Logo MSSS

Page précédente Taille du texte

Conséquences

Les conséquences des agressions sexuelles sont multiples et peuvent se manifester de plusieurs façons et à différents moments de la vie. Que l’agression sexuelle se soit produite récemment ou il y a plusieurs années, elle entraîne des conséquences dont certaines sont partagées par une majorité de victimes, tandis que d’autres dépendent de la situation particulière de chaque personne.

Les conséquences à court terme chez la victime peuvent être réparties en trois étapes :

  • La période de choc (colère, peurs intenses, tristesse, honte, sautes d’humeur, impression d’être incomprise et seule avec ce problème, troubles du sommeil, perte d’appétit, sensations de douleurs généralisées ou spécifiques, etc.) 
  • La période de réajustement (peur de rester à l’intérieur, peur des foules, peur d’être seule, peur des relations sexuelles, etc.) 
  • La période d’intégration (besoin de repenser à l’agression sexuelle afin d’éclaircir certaines questions ou émotions qui troublent encore la victime, période d’introspection durant laquelle la victime peut se sentir loin des autres, etc.)

De façon générale, les victimes peuvent vivre :

Des problèmes physiques :

  • maux de tête
  • fatigue
  • infections transmissibles sexuellement
  • grossesse non désirée
  • blessures

Haut de page

Des problèmes psychologiques :

  • tristesse 
  • dépression 
  • culpabilité 
  • sentiment de colère et de rage 
  • peur 
  • faible estime de soi 
  • honte 
  • découragement 
  • idées suicidaires 
  • automutilation

Haut de page

Des difficultés sexuelles :

  • baisse de désir ou hypersexualisation 
  • douleurs lors des relations sexuelles
  • dégoût pour la sexualité

Haut de page

Des difficultés relationnelles :

  • avec le conjoint ou la conjointe 
  • les amis 
  • la famille

Haut de page

Des frustrations ou de l’anxiété causées par :

  • les procédures judiciaires
  • le procès 
  • les témoignages à la cour

Haut de page

Des problèmes économiques, sociaux ou familiaux :

  • difficultés au travail
  • rejet par les amis
  • séjour dans un centre d’hébergement et centre de crise
  • perte de revenu

Haut de page

Des problèmes de dépendance :

  • à l’alcool 
  • aux drogues 
  • au jeu 
  • aux médicaments

Haut de page

Des troubles de l’alimentation :

  • anorexie 
  • boulimie

Haut de page

Ces diverses manifestations peuvent survenir sur une longue période de temps débutant soit immédiatement après l’agression sexuelle ou plusieurs années plus tard.

Aller chercher de l’aide le plus rapidement possible permet de diminuer les conséquences et de vous sentir moins seule en tant que victime.

Briser le silence

L’agression sexuelle est un crime qui est soutenu, en partie, par la loi du silence. Plusieurs raisons peuvent empêcher une victime de dévoiler l’agression sexuelle et peuvent la garder dans le silence pendant plusieurs années.

Choisir de briser le silence permet notamment : 

  • de surmonter la honte liée au secret qui vous isole; 
  • de vous donner la possibilité de vous faire comprendre et aider; 
  • de raconter votre expérience à des personnes compatissantes qui reconnaissent votre vécu; 
  • d’obtenir des outils pour réduire les conséquences de l’agression sexuelle.

Consulter la liste des ressources.