Santé et Services sociaux Québec.

Page précédente Taille du texte

Types de diabète

Il existe 2 types principaux de diabète : le type 1 et le type 2. Il y aussi le diabète gestationnel, un diabète qui apparaît durant la grossesse.

Diabète de type 1

Le diabète de type 1, qui représente selon des estimations 10 % des cas diagnostiqués, se caractérise par l'absence totale de production d'insuline. Il se manifeste à l'enfance, à l'adolescence et chez les jeunes adultes, mais c'est au moment de la puberté qu'il se déclare le plus souvent.

Le diabète de type 1 n’est pas causé par l’obésité ni par une consommation excessive de sucre, mais plutôt par une combinaison de facteurs génétiques et possiblement de facteurs environnementaux. Comme il n’existe aucun facteur de risque modifiable pour cette forme de diabète, les possibilités de prévention sont limitées.

Diabète de type 2

Le diabète de type 2 est la forme la plus fréquente de diabète. Il représente environ 90 % des cas diagnostiqués. Ce type de diabète se caractérise par une production insuffisante d’insuline ou par une résistance à l’insuline des cellules. Il se manifeste généralement vers l'âge de 40 ans, mais depuis quelques années on constate qu’il apparaît chez des personnes de plus en plus jeunes. Il peut apparaître dès l'enfance chez certaines populations à risque, notamment chez les autochtones et les personnes présentant un surplus de poids.

Une prédisposition génétique, un surplus de poids et un mode de vie sédentaire constituent des facteurs de risque du diabète de type 2. Certaines études tendent à démontrer qu’une alimentation riche en matières grasses pourrait aussi contribuer à son apparition. En modifiant ses habitudes de vie, il est possible de retarder l'apparition de la maladie et aussi d'en diminuer l'impact.

Diabète gestationnel

Le diabète gestationnel touche 2 à 4 % des femmes enceintes et apparaît vers la fin du 2e et au 3e trimestre. Il se manifeste par une augmentation du taux de sucre dans le sang qui survient uniquement lors de la grossesse. Le diabète gestationnel peut survenir pendant cette période, car le placenta produit des hormones qui entravent l'action de l'insuline. Chez certaines femmes, cela entraîne une hyperglycémie, puis un diabète. Dans 90 % des cas, ce type de diabète disparaît naturellement après l'accouchement, mais environ la moitié des femmes ayant eu cette forme de diabète développeront la maladie au cours de leur vie.

Les femmes âgées de plus de 35 ans avec un surplus de poids et une histoire familiale de diabète sont plus à risque que les autres. De plus, si la femme a accouché d'un bébé de plus de 4 kg (9 lbs) et a déjà développé un diabète gestationnel lors d’une grossesse précédente, il y a davantage de risques que ce type de diabète apparaisse lors de la grossesse suivante. Le diabète gestationnel se traite et se contrôle d’abord par une saine alimentation et l'adoption d'une bonne hygiène de vie.

Dans le cas où le diabète n’est pas bien contrôlé, il peut se produire des complications à la fois pour la mère et l’enfant. Chez la mère, le diabète accroît les risques d’infection, augmente le niveau de fatigue et peut causer des complications lors de l’accouchement. L’enfant peut naître avec un poids plus élevé que la normale et un risque d’hypoglycémie néonatale.