Logo MSSS
Bandeau du site

Recrutement Santé Québec

Médecins de famille

Champs d'exercice

La formation du médecin de famille (généraliste, omnipraticien) québécois le prépare à exercer en première ligne, mais aussi en deuxième ligne. La majorité des médecins de famille québécois ont ainsi une pratique polyvalente partagée entre la première et la deuxième ligne de soins. Cette polyvalence se module selon les divers milieux de pratique et l’expérience du médecin. L’exercice de la médecine de famille en première ligne demeure néanmoins la mission première des médecins de famille québécois et leur principale activité.

Même si les activités d’un médecin de famille couvrent un large éventail de services et de secteurs, la polyvalence individuelle du médecin de famille est davantage une polyvalence de groupe. Plusieurs médecins de famille, au cours de leur carrière, particularisent leur pratique dans un secteur, par exemple l’urgence ou les soins prolongés, développant ainsi des compétences particulières.

Première ligne de soins

Les soins de santé de première ligne constituent un ensemble de soins et de services offerts dans les communautés et dans les milieux de vie des personnes.

En première ligne, l’activité du médecin de famille sera principalement centrée sur la prise en charge et le suivi des clientèles dans la communauté, ce qu’on désigne généralement par la médecine de famille. Le plus souvent, le médecin de famille est le premier point de contact avec le réseau de la santé et des services sociaux.

Les médecins de famille assurent aussi les soins dans :

  • les centres de soins prolongés (CHSLD);
  • les programmes de soins à domicile des centres intégrés de santé et de services sociaux (CISSS) et des centres intégrés universitaires de santé et de services sociaux (CIUSSS).

Plusieurs autres médecins de famille s’impliquent dans des programmes en première ligne :

  • de santé mentale;
  • de santé au travail;
  • de santé publique.

Un nombre significatif de médecins de famille exercent dans les unités de médecine familiale, où ils allient activités cliniques et activités d’enseignement, sous la direction des départements de médecine familiale des 4 facultés de médecine québécoises. Enfin, un certain nombre de médecins de famille incluent l’obstétrique dans leur pratique, soit le suivi de grossesse et l’accouchement. Ils sont appuyés par des obstétriciens gynécologues consultants pour les grossesses et accouchements compliqués. Dans les régions éloignées et intermédiaires du Québec, la majorité des naissances sont assistées par des médecins de famille. À ce jour, peu de sages-femmes exercent au Québec.

La pratique du médecin de famille en première ligne s’exerce dans des cliniques privées ou dans les centres locaux de services communautaires (CLSC), maintenant partie intégrante des CISSS et des CIUSSS. Cette pratique, qu’elle soit en clinique privée ou en CLSC, est principalement une pratique de groupe. De nouveaux modèles de pratique sont mis en place depuis 2001, intégrant à l’équipe des médecins d’autres professionnels, principalement des infirmières cliniciennes. Ces nouveaux groupes portent le nom de « groupes de médecine de famille » (GMF) ou cliniques-réseau (CR). Le Québec privilégie ces nouveaux modèles en médecine familiale.

Deuxième ligne de soins

En deuxième ligne, les médecins de famille se retrouvent principalement dans les salles d’urgence et les unités de soins aigus des hôpitaux communautaires et régionaux, où ils agissent à titre de médecins traitants des patients admis. Au Québec, les services de deuxième ligne représentent 39 % de l’ensemble des activités des médecins de famille québécois. Les soins de deuxième ligne sont le plus souvent dispensés à l’hôpital du milieu du médecin de famille. Cette proportion est plus élevée dans les régions éloignées. Les médecins spécialistes agissent surtout à titre de médecins consultants, surtout dans les disciplines spécialisées médicales. C’est le modèle prépondérant dans les hôpitaux communautaires et la plupart des hôpitaux régionaux.

Dernière mise à jour : 31 octobre 2017

Haut de la page


Lien vers le portail du gouvernement du québec
© Gouvernement du Québec, 2017