive permet d'accéder à de la documentation technique et facilite les échanges entre les ressources du Québec qui interviennent au sujet de l'herbe à poux. Pour vous inscrire à l’espace collaboratif, composez le 450 928-6777, poste 4058.

Événements

Dans le cadre des 17es journées annuelles de santé publique, la thématique de la gestion municipale de l'herbe à poux sera abordée, le 27 novembre prochain à l’Hôtel Fairmont Le Reine Elizabeth. À cette occasion, les participants auront l’opportunité d’approfondir leur compréhension de la pertinence d’adopter une approche collaborative pour une gestion efficace de l’herbe à poux. Pour plus d’informations, rendez-vous au jasp.inspq.qc.ca Lien externe..

Documentation

Information complémentaire