Logo MSSS
Bandeau du site

Plans régionaux d'effectifs médicaux (PREM) en médecine de famille

Besoins prioritaires pour la région du Nunavik

PREM 2018

Le plan régional d’effectifs médicaux (PREM) 2018 entrera en vigueur le 1er décembre 2017 et s’appliquera jusqu’au 30 novembre 2018.

Exercer dans la région du Nunavik

Si, au terme de la période initiale de candidature, le nombre de candidats dépasse la limite déterminée par le ministre, le DRMG procédera à une sélection en fonction des priorités qu'il aura identifiées.

Besoins en établissement et en cabinet médical

Vous pouvez obtenir la liste des priorités de recrutement identifiées en établissement ainsi que la liste des cabinets médicaux de la région ayant manifesté un intérêt pour le recrutement de médecins de famille en consultant les documents suivants :

Obtenir une place au PREM

Les médecins qui prévoient débuter leur pratique dans cette région sont invités à déposer une demande d’avis de conformité au PREM Fichier PDF. auprès du DRMG de la région entre le 15 octobre et le 15 novembre 2017. Si, au terme de cette période initiale de candidature le nombre de candidats dépasse la limite déterminée par le Ministre, le DRMG procédera à une sélection en fonction des priorités qu'il aura identifiées.

Travailler dans la région du Nunavik

Le Nunavik, situé à l’extrémité nord du Québec, est le territoire de tous les extrêmes. Il s’agit de la région :

  • la plus vaste (500 000 km2);
  • la plus froide (-35°C en moyenne à Ivujivik en janvier);
  • la plus isolée (elle est accessible en avion seulement);
  • dont la population est la plus vulnérable selon les indices de santé, ce qui appelle aux défis les plus grands;
  • dont l’équipe médicale est la plus petite.

Une quarantaine de médecins œuvrent au nord du 55e parallèle, auprès d’une clientèle de près de 15 000 personnes à forte majorité inuite, dispersée tous azimuts dans 14 villages côtiers. Ceux-ci délimitent l’immensité d'une toundra encore sauvage, donnant sur l’océan Arctique, la baie d’Hudson et la baie d'Ungava. 

Le territoire est desservi par 2 établissements :

  • le Centre de santé Tulattavik, Kuujjuaq, sur la baie d’Ungava;
  • le Centre de santé Inuulitsivik, Puvirnituq, sur la baie d’Hudson. 

Ces 2 établissements assurent plusieurs missions :

  • urgence 24 h incluant des services :
    • de traumatologie,
    • d’obstétrique,
    • de périnatalogie,
    • de pédiatrie.
    • de gériatrie;
  • hospitalisation de courte et de longue durée;
  • évacuations aéromédicales 24 h (Med-Évac);
  • urgences mineures;
  • clinique sans rendez-vous par l’entremise du CLSC de première ligne avec des infirmières cliniciennes et des médecins;
  • suivi de bureau et prise en charge de patients;
  • maternité avec suivis de grossesse, naissances et périnatalité (suivi conjoint sages-femmes et médecins);
  • services sociaux et psychiatrie (travailleurs sociaux et médecins);
  • protection de l’enfance et de la jeunesse;
  • réadaptation pour jeunes en difficulté;
  • etc.

En tout temps, près d’une vingtaine de médecins travaillent simultanément afin de couvrir les 14 villages du territoire. Hors des centres hospitaliers, des médecins sont également basés :

  • dans les villages de plus de 900 habitants, comme Inukjuak, Salluit et Kangiqsualujjuaq;
  • en CLSC avec urgence 24 h et maternité.

Les 9 autres plus petits villages sont pourvus de CLSC avec urgence 24 h, où des infirmières exercent en première ligne, assistées d’un médecin de garde au téléphone. Ces villages reçoivent des visites médicales régulières, 1 ou 2 semaines par mois. 

Les communautés de Kuujjuaq, Puvirnituq et Kuujjuaraapik sont desservies par EVAQ-Challenger, le Service aérien gouvernemental, pour les transferts urgents. Ces communautés sont jumelées au réseau du RUIS McGill à Montréal pour les soins spécialisés. La télémédecine, de plus en plus utilisée, évite des transferts non nécessaires. La région reçoit la visite de plusieurs spécialistes, qui font des tournées selon les besoins.

La région compte aussi plusieurs organismes communautaires, lesquels interviennent auprès de clientèles spécifiques, en collaboration avec l’équipe médicale. 

Les médecins du Nunavik ont le choix de travailler à temps plein (minimum de 36 semaines par an) ou à demi-temps (minimum de 18 semaines par an). L'octroi du statut de demi-temps peut être conditionnel à certains critères selon l'établissement.

Médecine transculturelle

Bien au-delà des mesures incitatives, ce que la région a à offrir surtout, c’est un milieu de vie hors du commun, un environnement naturel de toundra arctique extraordinaire et un contexte transculturel fascinant auprès du peuple inuit. La médecine en région isolée, stimulante et diversifiée, favorise l’entraide et le soutien devant les défis cliniques. N’ayez crainte, les inconvénients de l’isolement, des aléas des communications par satellite et de la lenteur d’Internet feront rapidement place à l’éloge des petits bonheurs simples, des relations humaines vraies et de la créativité adaptative au quotidien. Quelques randonnées à ski ou en kayak, sous les aurores boréales, sauront achever de vous convaincre!

Si l’aventure nordique vous intéresse, venez en vivre l’expérience!
Tunngasugitsi! Nakurmiik!

Vous pouvez aussi visiter le site Perspective Nunavik Ce lien ouvre une nouvelle fenêtre. où vous retrouvez des informations sur la région (vivre et travailler au Nunavik), des témoignages, des capsules vidéo et les offres d’emploi de la région.

Information complémentaire

Pour obtenir plus d’information, vous êtes invités à communiquer avec le Département régional de médecine générale (DRMG).

Dernière mise à jour : 5 octobre 2017

Haut de la page


Lien vers le portail du gouvernement du québec
© Gouvernement du Québec, 2017